Jan Saudek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Josef Sudek.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saudek.
Jan Saudek.

Jan Saudek est un photographe tchèque né le 13 mai 1935 à Prague, alors en Tchécoslovaquie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Jan était juif et sa famille a été persécutée par les Nazis. La plupart des membres de sa famille sont morts au camp de Theresienstadt mais son frère Kája a survécu, devenant lui aussi l'auteur de bande dessinée le plus célèbre de son pays. Après la guerre il commence à travailler chez un imprimeur en 1950, et après son service militaire il se consacre à la photographie. En 1969 il voyage aux États-Unis et est encouragé dans son travail par Hugh Edwards.

Style & approche[modifier | modifier le code]

Bien que l'art de Jan Saudek soit assez unique en son genre, il est empreint de certaines influences dont l'une des plus importantes est celle d'Alfons Mucha (1860-1939), qui fut le premier à utiliser la photographie comme esquisse pour ses affiches, tableaux et dessins. Cette photographie deviendra, beaucoup plus tard, un mode d'expression artistique autonome, notamment en la personne. Jan Saudek a aussi beaucoup d'affinités en matière artistique avec un grand maître de la photographie : Frantisek Drtikol. Tous deux ont l'obsession du nu féminin.

La photographie de Jan Saudek est pleine d'adolescents couchés par terre dans des poses d'abandon, de jeunes pères tenant leurs bébés sur leurs torses. Et surtout, de nombreuses femmes opulentes, rondes, charnelles, dont il tire une beauté qui peut choquer. Les modèles sont maquillés, costumés, arrangés, et les vêtements sont choisis hors de tout contexte. Les personnages sont souvent habillés sur une photo, et déshabillés sur une autre, ce qui immanquablement suscite un certain désir. C'est principalement ce thème qui revient dans les photographies de Jan Saudek : l'opposition entre le nu et l'habillé. Saudek n'hésite d'ailleurs pas à photographier des femmes habillées (rondes) dans des scènes de la vie courante, et de les photographier ensuite dans les mêmes poses, mais nues.

Ses photographies sont coloriées à la main : il accentue le maquillage de ses modèles, n'hésite pas à faire ressortir tel ou tel trait physique, par exemple les veines qu'il colorie en vert. Ces couleurs accentuent l'aspect artificiel de ses photographies.Il vivait dans un studio au sous sol d'un bâtiment avec une particularité de ce studio qui possédait une fenêtre dont il s' inspirait beaucoup,beaucoup de ses tableaux ont été vendus à des gens, le tableau le plus beau c'était celui représentant un couteau sur un foulard.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :