Hans Hofmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hofmann.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hans Hoffmann.

Hans Hofmann ( à Weißenburg en Bavière à New York) est un peintre allemand. En 1904, il vient à Paris et pendant dix ans se nourrit de l'art moderne européen en se liant avec les principaux artistes d'avant-garde des mouvements fauves et cubistes. En 1915 il ouvre une école d'art à Munich et jusqu'en 1936 il se consacrera à l'enseignement surtout aux États-Unis, notamment aux cours des sessions d'été à l’université de Californie à Berkeley et à l’Art Student League de New York, puis il ouvre sa propre école d'art dans cette même ville.

À partir de 1937, il se remet à peindre et en 1939 Robert De Niro est son élève. Lee Krasner, Clement Greenberg, Mark Rothko sont de ses élèves. Ancien assistant de Robert Delaunay, Hans Hofmann connait très bien la scène parisienne des années 1930 en particulier les autres assistants de Delaunay restés à Paris pendant la guerre. Il synthétise la peinture française par la théorie du "Push and Pull". En 1958 il cesse d'enseigner pour se consacrer à la peinture jusqu'à sa mort en 1966.

Il a eu de l'influence sur le développement de l'expressionnisme abstrait, bien qu'il se soit appuyé sur le formalisme cubiste. Il a introduit la troisième dimension dans ses tableaux en les transformant en champs de forces dynamiques.

Hofmann pensait que l'acte de peindre comportait des significations psychologiques. Dans son cas, l'opulence de la couleur et du surfaçage étaient des signes d'une personnalité hédoniste. Il se distingue de la peinture pessimiste des expressionnistes abstraits de son époque par l'expression de sa joie de vivre.

Technique particulière : le Push and Pull[modifier | modifier le code]

Pratique et théorie empirique de la couleur développée aux Etats-Unis par Hans Hoffmann à partir des théories postimpressionnistes et cubistes. Les couleurs associées sont vues comme se repoussant ou s'attirant. Le plan coloré fonctionne alors comme une porte battante dans le plan du tableau Push /pousser ou Pull/tirer.