Je vais bien, ne t'en fais pas (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Je vais bien, ne t'en fais pas.

Je vais bien, ne t'en fais pas

Réalisation Philippe Lioret
Scénario Philippe Lioret
Olivier Adam
Acteurs principaux
Sortie 2006
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Je vais bien, ne t'en fais pas est un film français réalisé en 2006 par Philippe Lioret, adaptation du roman éponyme paru en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la suite d'une dispute avec leur père, le frère jumeau d'Élise, alias « Lili », 19 ans, disparaît. Sans nouvelles, rongée par l'inquiétude, Lili cesse de s'alimenter. Quand enfin une lettre de Loïc lui parvient, se voulant rassurante, Lili se rétablit, sort de l'hôpital et part à sa recherche.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  1. U-Turn (Lili) de AaRON
  2. Les balançoires de Nicola Piovani
  3. On peut pas rester comme ça de Nicola Piovani
  4. Thomas de Nicola Piovani
  5. Je vais bien ne t'en fais pas de Nicola Piovani
  6. Mister K. de AaRON
  7. Il veut plus me voir de Nicola Piovani
  8. On ira voir la mer de Nicola Piovani
  9. Même pas jouer au ballon de Nicola Piovani
  10. Vigneux de Nicola Piovani
  11. Loïc de Nicola Piovani
  12. Saint-Aubin-sur-mer de Nicola Piovani
  13. Quelque chose à te dire de Nicola Piovani

Récompenses[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Dans une scène du film, un ami de Loïc fait écouter une chanson à Lili composée en grande partie par Loïc. Cet ami n'est autre que Simon Buret, chanteur du groupe AaRON et interprète de cette chanson dans la réalité.
  • Le film est tourné en partie à Vigneux-sur-Seine, Montgeron et Savigny-sur-Orge, non loin des lieux où est située l'intrigue du roman, à Draveil. Au début du film, alors que les parents de Lili la ramènent de son voyage en Espagne, la voiture emprunte la rue Victor-Schoelcher à Vigneux. À l'arrière plan les grands immeubles situés entre les rues Henri-Charon et Maurice-Thorez sont visibles. Vers la fin du film, Lili et son père se baladent à vélo sur le chemin qui prolonge la rue V. Schoelcher, dans le parc du Château, qui fait partie de la base de loisirs du Port-aux-Cerises. Dans cette scène, les grands immeubles cités précédemment sont également visibles au loin. Vers le milieu du film, Lili est accompagnée par son père à la gare de Montgeron. Elle emprunte les marches et prend la porte du milieu du bâtiment de la gare. D'autres scènes sont tournées dans le lycée de Montgeron.
  • À plusieurs reprises dans le film, on aperçoit, sur une étagère de la cuisine, une reproduction du phare de la Jument, clin d'œil de Philippe Lioret à son précédent film L'Équipier tourné en 2004.
  • Dans une scène du film, lorsqu'elle arrive chez ses parents, Lili cite "C'est le Truman Show, ici" en référence au zones pavillonaires des décors du film The Truman Show de Peter Weir. Cela peut être une allusion au fait que, dans les deux scénarios des deux films, l'intrigue est formée autour du mensonge qu'entretiennent les personnages secondaires vis-à-vis du protagoniste.
  • Dans le film Mélanie Laurent travaille au supermarché Shopi (aujourd'hui Carrefour) de la rue des Martyrs dans le 9e à Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]