Veine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Venn.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Artère.

Veine

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Les principales veines du corps humain

Données
Latin vena

En anatomie, une veine est un vaisseau qui permet le transport du sang de la périphérie (organes ou tissus) vers le cœur (retour veineux) :

  • des poumons vers le cœur : les veines transportent le sang riche en dioxygène afin qu'il soit redistribué dans l'organisme dans la circulation systémique (ou « grande circulation »). Il s'agit des veines pulmonaires.
  • des autres organes vers le cœur : les veines transportent le sang pauvre en dioxygène et chargé en dioxyde de carbone, afin qu'il soit « retraité » par les poumons dans la circulation pulmonaire (ou « petite circulation »). Il s'agit de toutes les autres veines.

Leur compliance est 24 fois supérieure[réf. nécessaire] à celle des artères. Ces veines peuvent donc contenir de grands volumes à de faibles pressions.

Les veines contiennent des valvules qui imposent le sens de circulation du sang et empêchant les retours. Les parois des veines sont élastiques.

Tout comme les artères, les veines sont constituées de trois couches (ou tuniques), avec, de l'extérieur vers la partie la plus interne :

  1. l'adventice, la couche la plus superficielle de la veine composée de tissu conjonctif et contenant des vasa vasorum.
  2. la media, une couche centrale, qui est surtout composée de tissu musculaire lisse mais aussi de collagène et d'élastine.
  3. l'intima, la couche la plus profonde d'une artère, tapissée de l'endothélium. Elle assure l'étanchéité du vaisseau.

Cependant, il n'y a jamais de limitante élastique, propre à l'artère musculaire, et à l'artère élastique (grosses artères), et délimitant habituellement la media de ces artères.

Veinules[modifier | modifier le code]

Leur diamètre est compris entre 0,2 et 1 mm et leur structure est assez rudimentaire. Elles possèdent une intima limitée a une couche de cellule endothéliales pavimenteuses, pas de tissu conjonctif sous-endothélial, une media très mince présentant quelques couches de cellules musculaires lisses, reposant sur un tissu conjonctif assez développé : c'est l'adventice.

Veines de moyen calibre[modifier | modifier le code]

Ce sont des veines de diamètre inférieur ou égal à 1 cm, leur intima comporte cette fois sur une fine couche de tissu conjonctif sous-endothélial, sur laquelle reposent les cellules pavimenteuses. La media est moyennement développée, et est constituée de cellules musculaires lisses disposées de manière concentrique par rapport au vaisseau. L'adventice est très épaisse et contient des cellules musculaires lisses cette fois disposées longitudinalement par rapport à l'écoulement sanguin. Ces veines possèdent le système de valves (ou valvules), empêchant la circulation veineuse à contre-sens et donc s'opposant à la force de gravité qui pousse le sang vers les membres inférieurs.

Veines de gros calibre[modifier | modifier le code]

Ce sont les veines les plus proches du cœur, de diamètre supérieur à 1 cm. On a une intima classique, comportant une couche de tissu conjonctif plus épaisse que pour la veine de moyen calibre. La media est moyennement développée, comporte des cellules musculaires lisses, disposées de façon concentrique par rapport au vaisseau. On a enfin une adventice très épaisse, de tissu conjonctif présentant des faisceaux musculaires lisses, disposées longitudinalement par rapport au flux sanguin. Elles comprennent les veines caves inférieure et supérieure.

Système de valve[modifier | modifier le code]

Système de valve veineuse.

Les veines infra-cardiaques de petit et moyen calibre possèdent ce système de lutte contre la pesanteur. Les valves sont constituées d'un tissu conjonctif dense, surmonté de cellules endothéliales, correspondant à un repli de l'intima. Elles permettent la circulation du sang dans le sens organe/cœur mais empêchent le reflux veineux.

Vascularisation des veines[modifier | modifier le code]

La vascularisation des veines est permise par l'existence de vasa venorum, analogues aux vasa vasorum présents au niveau des artères.

Anatomie du système veineux humain[modifier | modifier le code]

Veines des membres inférieurs :

Veines de l'abdomen :

Veines du bassin :

Veines des membres supérieures :

Veines céphaliques :

Veines thoraciques :

Veines du cou :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]