Hans Gamper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hans Gamper

Description de l'image  Joan Gamper 1910 year.jpg.
Naissance 22 novembre 1877
Winterthour Drapeau : Suisse
Décès 30 juillet 1930 (à 52 ans)
Barcelone Drapeau : Espagne
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Homme d'affaires
Autres activités
Fondateur, joueur et président du FC Barcelone

Hans-Max Gamper, connu en Espagne sous le nom de Joan Gamper, né le 22 novembre 1877 à Winterthour et mort le 30 juillet 1930 à Barcelone, est un joueur suisse de football, fondateur et huitième président du FC Barcelone. Il a également cofondé le FC Zurich en 1896.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Hans Gamper était le troisième d'une famille de cinq enfants. La mère de Hans Gamper, Rosine Emma Gamper, décède alors qu'il est âgé de huit ans. Son père, August Gamper, décide de quitter Winterthour pour Zurich. À l'âge de 12 ans, Hans Gamper, grand passionné de sport, se faisait déjà remarquer pour ses qualités de cycliste. Il se consacra de plus en plus au football devenant un des meilleurs joueurs suisses. Il fut capitaine du FC Bâle avant de jouer au FC Excelsior de Zurich. Un différend le fit quitter ce club et il fonda alors le FC Zurich. En 1897, Gamper partit travailler à Lyon où il continua à pratiquer le sport, notamment le rugby à XV, au sein de l'Union Athlétique. Tant à Zurich comme à Lyon, il fut considéré comme un athlète exceptionnel de par sa classe et sa vitalité. Arrivé de Lyon à Barcelone pour rendre visite à son oncle, celui-ci le convainc de s'y installer.

Fondateur du FC Barcelone[modifier | modifier le code]

L'annonce publiée dans Los Deportes

Hans Gamper très tôt se lie d'amitié avec la colonie étrangère de Barcelone. Il pratique le football dans le quartier de Sant Gervasi de Cassoles où il réside. Homme enthousiaste et très actif, il décide de contribuer à la diffusion du football en fondant un club. Gamper publie une annonce dans le magazine sportif de Barcelone Los Deportes le 22 octobre 1899 demandant des joueurs. Un mois plus tard, le 29 novembre 1899, a lieu la fondation officielle du FC Barcelone dans les locaux du Gimnasio Solé, au numéro 5 de la rue Montjuïc del Carme. On choisit comme couleurs du nouveau club le bleu et le rouge (grenat), les mêmes que le FC Bâle, le club préféré de Hans Gamper.

Gualteri Wild, Lluís d'Ossó, Bartomeu Terradas, Otto Kunzle, Otto Maier, Enric Ducal, Pere Cabot, Carles Pujol, Josep Llobet, John et William Parsons participent à la première assemblée dirigée par Hans Gamper. Gualteri Wild, le plus âgé de l'assemblée, devient le premier président du Futbol Club Barcelona.

Joan Gamper, fondateur et un des premiers joueurs du FC Barcelone.

Joan Gamper joue avec la première équipe du FC Barcelone de 1899 à 1903. Il marque 121 buts en une cinquantaine de rencontres. En 1901, il fait partie de l'équipe qui gagne le premier titre du Barça, la Copa Macaya, ancêtre du championnat de Catalogne. En 1902, il joue la finale de la première Coupe d'Espagne perdue contre le Club Vizcaya, qui plus tard deviendrait l'Athletic Bilbao. En demi-finale, le 13 mai 1902, le Barça bat le Real Madrid par 3 à 1, avec un but de Gamper, lors du premier Clásico de l'histoire.

Président du FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Expert dans l’import-export, Hans Gamper se retire des terrains de jeu en 1903, mais continue de s’investir dans la bonne marche de son « bébé ». Hans Gamper était alors parfaitement intégré à la vie barcelonaise. Selon un historien du club, « il était un symbole d'intégration et il comprenait parfaitement l'identité de la région. Il a appris le catalan avant le castillan et ses discours étaient toujours rédigés en catalan »[1].

Le 2 décembre 1908, Hans Gamper se voit forcé de prendre la présidence pour éviter la dissolution du club. Il effectuera en tout cinq périodes à la tête du club :

En 1912, Hans Gamper recruta le joueur Paulino Alcántara qui reste un des meilleurs buteurs de l'histoire du Barça (357 buts en comptant les buts inscrits en matchs amicaux). Sous l'ère Gamper, le FC Barcelone remporte 6 Coupes d'Espagne, 11 Championnats de Catalogne et 4 Coupes des Pyrénées, vivant là un premier âge d'or.

En 1922, Gamper versera un million de pesetas pour la construction d’un stade de 30'000 places (Camp Vell) dans le quartier de Les Corts, situé à l’ouest de la ville. Ce sont les meilleurs années de Joan Gamper mais la suite sera tragique.

Épilogue et hommages[modifier | modifier le code]

Hans Gamper, qui avait donné son appui aux nationalistes catalans, dû quitter l'Espagne en 1925 suite à des bouleversements politiques (dictature de Primo de Rivera). Cette année-là, le stade du FC Barcelone fut fermé par le gouvernement pendant trois mois pour "activités anti-espagnoles". En fait, le public du Barça avait sifflé l'hymne espagnol et applaudi l'hymne anglais ce qui déplut beaucoup au gouvernement de Primo de Rivera. Gamper fut accusé de militer pour l'indépendance de la Catalogne et dû s'exiler.

À partir de là, Gamper ne fut plus le même, il perdit de son enthousiasme et sa santé s'en ressentit. Joan Gamper put revenir à Barcelone mais sous certaines conditions, comme l'explique Manuel Tomas, responsable du centre de documentation et d'études du FC Barcelone : « Comme condition pour son retour, les autorités lui interdirent tout contact avec son club. Cette mise à l'écart fut très pénible à supporter et il est tombé dans une profonde dépression. Les cinq années qui suivirent ont été terribles pour Hans Gamper, qui s'est finalement donné la mort en 1930. La Grande Dépression de 1929, qui l'a complètement ruiné, a porté le coup fatal »[1].

Hans Gamper mit fin à ses jours le 30 juillet 1930 à son domicile de Barcelone. Son enterrement déplaça des foules considérables, comme le rapporte le journal La Vanguardia daté du 1er août 1930.

En 1955, le FC Barcelone voulut donner le nom de Joan Gamper au stade Camp Nou qui allait prochainement être construit mais une autre dictature, celle de Franco, l'en empêcha. Manuel Tomas en explique les raisons : « Franco s'est totalement opposé à cette décision. Gamper était un citoyen étranger, mort par suicide, de foi protestante, d'idéologie libérale et partisan de l'indépendance de la Catalogne. Cerise sur le gâteau, il avait changé son prénom suisse-alémanique Hans pour celui catalan de Joan. Pour la dictature, Joan Gamper était un sujet tabou »[1].

Trophée Joan Gamper

La municipalité de Barcelone donna son nom à une rue du quartier de Les Corts. En 1966, le Barça créa le Trophée Joan Gamper en son honneur. Chaque année, le jour où se dispute ce trophée, les dirigeants du FC Barcelone et les descendants de Joan Gamper se rendent au cimetière de Montjuïc pour rendre hommage à sa mémoire. En 2006 fut inaugurée l'ultra-moderne Cité Sportive Joan Gamper où s'entraînent désormais les stars du Barça, un des plus grands clubs de sport de la planète.

L'une des principales caractéristiques du FC Barcelone est d'être multi-sports conformément au souhait de son fondateur, notamment avec des sections de rugby, de cyclisme et d'athlétisme, sports que pratiquait Hans Gamper.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) Agustí Rodes i Català, Joan Gamper, una vida entregada al FC Barcelona, éd. Joica, Barcelone, 2001.
  • (es)(ca)(en) Ouvrage collectif, Joan Gamper 1877-1930. L'home, el club, el pais, livre trilingue, éditions FC Barcelone, 2002.
  • (es)(ca) Emma Gamper, De Hans Gamper à Joan Gamper: une biographie émotionnelle, edicions El Clavell, 248 pages, 2008.
    Biographie de Hans Gamper par sa petite-fille. Ce livre devrait prochainement être traduit en français et en allemand.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ivan Turmo, « Hans Gamper, ce Suisse qui a créé le FC Barcelone », sur swissinfo.ch,‎ 21 octobre 2008 (consulté le 19 septembre 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]