Hirohiko Araki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hirohiko Araki

荒木・飛呂彦

Naissance 7 juin 1960
Nationalité japonaise
Auteur
Éditeur associé

Œuvres principales

Première œuvre : Busou poker

Autres ouvrages : JoJo's Bizarre Adventure

Hirohiko Araki (荒木 飛呂彦, Araki Hirohiko?) est un dessinateur de manga japonais, principalement connu pour la série JoJo's Bizarre Adventure. Il est né le 7 juin 1960 à Sendai dans la préfecture de Miyagi, au Japon.

Il travaille exclusivement pour la Shūeisha. Il a fait ses débuts sous le nom Toshiyuki Araki (荒木 利之, Araki Toshiyuki?) en 1980 en publiant un one-shot intitulé Busou poker (武装ポーカー?).

Biographie[modifier | modifier le code]

Passionné de mangas depuis sa plus tendre enfance qu'il avoue assez solitaire. Il avoue aussi avoir une mauvaise mémoire.

Grand amateur de voyages ou de musique occidentale, traits qui transparaissent clairement dans ses œuvres. D'ailleurs Prince est son chanteur préféré.

Son pays préféré est l'Italie dont il apprécie particulièrement l'art culinaire et la mode vestimentaire. Gianni Versace étant son styliste préféré et les spaghetti son aliment favori.

Parmi les œuvres qui ont le plus marqués Araki, nous pouvons citer Kyojin no hoshi (manga culte sur le baseball), Ashita no Joe (autre manga culte quant à lui sur la boxe), Babel II, Kamui Den (grande fresque historique qui a changé la vision du ninja dans l'inconscient collectif japonais).

On peut d'ailleurs apercevoir certaines références à ces œuvres notamment Dragon Ball avec le personnage de Kôichi. Quant à Babel II, c'est une œuvre qui tient une place toute particulière dans le cœur d’Araki car elle a été créée par le mangaka qu'il admire le plus : le regretté Yokoyama Mitsuteru, créateur de Giant Robo, Sally la petite sorcière ou Tetsujin 28 entre autres. Il est notable de remarquer que le look du héros de Babel II a influencé celui de Jôtarô. Rajoutons que les deux autres sources d'inspiration pour la création de ce personnage sont Prince et Kenshirô... Héros du célèbre Hokuto no Ken (Ken le Survivant) et même s'il ne l'a jamais clairement avoué, l'influence de Tetsuo Hara est plus qu'évidente sur son style graphique surtout dans les deux premières parties de JoJo. C'est aussi le cas de Burne Hogarth, célèbre pour son travail sur le comics de Tarzan et sa représentation dynamique de l'anatomie et la musculature masculine. Quant aux étranges poses que prennent nos personnages elles pourraient bien être héritées du style graphique de Egon Schiele.

Parmi ces films préférés il cite La Grande Évasion auquel Stone Ocean fait clairement référence, Le Parrain qui a donné le ton des aventures de GioGio ou le principe de saga, la trilogie d' Indiana Jones qui rappelle les péripéties de Joseph jeune ou Les Dents de la Mer.

On notera aussi son goût pour les films d'horreur qui transparaît clairement dans l’œuvre avec des références à des films comme Christine, Les Griffes de la nuit, Misery, Chucky, Le Blob...

Il avoue aussi aimer particulièrement lire Sherlock Holmes ou suivre les aventures à la TV de Columbo. Un goût certain pour les polars qui s'avère assez logique venant d'un tel maître du suspense et des rebondissements.

La prestidigitation est aussi l'une de ses passions et David Copperfield l'un de ses artistes préférés. Cette passion peut clairement se voir dans sa première œuvre importante: Mashônen B.T.

Auteur passionné, curieux de tout et aux goûts éclectiques, il fait partie de l'association des mangaka japonais, association défendant leurs droits de création et de propriété et cherchant aussi à présenter et faire reconnaître ce média au public qui souvent se contente d'en être un grand consommateur sans en comprendre les fascinants rouages.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Première œuvre publiée.
Histoire courte originellement publiée dans le Weekly Shônen Jump.
Incluse dans la récente réédition de Gorgeous Irene.
Histoire courte originellement publiée dans le Weekly Shônen Jump.
Incluse dans la récente réédition de Gorgeous Irene.
Histoire courte publiée dans le Weekly Shônen Jump.
Première œuvre à atteindre une certaine importance. Un volume pour son édition originale.
Publiée originellement dans le Weekly Shônen Jump.
Dans la veine de Détective Conan, un gamin se déjoue de ses adversaires et des énigmes avec des tours de passe-passe et son astuce.
Œuvre assez connue grâce à son adaptation en OAV.
Publiée originellement dans le Weekly 'Shônen Jump. Deux volumes pour son édition originale.
Manipulations génétiques, jeune héros pouvant se transformer, méchante organisation, un peu le même schéma que Guyver ou Zetman.
Dernière œuvre avant qu'il se lance dans sa série fleuve.
Publiée originellement dans le Super Jump. Un volume pour son édition originale.
Un magical girl à la sauce Araki.
L’œuvre de sa vie. Les cinq premières parties de la série : Phantom Blood, Battle Tendency, Stardust Crusaders, Diamond is Unbreakable et Golden Wind. Publiée originellement dans le Weekly Shônen Jump.
Sixième partie de la série.
Elle a une double numérotation. Ainsi le premier volume a un petit 63 en dessous du 1.
Cette décision a été prise par l'équipe éditoriale.
Septième partie de la série.
À la fin du XIXe siècle, Steel Ball Run est le nom d'une course de chevaux qui a lieu aux États-Unis de San Diego à New York, ce qui représente plus de 6000 km à parcourir pour les cavaliers.
Prépubliée originellement dans le Weekly Shônen Jump puis transféré dans Ultra Jump.
Huitième partie de la série.
Prépubliée originellement dans Ultra Jump.
Biographie de Nikola Tesla, l'inventeur du courant alternatif.
Publiée originellement dans le Super Jump.
Recueil d'histoire courtes prépubliées dans le Super Jump.
Dans la première un prisonnier condamné à mort se retrouve enfermé dans une étrange pièce ou le moindre objet s'avère mortel.
De la simple fourchette à l'interrupteur, chaque objet cache un dangereux et fatal mécanisme.
  • Dolce
Prépubliée dans le Allman.
Nous assisterons aux étranges aventures d'un chat dur à cuir coincé sur un bateau en train de couler.
Prépubliée dans le Weekly Shônen Jump.
Dans un autre Rohan Kishibe nous conte une étrange histoire mélangeant vengeance, spectres et pop-corn.
Prépubliée dans le Allman.
Nous suivrons les aventures d'un ancien serial-killer au royaume des morts et sa nouvelle tâche de détective-tueurs à gages.
Il ne se rappelle plus de sa vie passée mais seulement de son nom : Yoshikage Kira. On y retrouve donc en guest star deux des personnages de la quatrième partie de JoJo.
Seulement scénarisée par Araki et dessinée par ses assistants.
On y découvre son intérêt pour les inventeurs ou des êtres singuliers innovateurs et étranges qui ont marqué l'histoire de l'humanité.
Nikola Tesla y est publiée à l'intérieur pour la première fois en volume relié au côté des histoires de Ty Cobb, Mary Winchester, Typhoid Mary, etc.
Toute une histoire sur Kishibe Rohan qui va aller jusqu'en France pour résoudre un mystère de sa jeunesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

  • (en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 52-55
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)