La Motte (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Motte.
La Motte
Image illustrative de l'article La Motte (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent Abitibi
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
René Martineau
2013 - 2017
Constitution 30 mai 1921
Démographie
Gentilé Lamottois, lamottoise
Population 478 hab. (2014)
Densité 2,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 00″ N 78° 07′ 00″ O / 48.333338, -78.11667248° 20′ 00″ Nord 78° 07′ 00″ Ouest / 48.333338, -78.116672  
Superficie 22 403 ha = 224,03 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 24 88045
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
La Motte

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
La Motte

La Motte est une municipalité de la province de Québec, dans la municipalité régionale de comté (MRC) d'Abitibi de la région administrative d'Abitibi-Témiscamingue[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de La Motte est situé à mi-chemin entre Amos (distance de 27,5 km) et Malartic (distance de 30,5 km), par la route provinciale 109 qui traverse le territoire municipal du nord au sud. Le village de La Motte est situé à 80,7 km de Rouyn-Noranda et 57,2 km de Val D'Or. La rivière Harricana qui constitue la limite est du territoire municipal, comporte à la hauteur de La Motte deux renflements qui forment des lacs importants en superficie: le lac Malartic au sud-est et le lac La Motte au nord-est. L'accès à la localité de La Motte s'effectue par la route 117 reliant Val d'Or et Rouyn-Noranda, ou par la route 111 reliant Val d'Or à Amos.

Le territoire municipal de La Motte chevauche la ligne de partage des eaux entre le bassin versant de la Baie James (partie est du territoire de La Motte) et le bassin versant du fleuve Saint-Laurent (partie ouest). Au début du 19e siècle, la colonisation du territoire a pris de la vigueur grâce à l'arrivée du chemin de fer Transcontinental à Amos, en 1913, reliant l'Abitibi à la ville de Québec. Ce chemin de fer qui passe par Hervey-Jonction (Moyenne-Mauricie), La Tuque (Haute-Mauricie) et Senneterre (Abitibi) engendra un afflux considérable de colons partout dans le Nord-Ouest québécois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans le territoire abitibien, quatre homonyme "La Motte" sont en usage, en relation à la localité de La Motte: le canton de La Motte, la municipalité de La Motte, le lac La Motte (constitué par un élargissement de la rivière Harricana) et la baie de La Motte (située sur le lac Malartic dans la municipalité de La Motte). Le toponyme de la municipalité a été choisi en l'honneur du militaire Guillaume-Jérôme Vacquier de Lamothe[2]. Parmi ses oeuvres de vie, ce militaire a exercé le rôle de capitaine dans le régiment de Béarn de l'armée de Montcalm.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1916 : Proclamation du canton de La Motte.
  • 30 mai 1921 : Constitution de la municipalité du canton de La Motte-Partie-Ouest.
  • 1947 : Le canton de La Motte-Partie-Ouest devient la municipalité de La Motte.
  • 2011 : L'église Saint-Luc est transformée en un « Centre communautaire », inauguré le 2 juin 2011[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population [4]:

Évolution de la population[5]
Année Population Variation (%)
2011 457 en augmentation15,7%
2006 395 en diminution-2,7 %
2001 406 en diminution-0,7 %
1996 409 en diminution-1,4 %
1991 415

Centre communautaire multifonctionnel[modifier | modifier le code]

Inauguré le 2 juin 2011, le centre communautaire multifonctionnel de La Motte a été aménagé dans l'enceinte de l’ancienne église Saint-Luc (construite en 1937). Acheté pour 1$ en 2005 par la municipalité, l'édifice rénovée pour 260 000$ comporte une salle multifonctionnelle (salle Héritage avec une scène pour les spectacles) aménagée dans la nef (rez-de-chaussée) pour des événements publics de 300 places et la salle des Pionniers au sous-sol, pour 150 places, avec une cuisine tout équipée. Ces salles permettent la tenue de réunions, présentations, expositions, noces, spectacles... Le chœur conserve son authenticité notamment pour la célébration d'offices religieux: baptêmes, funérailles, messes, mariages ou autres grands événements religieux. Une grille rétractable et un rideau séparent la nef de cette section réservée au culte. Le calendrier des événements du centre communautaire est disponible sur le site Internet officiel de la municipalité[6].

Les fenêtres et les boiseries de l’ancienne église ont été soigneusement restaurées. L’ex-sacristie a été subdivisée; une section est dédiée aux besoins de la Fabrique de la chapelle Saint-Luc. Un comité a but non lucratif assure la gestion du Centre communautaire. Plus de 3000 heures de bénévolat ont été consacrés à la restauration de l'édifice pour sa nouvelle vocation multifonctionnelle. Cette restauration d'édifice est un modèle d'intégration du patrimoine religieux à la vie communautaire d'une petite localité[7].

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 2001[8] en cours René Martineau    
Les données manquantes sont à compléter.


Personnalité[modifier | modifier le code]

Hôtel de ville
Molybdénite de La Motte

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités:

Cours d'eau:

MRC:

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Mathieu-d'Harricana Saint-Marc-de-Figuery Rose des vents
Preissac N La Corne
O    La Motte    E
S
Rivière-Héva Val-d'Or

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire des municipalités : Municipalité de La Motte (Abitibi) sur le site des Affaires municipales, régions et occupation du territoire.
  2. Commission de toponymie du Québec - Fiche descriptive : La Motte
  3. Martin Guindon, Centre communautaire La Motte, 3 juin 2011
  4. Statistique Canada: Recensements de 1996, 2001, 2006 et 2011
  5. Données extraites des différents recensements de Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec
  6. http://municipalitedelamotte.ca/centre_communautaire Site officiel de la municipalité de La Motte
  7. Article "La Motte donne une 2e vie à son église" (Inauguration officielle du Centre communautaire de La Motte, le 2 juin 2011), par Martin Guindon, publié le 3 juin 2011, Abitibi Express.
  8. Archives des résultats des élections municipales
  9. Marianne White, Canwest News Service, « Que. cardinal appointed to Vatican job, don't think he will become Pope », The Gazette, Montréal,‎ 30 juin 2010 (lire en ligne)