Jean-Claude Servais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Servais

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Claude Servais à Quai des Bulles en 2010.

Naissance 22 septembre 1956 (58 ans)
Nationalité Belge
Profession
Auteur de bande dessinée

Jean-Claude Servais, également connu sous le pseudonyme Jicé, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée belge, né le 22 septembre 1956.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Servais poursuit ses études à l'Institut Saint-Luc de Liège dans la section arts graphiques de 1974 à 1976. Dès 1975, sous le pseudonyme de Jicé, il publie ses premières planches dans la rubrique Carte blanche du journal Spirou. Il poursuit avec trois épisodes de Ronny Jackson, scénarisés par Jean-Marie Brouyère, puis prépare en 1977 deux Belles Histoires de l'Oncle Paul (signées cette fois Gil Verse et scénarisées par Octave Joly) ; ces deux récits ne seront pourtant pas publiés. La même année, Jean-Claude Servais entreprend une collaboration avec le Journal de Tintin. Il y conçoit une série d'histoires authentiques sur des scénarios de Bom et d'Yves Duval. En 1978, il illustre quelques pages dans le fanzine Oufti, puis part faire son service militaire à Stockem.

Il s'attaque en 1980 à toute une série d'histoires sur le thème de la magie et de la sorcellerie, qui seront reprises dans l'album La Tchalette aux éditions du Lombard en 1982. Dans Tintin, il dessine la série Isabelle en 1983. À cette époque, il signe le Manifeste pour la culture wallonne.

Il fait alors la connaissance de Gérard Dewamme. Ensemble, ils élaborent la série Tendre Violette qui paraît dès 1979 dans le mensuel (À suivre) édité par Casterman. En compagnie de Gérard Dewamme, Jean-Claude Servais illustre Les Saisons de la Vie (trois ouvrages aux éditions du Lombard en 1985 et 1986) et Les Voyages clos - Montagne Fleurie, un récit publié dans Circus en 1988. En 1989, avec le chanteur Julos Beaucarne, il entreprend une longue quête onirique intitulée L'Appel de madame la Baronne.

Ensuite, Jean-Claude Servais dessine et scénarise l'album Iriacynthe (paru chez Jonas, puis Bédéscope en 1982 ; réédition chez Casterman en 1992), ainsi que L'Almanach et La Petite Reine chez Casterman (recueil en 1988 et 1992). Fin 1992, il réalise également Lova dans la collection « Aire Libre » des éditions Dupuis et reprend chez Hélyode le cycle de Merlin l'Enchanteur, sous le titre Pour l'amour de Guenièvre. En 1994, il publie Mémoire des Arbres, une suite d'histoires en deux tomes où la nature est très présente.

Dessinateur réaliste et sensible, dans la tradition des grands graveurs du XIXe siècle, Jean-Claude Servais est également un merveilleux conteur. En douceur, il met en place son univers et parle de la campagne, du début du XXe siècle ou bien encore de sa région (la Gaume, située en Belgique, tout près du Luxembourg).

Jean-Claude Servais habite à Jamoigne.

Publications[modifier | modifier le code]

  1. La hache et le fusil, 2 tomes, 1994
  2. Les seins de café, 2 tomes, 1995 - 1996
  3. La belle coquetière, 2 tomes, 1997
  4. La lettre froissée, 2 tomes, 1999 - 2000
  5. Isabelle, réédition, 2003
  6. La Tchalette, réédition, 2003
  7. Le tempérament de Marilou, 2 tomes, 2003 - 2004
  1. Accordailles
  2. Semailles
  3. Grisailles
  1. Julien, 2000
  2. La Cochette, 2000
  3. Malmaison, 2001
  4. L'Alsacien, 2002
  5. Lucye, 2003
  6. Les enfants de la citadelle 1re partie, 2006
  7. Les enfants de la citadelle 2e partie, 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Servais et Dewamme, Parfums de violette, Centre Wallonie-Bruxelles, 1997. Catalogue d'exposition.

Liens externes[modifier | modifier le code]