John Henry Mackay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MacKay et McKay.
John Henry Mackay.

John Henry Mackay, né le 6 février 1864 à Greenock près de Glasgow en Écosse (Royaume-Uni) et mort le 16 mai 1933 à Stahnsdorf, près de Berlin (Allemagne), est un poète, écrivain et penseur homosexuel et individualiste libertaire d'expression allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Influencé par Max Stirner, il écrit le roman Die Anarchisten (Les Anarchistes), qui est un argumentaire de l'anarchisme individualiste opposé au communisme. Le texte obtient un large succès vers la fin du XIXe siècle.

On lui doit d'ailleurs un travail de redécouverte et la seule biographie de référence sur Stirner, dont il fait le père de l'anarchisme individualiste, bien que ce dernier se soit en son temps farouchement opposé à l'anarchisme de Proudhon. Par son roman et ses livres sur Stirner, J. H. Mackay fut à l'origine d'une vaste diffusion des idées individualistes libertaires.

Il collabora également avec Richard von Krafft-Ebing et s'est lié à Benedict Friedlaender en opposition aux théories de Magnus Hirschfeld. Sous le nom de plume Sagitta, Mackay publia des nombreux essais sur « l'amour grec » ou « l'amour sans-nom ». Il fut aussi l'ami de Rudolf Steiner et s'intéressa profondément à la théosophie.

Sa vocation principale, néanmoins, était celle de poète, et poète homosexuel par excellence, dans un courant symboliste-expressioniste. Son premier recueil de poèmes fut Sturm ['Orage'] (1888) ; sa collection principale étant Die Namenlose Liebe ['L'Amour sans nom'] en sept volumes (1906–1926). Quelques-uns de ses poèmes furent mis en musique par Richard Strauss, dont le fameux Morgen, un des lieder les plus connus de Strauss.

Il est mort probablement d'une surdose de morphine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sturm, 1888.
  • Die Anarchisten, 1891. En français, Anarchistes : moeurs du jour, Paris : Tresse et Stock, 1892.

Notices[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :