Gustave Daladier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustave Victorin Daladier
Naissance 23 mars 1888
Villedieu
Décès 16 avril 1974 (à 86 ans)
Origine Drapeau de la France France
Grade capitaine
Années de service 1907 –
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes 12 victoires homologuées
Distinctions Légion d'honneur (Commandeur),
Médaille militaire,
Croix de Guerre avec neuf palmes, Ordre de Ouissam alaouite (Chevalier),
Nichan Iftikar (Officier)

Gustave Victorin Daladier (23 mars 1888 à Villedieu - 16 avril 1974) est un as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale. Il remporta douze victoires homologuées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Service militaire avant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Daladier s'engage dans l'armée en tant que volontaire, pour une période de trois ans, le 3 décembre 1907. Il débute sa carrière militaire au 4e régiment de chasseurs d'Afrique, en tant que simple soldat. Le 5 juin 1909, il est promu au grade de brigadier. Il est transféré au 4e régiment de Spahis, le 22 octobre 1909. Le 6 janvier 1914, il est promu maréchal-des-logis, et le 23 mars 1915, il acquiert le grade de maréchal des logis-chef. Daladier est alors transféré à l'aviation[1].

Service au sein de l'aviation[modifier | modifier le code]

Le 22 septembre 1915, Daladier rejoint le 1er Groupe d'Aviation à Dijon où il suit un entrainement pour devenir pilote. Il suit perfectionne sa formation à Buc. Le 20 janvier 1916, il reçoit le brevet militaire de pilote n° 2289. Le 28 avril, il est affecté à l'Escadrille 73. Le 16 juillet 1916, il est transféré à l'Escadrille F14 (le 'F' signifiant que les pilotes de cette Escadrille volaient sur des avions Farman). Daladier est promu au grade d'adjudant le 25 octobre 1916[1].

Le 4 mai 1917, il reçoit la Médaille militaire, avec la citation suivante :

« Excellent officier ayant déjà fourni des preuves de hautes qualités en Algérie et au Maroc. Transféré à l’aviation il s’est montré pour être un pilote de plus grand courage. A exécuté de nombreuses missions de longues distances et a eu plusieurs combats. Le 14 avril 1917, il a tiré en bas d’un avion ennemi dans des circonstances particulièrement difficiles. »

Deux jours plus tard, le 6 mai, il est transféré à l'Escadrille N93 au sein de laquelle il pilote désormais des Nieuports. Entre le 14 avril et le 30 octobre 1917, il remporte quatre victoires, dont l'une est partagée avec Maurice Robert et Fernand Guyou[2]. Le 5 novembre 1917, Daladier est promu adjudant-chef[1].

À partir de ce moment-là, Daladier vole désormais sur des SPAD. Il remporte huit victoires supplémentaires, entre le 29 mai et le 4 octobre 1918 dont la moitié sur des ballons d'observation (Drachens) allemands et l'autre moitié sur des chasseurs ennemis. Il partage une de ses quatre dernières victoires avec Pierre Delage[2]. Il est finalement nommé sous-lieutenant, le 17 juin 1918. Peu après, le 27 juillet 1918, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur[1]. Il obtient à cette occasion une nouvelle citation :

« Pilote excellent en raison de son esprit d’initiative dans le combat. Pendant deux ans et demi dans l’aviation il a toujours fourni les preuves de ses capacités par de nombreuses missions de protection et de poursuite. Il a récemment porté le nombre de ses victoires à sept, a déjà obtenu la Médaille Militaire et quatre citations. »

Engagement militaire après la guerre[modifier | modifier le code]

Daladier reste dans l'aviation française après la fin de la guerre, il obtient le grade de capitaine en 1929. Il est promu Officier de la Légion d'honneur, en juillet 1926 et devient Commandeur en 1949. À la fin de sa carrière, en plus de la Légion d'honneur et de la Médaille militaire, il a reçu la Croix de guerre avec neuf palmes, il est Chevalier de l'Ordre de Ouissam alaouite, et Officier du Nichan Iftikar[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 137
  2. a et b (en) The Aerodrome : Gustave Daladier Consulté le 29 mars 2010.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Nieuport Aces of World War 1. Norman Franks. Osprey Publishing, 2000. ISBN 1855329611, 9781855329614.
  • (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918 Norman L. R. Franks, Frank W. Bailey. Grub Street, 1992. ISBN 0948817542, 9780948817540.