Knautie des champs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Knautia arvensis

La Knautie des champs (Knautia arvensis), ou Scabieuse des champs, est une espèce de plante herbacée de la famille des Dipsacaceae et du genre Knautia.

Cette espèce est originaire d'Europe et d'Asie tempérée.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Knautia arvensis L., "Oreille d'âne"

Description[modifier | modifier le code]

Plante vert grisâtre de 30 à 60 cm, avec des fleurs en capitule rayonnant.

  • feuilles : opposées, simple, de couleur gris-vert; feuilles basales pétiolées et feuilles caulinaires pennatifides ou sans lobes[1].
  • tige : à poils écartés au-dessous du capitule[2].
  • fleurs : capitule de 1,5-3 cm de diamètre, de couleur bleu-violet, entouré d'un involucre, réceptacle hémisphérique hérissé de soies, calice terminé par des arêtes dressées[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Prairies, talus, berges. Espèce plutôt thermophile et calciphile[3].

Fruits de knautie des champs

Floraison[modifier | modifier le code]

En réunissant dans un même bouquet plusieurs dizaines de petites fleurs, la scabieuse des champs a forgé une sorte de super-fleur. Dans cette société hiérarchisée, les fleurs de la périphérie montrent une corolle bien développée tandis que celles du centre sont de vraies naines. Le travail des premières est d'attirer les insectes. Les secondes assurent la formation des graines.

Ennemis[modifier | modifier le code]

Le papillon de nuit (hétérocère) adèle de la scabieuse, Nemophora metallica (Adélidae se nourrit de knautie).

Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Jardin de Sophie
  2. D. Aichele, Quelle est donc cette fleur, Nathan, 1975
  3. Jacques Lambinon et al., Nouvelle Flore de la Belgique, du Grand-Duché de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines (Ptéridophytes et Spermaphytes) : sixième édition, Meise, Editions du patrimoine du Jardin botanique national de Belgique,‎ 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]