Kévin Anin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kévin Anin
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France OGC Nice
Numéro 17
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 5 juillet 1986 (1986-07-05) (27 ans)
Lieu Le Havre (Seine-Maritime)
Taille 1,89 m (6 2)
Période pro. Depuis 2006
Poste Milieu de terrain
Parcours amateur
Saisons Club
1999-2006 Drapeau : France Le Havre AC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2006-2009 Drapeau : France Le Havre AC 69 (2)
2009-2011 Drapeau : France FC Sochaux 44 (0)
2011- Drapeau : France OGC Nice 29 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 22 avril 2013

Kévin Anin, né le 5 juillet 1986 au Havre, est un footballeur français qui évolue au poste de milieu de terrain à l'OGC Nice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille martiniquaise du Havre, le jeune Kévin Anin pratique la boxe française et devient double champion de Normandie[1]. Dans le même temps, il s'initie au football dans l'équipe du quartier Mont-Gaillard, avant de rejoindre Le Havre AC, le grand club de la ville, pour un premier contrat professionnel en 2006.

Dans la nuit du 3 au 4 juin 2013, il est victime d'un accident de voiture sur l'autoroute A28 à la hauteur de Callengeville qui le plonge dans un état relativement grave[2]. Hospitalisé au centre hospitalier universitaire de Rouen, il présente plusieurs fractures aux bras et reste plongé dans un coma artificiel[3],[4]. Le 13 juin 2013, il sort du coma artificiel dans lequel il était maintenu[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Le Havre AC[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 2007-2008, Le Havre est promu en première division. Anin joue son premier match de Ligue 1 le 16 août 2008, perdu 2-1 à Toulouse[6].

Lors de la 27e journée du 8 mars 2009, il marque le premier but de sa carrière professionnelle à domicile contre le FC Sochaux, rencontre gagnée 2-1[7].

Il dispute 25 rencontres de championnat et laisse déjà entrevoir ses qualités, au sein d'une équipe dont la saison est malgré tout difficile. Le HAC finit dernier avec 26 points et redescend en Ligue 2.

Le 31 août 2009, le club, en manque de liquidités, trouve un accord pour le transfert d'Anin au FC Sochaux pour la somme de 2,5 millions d'euros. Au dernier moment, le transfert n'est pas finalisé en raison d'une inflammation du tendon d'Achille dont souffre le joueur[8].

Anin dispute la saison 2009-2010 en Ligue 2 avec Le Havre, et joue 15 matchs de championnat. L'équipe termine 7e, puis Kévin part à Sochaux, qui le contacte un an après son transfert avorté avec le club doubiste.

FC Sochaux[modifier | modifier le code]

Le 4 juillet 2010, il s'engage pour 4 ans sans indemnité de transfert[9].

Il s'y impose comme titulaire et effectue notamment une très bonne première moitié de saison.

Le 5 février 2011, il prend deux cartons jaunes en trente secondes contre l'OGC Nice et est expulsé, des suites d'une altercation avec François Clerc. À son retour de suspension le 19 février contre le RC Lens, il prend le premier carton rouge de sa carrière est à nouveau expulsé, du fait d'un différend avec Toifilou Maoulida. Il prend trois matchs de suspension. Au final, il est tout de même l'une des grandes satisfactions d'une saison réussie, terminée à la 5e place du classement qualificative pour l'Europa League.

C'est au début de la saison 2011-2012 qui suit que Kévin commence à sécher des entraînements et manque à l'appel de certaines convocations, comme celle du déplacement à Nancy du 21 août 2011[10]. Malgré une mise au point faite par le joueur[11], son attitude en dilettante commence à agacer ses dirigeants[12]. Après une ultime absence lors de la reprise de l'entraînement du 2 janvier 2012, le FC Sochaux souhaite se séparer du joueur.

Dans une interview, il explique pourquoi, selon lui, il ne se sent pas toujours bien dans le monde du football : "C’est le plus beau métier du monde. Mais il y a plein de choses que je n’aime pas trop. Pas les entraînements, on est obligé. Mais les gens autour, leur hypocrisie, je n’aime pas trop ça. On a beau gagner de l’argent, quand le cœur n’y est plus… On m’avait dit que c’était un monde de pu… C’est vrai."[13].

OGC Nice[modifier | modifier le code]

Le 19 janvier 2012, Anin est transféré pour 2,5 millions d'euros et signe un contrat de trois ans et demi en faveur de l'OGC Nice[14], retrouvant son ancien coéquipier du Havre Didier Digard. Il joue 13 des 19 matchs de la 2e partie du championnat.

Lors de la saison 2012-2013, après avoir joué un seul match de championnat contre le LOSC le 25 août, il rentre au Havre près de sa famille pour raisons personnelles[15]. Après avoir provoqué l'incompréhension des dirigeants dans un premier temps, l'OGC Nice décide de le soutenir[16].

5 mois après, il effectue son retour sur les terrains, pour les 32e de finale de la Coupe de France du dimanche 6 janvier 2013, contre le FC Metz[17], et enchaîne les bonnes prestations en championnat. Au grand bonheur de Claude Puel: "Kevin n'est pas le joueur pour lequel on a voulu le faire passer, peu sérieux, voire "je m'en foutiste". […] Il a beaucoup travaillé sur lui-même et je sais qu'il est sur le bon chemin. Il a le niveau international, un potentiel énorme. Je suis satisfait qu'il puisse l'exprimer."[18]

Le 6 avril 2013, il confirme son retour en forme en marquant le but victorieux contre le Toulouse FC à la 94e minute, au terme d'un match explosif terminé sur le score de 4-3. Cette victoire permet à Nice de rester au contact de la tête du classement à l'issue de la 31e journée[19].

Profil et style de jeu[modifier | modifier le code]

Kévin Anin peut occuper les postes de milieu défensif ou de milieu relayeur. Joueur puissant dans les duels et agressif à la récupération du ballon, ses excellentes qualités athlétiques et sa bonne technique balle au pied optimisent ses projections vers l'avant et font de lui un joueur très dense[20].

Garçon au fort tempérament et "très sensible"[18], la qualité de son match dépend tout particulièrement de son état d'esprit du moment, selon Claude Puel[21].

Parcours en sélection[modifier | modifier le code]

Kévin est sélectionnable en équipe de France et en équipe de Martinique, mais celle-ci est quasi-intégralement composée de joueurs amateurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. 08/10/09 : Kévin Anin parraine le HAC Boxe
  2. « Kévin Anin blessé dans un accident de la route », Paris Normandie, 4 juin 2013
  3. La rédaction de RTL.fr, « Kévin Anin : sa carrière « entre parenthèses pour longtemps » »,‎ 2013 (consulté le 9 juin 2013)
  4. La rédaction de RTL.fr, « Kévin Anin maintenu dans un coma artificiel « mais il entend » »,‎ 2013 (consulté le 9 juin 2013)
  5. 20 Minutes, « Ligue 1: Kévin Anin est sorti de son coma artificiel »,‎ 2013 (consulté le 13 juin 2013)
  6. http://www.lequipe.fr/Football/FootballFicheJoueur24988.html
  7. http://www.matchendirect.fr/joueur/kevin-anin.html
  8. Sochaux : Anin ne signe pas, mercato365.com, 31 août 2009.
  9. http://www.footballplazza.com/foot-1759-transferts-kevin-anin-signe-enfin-a-sochaux.html
  10. http://www.lepays.fr/doubs/2012/01/19/anin-itineraire-d-une-comete-dans-le-ciel-de-bonal
  11. http://www.lepays.fr/sport/2011/08/26/kevin-anin-je-souhaite-retablir-la-verite
  12. http://www.maxifoot.fr/football/article-14163.htm
  13. L'Équipe, 2011
  14. Anin, un guerrier de plus, francefootball.fr, 19 janvier 2012.
  15. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Anin-a-disparu/312935
  16. http://www.nicematin.com/nice/logc-nice-soutient-kevin-anin.993913.html
  17. http://www.football365.fr/france/infos-clubs/nice/kevin-anin-enfin-bonne-961665.shtml
  18. a et b http://www.nicematin.com/nice/ogc-nice-pour-caude-puel-kevin-anin-a-le-niveau-international.1175053.html
  19. http://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2012-2013/toulouse-ogc-nice-3-4-nice-n-abdique-pas-pour-le-podium_sto3700115/story.shtml
  20. http://mercato.eurosport.fr/football/ligue-1/2012-2013/puel-anin-a-le-niveau-international_sto3664390/story.shtml
  21. http://www.nicematin.com/nice/ogc-nice-claude-puel-compte-sur-kevin-anin.1105195.html

Lien externe[modifier | modifier le code]