Kostopil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kostopil
Костопіль
Blason de Kostopil
Héraldique
Drapeau de Kostopil
Drapeau
Kostopil : église Oleksandra Nevskoho
Kostopil : église Oleksandra Nevskoho
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Rivne Oblast.png Oblast de Rivne
Maire Ievheniy Denyssyouk
Code postal 35000 — 35008
Indicatif tél. +380 3657
Démographie
Population 31 590 hab. (01.01.2013)
Densité 496 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 53′ N 26° 27′ E / 50.883, 26.4550° 53′ Nord 26° 27′ Est / 50.883, 26.45  
Altitude 187 m
Superficie 6 373 ha = 63,73 km2
Divers
Fondation 1793
Statut Ville depuis 1939
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Rivne

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Rivne
City locator 14.svg
Kostopil

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Kostopil

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Kostopil
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Kostopil (ukrainien : Костопіль) ou Kospopol (en russe : Костополь ; en polonais : Kostopol) est une ville de l'oblast de Rivne, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Kostopil. Sa population s'élevait à 31 590 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kostopil est située à 32 km au nord-est de Rivne et à 292 km à l'ouest de Kiev.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1780, Kostopol était un petit village et une mine de fer nommés Ostlec Wielki. En 1792, le propriétaire Leonard Wortzel reçut du roi Stanislas II de Pologne le droit de cité pour ses propriétés, y compris le droit d'y tenir une foire annuelle. Le magnat Wortzel habitait la ville avec des agriculteurs et des Juifs et il construisit des auberges. Il changea le nom de la ville en Kostopol, d'après le nom de sa fille Konstantyna.

Une gare ferroviaire fut ouverte sur la ligne RovnoVilna en 1890 et des industries agroalimentaires se développèrent (moulins à farine, huileries), ainsi qu'une filature, une scierie et une usine d'allumettes. En 1906, un incendie détruisit une grande partie de la ville et par la suite la plupart des immeubles utilisèrent la brique comme matériau de construction.

Pendant la Première Guerre mondiale, Kostopol fut occupée par l'Allemagne en 1917-1918 puis la ville connut une période troublée avant de devenir polonaise. En 1921, la population comptait près de 3 000 habitants dont 40 pour cent de Juifs. En 1925, Kostopol devint un centre de district et cette fonction administrative accéléra son développement. De nouvelles usines furent établies pour le travail du bois, des verreries, usines de machines agricoles, etc. Une briquetterie et des carrières de granite et de basalte furent ouvertes.

Dans les années 1930, la ville comptait 260 commerces, dont 180 appartenaient à des Juifs, qui contrôlaient aussi une grande partie du commerce de gros. Les Juifs constituaient la majorité des tailleurs, des chapeliers, des peintres et des horlogers. Une banque coopérative fut créée en 1928 par la réunion de deux anciens établissements. En décembre 1937, Kostopol comptait 9 800 habitants dont une importante communauté juive de 3 920 personnes.

Après le pacte germano-soviétique, l'invasion de la région par l'Union soviétique commença en septembre 1939. L'Allemagne nazie occupa Kostopol le 1er juillet 1941. Les Juifs de Kostopol furent d'abord soumis au travail forcé et un Judenrat (conseil juif) fut établi. Un camp de travail forcé fut ensuite établi dans la partie ouest de la ville. Tous les objets de valeur des Juifs furent confisqués et de lourdes taxes imposées par l'occupant. Le 16 août 1941, 470 Juifs, choisis parmi les plus riches de la ville, furent emmenés à l'extérieur de la ville et exécutés. Le 1er octobre 1941, 1 400 membres des familles du premier groupe furent arrêtés et transportés à l'abattoir qui se trouvait à l'extérieur de Kostopol et y furent également exécutés puis enterrés dans des fosses qui avaient été creusées au préalable. Un ghetto fut établi le 5 octobre 1941 pour les Juifs survivants, qui durent s'y entasser à dix ou quinze par pièce. Seuls les 100 membres du Judenrat, de la police juive et quelques Juifs dont les professions étaient essentielles purent continuer à vivre à l'extérieur du ghetto. Le 25 août 1942, le ghetto fut encerclé et les survivants furent transportés jusqu'au village voisin de Khotinka, où ils furent à leur tour exterminés. Dans le camp de travail, une révolte éclata et quelques Juifs purent gagner la forêt voisine. Mais la plupart furent repris et tués, seuls quelques-uns purent rejoindre des groupes de partisans soviétiques.

Kostopol fut libérée de l'occupation allemande par l'Armée rouge le 31 janvier 1944. Environ 270 Juifs avaient survécu, y compris ceux qui avaient pu partir vers l'est avant l'extermination.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1939 1959* 1970* 1979* 1989* 2001*
7 200 11 762 17 548 22 803 31 610 30 467
2008 2009 2010 2011 2012 2013
30 290 30 468 30 850 31 156 31 437 31 590


Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]