Ménopome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cryptobranchus alleganiensis

Description de cette image, également commentée ci-après

Cryptobranchus alleganiensis

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Ordre Caudata
Famille Cryptobranchidae
Genre Cryptobranchus

Nom binominal

Cryptobranchus alleganiensis
(Daudin, 1803)

Synonymes

  • Salamandra alleganiensis Daudin, 1803
  • Salamandra horrida Barton, 1808
  • Salamandra gigantea Barton, 1808
  • Salamandra maxima Barton, 1808
  • Cryptobranchus salamandroides Leuckart, 1821
  • Urotropis mucronata Rafinesque, 1822
  • Menopoma fusca Holbrook, 1842
  • Cryptobranchus terassodactylos Wellborn, 1936

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 03/04/12

Cryptobranchus alleganiensis est une espèce d'urodèles de la famille des Cryptobranchidae[1].

Elle est appelée Ménopome ou Salamandre-alligator en français.

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique des Appalaches aux États-Unis. Elle se rencontre dans l'État de New York, en Pennsylvanie, en Ohio, en Virginie-Occidentale, au Virginie, au Maryland, au Kentucky, en Indiana, en Illinois, en Caroline du Nord, en Caroline du Sud, au Tennessee, en Géorgie, en Alabama et au Mississippi[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cryptobranchus alleganiensis
Cryptobranchus alleganiensis
Cryptobranchus alleganiensis

Cryptobranchus alleganiensis mesure de 300 à 740 mm pour une masse comprise entre 1,5 et 2,5 kg, ce qui en fait la troisième salamandre la plus grosse après Andrias davidianus et Andrias japonicus. Son dos présente une teinte brune mêlée de brun-roux. Son ventre est plus clair. Cette espèce, exclusivement aquatique, est nocturne bien qu'elle soit active par temps nuageux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de allegani[s] et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte, les monts Alléganis.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cryptobranchus bishopi[2] a été relevée de sa synonymie avec Cryptobranchus alleganiensis par Collins en 1991[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Daudin, 1803 : Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Reptiles; ouvrage faisant suit à l'Histoire naturelle générale et particulière, composée par Leclerc de Buffon; et rédigee par C.S. Sonnini, membre de plusieurs sociétés savantes, vol. 8, F. Dufart, Paris, p. 1-439 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Grobman, 1943 : Notes on salamanders with the description of a new species of Cryptobranchus. Occasional Papers of the Museum of Zoology, University of Michigan, no 470, p. 1–12 (texte intégral).
  3. Collins, 1991 : Viewpoint: a new taxonomic arrangement for some North American amphibians and reptiles. Herpetological Review, vol. 22, p. 42–43.