Jean Touchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Touchard.

Jean Touchard, né le 13 novembre 1918 à Paris, mort dans cette même ville le 30 juin 1971, est un politologue et historien français.

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres, il appartient, à la Libération, au cabinet du général de Gaulle. Il fut ensuite nommé attaché culturel à l'ambassade de France en Argentine (et devait en rapporter un "Que sais-je ?" sur le sujet), avant d'être nommé, en 1954, secrétaire général de la Fondation nationale des sciences politiques, dont il fit un centre d'enseignement supérieur et de recherches d'une dimension internationale. Parallèlement à ses enseignements à l'Institut d'études politiques de Paris sur "Le mouvement des idées politiques dans la France contemporaine", assurés en alternance avec René Rémond et Raoul Girardet, il animait des séminaires de 3e cycle, et dirigeait des recherches.

Son livre La gauche en France depuis 1900, directement tiré de son cours à Sciences Po est un classique de l'étude des mouvements politiques en France dans lequel il examine l'évolution de la gauche française, en cherchant à répondre à la question "Qu'est-ce que la gauche ?"

Il réalisa dans son ouvrage Histoire des idées politiques une étude très approfondie de toutes les grandes pensées politiques ayant traversé le temps. On retiendra sa classification des différents courants libéraux, en fonction des milieux sociaux concernés :

XVIIIe siècle

  • Libéralisme aristocratique français
  • Libéralisme aristocratique anglais
  • Utilitarisme politique français
  • Utilitarisme politique anglais

XIXe siècle (au sens large : 1789-1914)

  • Pensée révolutionnaire libérale
  • Libéralisme bourgeois français
  • Libéralisme bourgeois anglais ou Libéralisme manchestérien
  • Nationalisme libéral
  • Libéralisme impérialiste français
  • Libéralisme impérialiste anglais
  • Libéralisme impérialiste américain

XXe siècle

Il est en outre l'auteur d'une thèse de doctorat ès-lettres originale, sur La gloire de Béranger, avec une thèse complémentaire sur son ancêtre Louis Rousseau. Il est l'auteur d'un article essentiel sur "L'esprit des années 30". Avec Louis Bodin, il a écrit un ouvrage dans la collection "kiosque" : Front populaire. 1936.

Lien externe[modifier | modifier le code]