Kouprey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kouprey

Description de cette image, également commentée ci-après

Kouprey (Bos sauveli)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Infra-classe Eutheria
Cohorte Laurasiatheria
Ordre Cetartiodactyla
Sous-ordre Ruminantia
Famille Bovidae
Sous-famille Bovinae
Tribu Bovini
Genre Bos

Nom binominal

Bos sauveli
Urbain, 1937

Répartition géographique

Description de l'image  Bos sauveli distribution.svg.

Statut de conservation UICN

( PE )
PE A2d, C1+2a, D : Certainement éteint

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

Synonymes

Le Kouprey (Bos sauveli) (du khmer kū̞ pre̞j (គោព្រៃ) : « bœuf sauvage ») est un bovidé sauvage apparenté au banteng et au gaur. Nommé en l'honneur de René Sauvel, un vétérinaire français opérant au Cambodge, aucun animal vivant n'a été vu depuis 1983, et il est sans doute éteint.

Description[modifier | modifier le code]

 v · d · m  Caractéristiques
   
masse 600 à 910 kg
longueur 210 à 220 cm
hauteur 170 à 190 cm
queue 100 à 110 cm
cornes 40 80 cm
queue 100 à 110 cm
robe claire sombre  
amours avril  
gestat. 8.5 mois
petits 1 / an
mas.nais.   kg
sevrage   mois
mat.sex.   ans
duréevie 20 ans

Les taureaux koupreys mesurent jusqu'à 1,90 m au garrot pour un poids de 700 à 900 kg. Ils sont de couleur noirâtre avec des « bas » aux jambes ; les plus âgés deviennent grisâtres sur les flancs. Les vaches sont plus petites, d'une couleur variant du gris argenté ou du gris souris au brun, parfois irrégulièrement tachetées de noir. Entre leurs pattes antérieures, les taureaux portent un long fanon qui traîne dans l'herbe quand ils avancent. Chez les vaches, le fanon ne mesure qu'environ 10 cm, mais reste plus long que celui du bateng ou du gaur. Les femelles ont des cornes de 40 cm en forme de lyre. Celles des mâles, de grande envergure et jusqu'à 80 cm, pointent vers le haut et l'avant. La queue est longue (de 100 à 110 cm).

Leur espérance de vie est de 20 ans. Ils ont un jeune par portée, de décembre à février. Les troupeaux, mobiles, d'une vingtaine de bête en saison sèche, se font et se défont ; ils se mêlent à d'autres bovins comme les bantengs ou les bufles d'eau.

Les koupreys se trouvent dans une petite zone au Cambodge, de part et d'autre du Mékong au voisinage de Kosker et de Chep, et s'étendent au Vietnam aux environs de Ban Methuot, et au Laos au nord du lac Repou. Ils vivent en forêt clairsemée et sont particulièrement fréquents dans les parcs. Ils forment de petites hardes en période de reproduction.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achille Urbain, « Le kou prey ou bœuf gris cambodgien », Bulletin de la Société zoologique de France, vol. 62, 1937, p. 305-307, texte intégral sur Gallica.
  • Achille Urbain, « Une nouvelle espèce de bovidé asiatique », Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, Vol. 209, 1939, p. 1006-1007. Texte intégral sur Gallica

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :