Hiroshi Aoyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aoyama.

Hiroshi Aoyama

Hiroshi Aoyama en 2007.

Hiroshi Aoyama en 2007.

Date de naissance 25 octobre 1981
Lieu de naissance Chiba
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Années d'activité Depuis 2000
Qualité Pilote de vitesse moto
Équipe San Carlo Honda Gresini
Nombre de courses 133 (au 06/11/11)
Pole positions 8
Podiums 27
Victoires 9
Champion du monde 250 cm³ 2009

Hiroshi Aoyama, (Japonais 青山 博一) né le 25 octobre 1981 à Chiba, est un pilote de vitesse moto japonais

Champion du monde 250 cm³ en 2009, il court depuis 2010 en MotoGP et évoluera en Superbike en 2012.

Son petit frère, Shūhei Aoyama a lui aussi piloté en Grand Prix.

Premiers pas en moto[modifier | modifier le code]

Hiroshi Aoyama débute sous les yeux de son papa la compétition dès l'âge de cinq ans en Pocketbike[1]. Le jeune montre rapidement du potentiel, fait ses gammes en Minibike pendant son adolescence et accède au championnat japonais 125 cm³ à sa dix-huitième année. Il grimpe dès la saison suivante en 250 cm³ et termine deuxième du classement final. Ces performances lui ouvrent la porte du championnat du monde.

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

Débuts en 250 cm³[modifier | modifier le code]

Aoyama lance sa carrière à l'échelon mondial en 250 cm³ à l'occasion du Grand Prix du Pacifique, sur le circuit de Motegi. Il termine huitième et inscrit ainsi les premiers points de sa carrière. Il continue d'apparaître épisodiquement en Grand Prix jusqu'à son coup d'éclat, à domicile, sur le circuit de Suzuka. Le pilote nippon réussit à terminer en deuxième position à seulement un souffle de la victoire, battu par Manuel Poggiali.

Pilote à plein temps[modifier | modifier le code]

En 2004, Hiroshi s'engage pour sa première saison complète en mondial. Il signe deux troisièmes places et termine le championnat en sixième position. Il lui faudra attendre encore un an pour connaître l'ivresse de la victoire, qui arrive le 18 septembre 2005 au Japon sur le circuit de Motegi.

Fidèle à Honda depuis ses débuts en compétition, Aoyama est recruté pour 2006 par le constructeur autrichien KTM. Le Japonais fait preuve d'une belle aisance en s'imposant à deux reprises pour une quatrième place au classement final, mais n'est pas autant en réussite les saisons suivantes. Fin 2008, KTM décide de mettre un terme à sa présence en 250 cm³. Aoyama retourne alors chez Honda, sa marque de toujours.

Le sacre[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2009, Aoyama se montre d'entrée compétitif. Il se classe quatrième au Qatar, deuxième au Japon, puis remporte en Espagne, aux nez et à la barbe de ses rivaux ibériques, Héctor Barberá et Álvaro Bautista, la première victoire de sa saison. Il récidivera aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne puis en fin de saison en Malaisie. Cette année semble être enfin la bonne. Il occupe les commandes du championnat au moment d'aborder la dernière épreuve du calendrier, à Valence. Une onzième place lui suffit alors pour coiffer la couronne mondiale. Malgré une grosse frayeur en course avec une excursion dans les graviers, le Japonais rallie l'arrivée en septième position et décroche le premier titre de sa carrière.

Passage en MotoGP[modifier | modifier le code]

Hiroshi Aoyama peu avant sa blessure à Silverstone en 2010

Le tout nouveau champion du monde accède à l'élite des Grands Prix la saison suivante, sur une Honda RC212V, préparée par la structure Interwetten du Suisse Daniel Epp. Ses débuts sont mitigés et son année d'apprentissage va prendre un tournant dramatique dans une chute survenue durant le warm-up du Grand Prix de Grande-Bretagne. Victime d'une fracture à une vertèbre, il se voit contraint de rester sur la touche pendant plus de deux mois. Il termine sa première année en MotoGP au 15ème rang, sa meilleure performance demeurant une septième position en Malaisie.

La saison suivante, le Japonais conserve un guidon Honda mais migre chez Gresini. Il y retrouve son ancien rival de la catégorie 250 cm³, Marco Simoncelli, qui dispose lui d'une machine d'usine. Aoyama parvient à tirer son épingle du jeu lors des manches inaugurales, avec notamment une quatrième place sous la pluie en Espagne, pendant que son équipier enchaîne les chutes. Aux Pays-Bas, il est invité par le Repsol Honda Team, l'écurie officielle du constructeur Honda, à piloter la moto de Dani Pedrosa, blessé quelques semaines plus tôt en France. Le Japonais termine à la huitième place puis retrouve son team d'origine lors de l'épreuve suivante. Il ne fait ensuite plus parler de lui et stagne dans le ventre mou du classement. On vit alors déjà les dernières courses du natif de Chiba en MotoGP : il annonce le 15 octobre son départ de la catégorie reine pour le Superbike[2].

Superbike[modifier | modifier le code]

Aoyama défendra en 2012 les couleurs du Team Honda Ten Kate.

Statistiques en Grand Prix[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Sais Cat. Moto Course Vict Pod Pole MT¹ Pts Class Titre
2000 250 cm³ Honda 1 0 0 0 1 8 28e -
2001 250 cm³ Honda 2 0 0 0 0 3 28e -
2002 250 cm³ Honda 2 0 0 0 0 9 27e -
2003 250 cm³ Honda 2 0 1 1 1 31 15e -
2004 250 cm³ Honda 16 0 2 0 0 128 6e -
2005 250 cm³ Honda 16 1 4 2 0 180 4e -
2006 250 cm³ KTM 16 2 7 1 4 193 4e -
2007 250 cm³ KTM 17 2 4 1 2 160 6e -
2008 250 cm³ KTM 16 0 2 1 0 139 7e -
2009 250 cm³ Honda 16 4 7 2 4 261 1er 1
2010 MotoGP Honda 12 - - - - 53 15e -
2011 MotoGP Honda 17 - - - - 98 10e -
Total 133 9 27 8 11 1263 1

¹Meilleur tour en course

En détail[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Moto 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Position Points
2000 250 cm³ Honda AFS MAL JAP
ESP FRA ITA CAT P-B GBR ALL RTC POR VAL BRE PAC
8
AUS 28e 8
2001 250 cm³ Honda JAP
13
AFS ESP FRA ITA CAT P-B GBR ALL RTC POR VAL PAC
21
AUS MAL BRE 28e 3
2002 250 cm³ Honda JAP
12
AFS
ESP
FRA
ITA
CAT
P-B
GBR
ALL
RTC
POR
BRE
PAC
11
MAL
AUS
VAL
27e 9
2003 250 cm³ Honda JAP
2
AFS
ESP
FRA
ITA
CAT
P-B
GBR
ALL
RTC
POR
BRE
PAC
5
MAL
AUS
VAL
15e 31
2004 250 cm³ Honda AFS
11
ESP
Ab
FRA
4
ITA
9
CAT
6
P-B
10
BRE
6
ALL
4
GBR
9
RTC
7
POR
9
JAP
3
QAT
3
MAL
Ab
AUS
7
VAL
Ab
6e 128
2005 250 cm³ Honda ESP
Ab
POR
6
CHN
3
FRA
6
ITA
7
CAT
4
P-B
4
GBR
Ab
ALL
3
RTC
5
JAP
1
MAL
5
QAT
6
AUS
6
TUR
3
VAL
6
4e 180
2006 250 cm³ KTM ESP
6
QAT
5
TUR
1
CHN
3
FRA
4
ITA
Ab
CAT
6
P-B
9
GBR
3
ALL
8
RTC
3
MAL
Ab
AUS
3
JAP
1
POR
2
VAL
Ab
4e 193
2007 250 cm³ KTM QAT
Ab
ESP
6
TUR
Ab
CHN
9
FRA
Ab
ITA
21
CAT
7
GBR
3
P-B
5
ALL
1
RTC
6
SMR
2
POR
Ab
JAP
8
AUS
4
MAL
1
VAL
1
6e 160
2008 250 cm³ KTM QAT
16
ESP
4
POR
5
CHN
2
FRA
7
ITA
8
CAT
7
GBR
6
P-B
6
ALL
8
RTC
13
SMR
Ab
IND
C
JAP
9
AUS
Ab
MAL
2
VAL
5
7e 139
2009 250 cm³ Honda QAT
4
JAP
2
ESP
1
FRA
8
ITA
6
CAT
2
P-B
1
ALL
4
GBR
1
RTC
4
IND
2
SMR
4
POR
4
AUS
7
MAL
1
VAL
7
1er 261
2010 MotoGP Honda QAT
10
ESP
14
FRA
11
ITA
11
GBR
DNS
P-B
CAT
ALL
USA
RTC
IND
12
SMR
12
ARA
13
JAP
10
MAL
7
AUS
13
POR
12
VAL
14
15e 53
2011* MotoGP Honda QAT
10
ESP
4
POR
7
FRA
8
CAT
Ab
GBR
9
P-B
8
ITA
11
ALL
15
USA
10
RTC
9
IND
9
SMR
11
ARA
11
JAP
9
AUS
Ab
MAL
C
VAL
12
10e 98
  • *saison en cours

Par catégorie[modifier | modifier le code]

Cat. Année 1er GP 1er podium 1re victoire Courses Victoires Podiums Poles MTC Points Titres
250 cm³ 2000-2009 Drapeau du Japon PAC 2000 Drapeau du Japon JAP 2003 Drapeau du Japon JAP 2005 104 9 27 7 11 1112 1
MotoGP 2010-2011 Drapeau du Qatar QAT 2010 29 - - - - 151 -
Total 2000-2011 133 9 27 8 11 1263 1


Précédé par Hiroshi Aoyama Suivi par
Marco Simoncelli
Champion du monde 250 cm³
2009
Toni Elías (Moto2)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Hiroshi Aoyama », sur hiro-aoyama.com (consulté le 2 novembre 2011)
  2. « Goodbye Hiroshi », sur gresiniracing.com (consulté le 2 novembre 2011)