Grette-Butte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butte.
Grette-Butte
La rue du polygone
La rue du polygone
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Ville Besançon
Arrondissement Arrondissement de Besançon
Canton Besançon-Ouest
Fonctions urbaines Résidences pavillonnaire et HLM
Étapes d’urbanisation XXe siècle
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 03″ N 6° 00′ 39″ E / 47.234227, 6.01080947° 14′ 03″ Nord 6° 00′ 39″ Est / 47.234227, 6.010809  
Altitude Min. 267 m – Max. 422 m
Cours d’eau Doubs
Site(s) touristique(s) Chambre de commerce et d'industrie du Doubs, maison de quartier...
Transport
Tramway Tramway de Besançon (2014)
Bus Ginko lignes 1, 3, 5, 10 et 27
Localisation
Localisation du quartier (en surbrillance) dans la commune de Besançon
Localisation du quartier (en surbrillance) dans la commune de Besançon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grette-Butte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grette-Butte

Les secteurs de la Grette et de la Butte forment un quartier de Besançon, situé à l'Ouest de la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Les secteurs de la Grette-Butte forment un quartier situé au sud-est de Besançon et faisant partie du Canton de Besançon-Ouest.

La Grette, comprenant le sous-secteur des 408, est situé plus au sud que la Butte. Il est établi sur la montée nord de la colline de Rosemont et d'une partie de la colline de Chaudanne. Le secteur est limitrophe des quartiers de Velotte, Saint-Ferjeux, de Planoise ainsi que du centre-ville de Besançon. Les 408 sont situés à l'est du secteur de la Grette.

Le quartier de la Butte est situé plus au nord que la Grette. Il est limitrophe des quartiers de Saint-Ferjeux-Rosemont, de Battant, de Montrapon-Fontaine-Écu ainsi que du centre-ville de Besançon. Le Doubs borde le secteur à l'ouest.

Axes routiers[modifier | modifier le code]

Le quartier est desservi par deux grandes voies bisontines : la rue de Dole, qui passe au centre-nord du quartier et le relie aux quartiers de l'ouest de Besançon ainsi qu'à Battant, ainsi que l'avenue François-Mitterrand, qui relie le quartier à Planoise à l'est et le centre-ville de Besançon à l'ouest via le pont Charles-de-Gaulle.

Les principales voies au sein du quartier sont la rue du polygone reliant les deux secteurs entre eux (Grette-Butte), la rue de la Grette reliant le quartier à Velotte ainsi que l'avenue Georges-Clemenceau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire de la Grette[modifier | modifier le code]

Le nom « Grette » tire vraisemblablement son origine du mot « gratter » et ferait référence à une terre devant être débarrassée de ses cailloux pour être cultivée. La première mention du quartier remonte à 1544 en tant que Gratte sous Chamdianne (Grette sous Chaudanne).

De 1959 à 1962 sont construits « les 408 » (également nommé « cité Brulard »), appellation répandue dans la population bisontine pour désigner un ensemble de trois immeubles dont les deux premiers comptaient 408 logements, avant que la construction du troisième ne porte le total à 588 logements. En 1968, le percement du boulevard de la Grette (aujourd'hui avenue François-Mitterrand), permet de relier le centre-ville à Planoise via le quartier. En 1990 le secteur des 408 comptait 1523 habitants[1].

Histoire de la Butte[modifier | modifier le code]

Tissu urbain[modifier | modifier le code]

Les secteurs de la Grette et de la Butte sont essentiellement occupés par des maisons individuelles et des pavillons. Dans le secteur de la Grette, outre deux bâtiments construits à la fin des années 1940, la grande majorité des habitations sont des maisons individuelles typiques des années 1920-1930. Le secteur de la Butte est constitué en grande partie de maisons de type pavillonnaire ainsi que de quelques maisons construites sans doute au début du XIXe siècle.

Vers 1959, le site des « 408 » est l'un des nombreux sites retenus par la ville de Besançon pour créer de nouveaux logements et ainsi répondre à la forte croissance démographique de la fin des années 1950. Les deux grands blocs sont pratiquement identiques, celui du fond étant environ une fois et demi plus grand que celui de devant ; les deux bâtiments ont une hauteur de douze étages. Le bâtiment du milieu est aussi long que le bâtiment de devant, mais compte de 16 à 8 étages. Les bâtiments sont construits en contreplaqué cimenté, et une bande bleue ou rouge établie sur la totalité de la longueur des bâtiments indique le sixième étage. Toutes les cages d'escaliers sont desservies par des ascenseurs, et les caves ont été condamnées fin 2005 suite aux émeutes qui ont touché le quartier, et pour empêcher les combats de chiens.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire

  • École maternelle publique Butte
  • École maternelle publique Lamartine
  • École maternelle publique Vieilles Perrières
  • École maternelle privée Sainte-Famille
  • École primaire publique Grette
  • École primaire publique Vieilles Perrières
  • École primaire privée Sainte-Famille
  • École primaire publique Butte
 

Enseignement Secondaire

Patrimoine et bâtiments administratifs[modifier | modifier le code]

Lieux de culte et militaire[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Thérése
  • Caserne Ruty
  • La caserne Joffre
  • La caserne Brun

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Joseph
  • Chapelle Saint-Thérése
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bâtiments administratifs[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Le quartier est desservi par le réseau Ginko, notamment par les lignes 1, 3, 5, 10 et 27. Le site accueillera prochainement le tramway de Besançon d'ici à 2015.

Galerie[modifier | modifier le code]

Les 408[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]