Andrias japonicus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Salamandre géante de Chine.

Andrias japonicus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Andrias japonicus

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Ordre Caudata
Famille Cryptobranchidae
Genre Andrias

Nom binominal

Andrias japonicus
(Temminck, 1836)

Synonymes

  • Triton japonicus Temminck, 1836
  • Megalobatrachus sieboldi Tschudi, 1837
  • Salamandra maxima Schlegel, 1837

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

Andrias japonicus, la Salamandre géante du Japon ou Grande salamandre du Japon, est une espèce d'urodèles de la famille des Cryptobranchidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique du Japon. Elle se rencontre dans le Sud de Honshu, à Shikoku et à Kyushu[1].

Description[modifier | modifier le code]

Andrias japonicus

Quoique plus gracile que la Salamandre géante de Chine, cette espèce de salamandre géante est l'une des plus imposantes au monde. Ses représentants peuvent peser 35 kg et atteindre une longueur de 2 m[2]. La vue de cette espèce est faible.

Au zoo d'Amsterdam, un individu a vécu 52 ans[2].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Andrias japonicus a été décrite par Coenraad Jacob Temminck en 1836 sous le nom initial de Triton japonicus [3].

Megalobatrachus sieboldi[4] et Salamandra maxima[4] ont été placées en synonymie avec Andrias japonicus par Stejneger en 1907[5].

Andrias japonicus dans la culture[modifier | modifier le code]

Andrias japonicus par Casimir Mösch en 1887
Ukiyo-e imprimé par Utagawa Kuniyoshi dépeignant une salamandre géante égorgée par le samouraï Hanagami Danjō no jō Arakage

Cette espèce a une place importante dans La Montagne magique, ouvrage du mangaka Jirō Taniguchi publié en 2007.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Temminck, 1836 : Coup d'œil sur la Fauna des Îles de la Sonde et de l'Empire du Japon. Discours Préléminaire Destiné à Servir d'Introduction à la Faune du Japon. Amsterdam: Müller.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b AmphibiaWeb, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Temminck, 1836 : Coup d'œil sur la Fauna des Îles de la Sonde et de l'Empire du Japon. Discours Préléminaire Destiné à Servir d'Introduction à la Faune du Japon. Amsterdam: Müller.
  4. a et b Tschudi, 1837 : Über den Homo diluvii testis, Andrias Scheuchzeri. Neues Jahrbuch für Mineralogie, Geognosie, Geologie und Petrefakten-Kunde. Stuttgart, vol. 5, p. 545-547.
  5. Stejneger, 1907 : Herpetology of Japan and adjacent Territory. United States National Museum Bulletin, vol. 58, p. 1-577 (texte intégral).