Preissac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Preissac
Image illustrative de l'article Preissac
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent Abitibi-Témiscamingue
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Stephan Lavoie
2013-2017
Constitution 1er janvier 1979
Démographie
Gentilé Preissacois, oise
Population 716 hab. (2006)
Densité 1,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 26″ N 78° 21′ 43″ O / 48.407241, -78.36183148° 24′ 26″ Nord 78° 21′ 43″ Ouest / 48.407241, -78.361831  
Superficie 48 950 ha = 489,50 km2
Divers
Code géographique 88090
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Preissac

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Preissac

Preissac est une municipalité du Québec située dans la MRC d'Abitibi en Abitibi-Témiscamingue[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Preissac est à 30 km au sud-ouest d'Amos et à 50 km au nord-ouest de Malartic. Elle est traversée par la route 395.

La municipalité est traversée par la rivière Kinojévis[N 1] et ses affluents. Un certain nombre de lacs se trouvent également sur son territoire, dont le lac Preissac qui donne naissance à la rivière Kinojévis et le lac Fontbonne[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de Preissac perpétue la mémoire d'un lieutenant du régiment de Berry, qui a servi sous Montcalm à Québec, lors de la guerre de Sept Ans[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1906 eut lieu l'ouverture de la première mine de molybdénite. En 1916 est fondé le canton de Preissac. 1934 voit l'arrivée des premiers colons lors du plan Vautrin. En 1936 débute la construction de l'église St-Raphaël de Preissac. Le 1er janvier 1979, le canton de Preissac devient la municipalité de Preissac. En 1979, on ouvre la mine Bousquet[5],[6], en 1980, la mine Doyon et en 1988, la mine Dumagami (maintenant La Ronde), exploitée par Agnico-Eagle qui a sorti lors des années 1990 plus de la moitié de l'or québécois.

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population [7]:

  • 2011 : 786 (variation de 2006 à 2011 : 8,3 %)
  • 2006 : 726
  • 2001 : 684
  • 1996 : 619
  • 1991 : 529

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 2013[8] en cours Stephan Lavoie    
novembre 2009[9] novembre 2013 Huguette Saucier    
1997[10] novembre 2009 Jean-Yves Gingras    
Les données manquantes sont à compléter.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Gertrude-Manneville Saint-Mathieu-d'Harricana Rose des vents
N La Motte
O    Preissac    E
S
Rouyn-Noranda Rouyn-Noranda - secteur Cadillac Rivière-Héva

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La rivière Kinojévis porte un nom d’origine algonquine qui signifie « petit brochet ».

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]