Grecs indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grecs indépendants
Ανεξάρτητοι Έλληνες
Présentation
Leader Panos Kammenos
Fondation 24 février 2012
Siège 196 Avenue Andrea Syngrou, Athènes, Grèce
Secrétaire générale Ioannis Moiras
Porte-parole Terens Kouik
Slogan Nous sommes nombreux
Nous sommes indépendants
Nous sommes grecs
Scission de Nouvelle Démocratie
Idéologie Conservatisme[1],
nationalisme[2],[3],
populisme[3],
National-conservatisme[4]
euroscepticisme[5]
Affiliation européenne Conservateurs et réformistes européens
Couleurs Bleu, Rouge
Site web anexartitoiellines.gr
Représentation
Députés
13 / 300
Périphéries de la Grèce
109 / 703
Députés européens
1 / 21

Les Grecs indépendants (AN.EL.) est un parti politique grec de droite, né le 24 février 2012 d'une scission des plus à droite des membres de la Nouvelle Démocratie. Il constitue un groupe parlementaire de dix députés parlement hellénique. Son leader est Pános Kamménos. Le 6 mai 2012, le parti obtient 33 députés aux élections législatives. Le 25 mai 2014, il remporte un député européen qui s'inscrit au groupe parlementaire des Conservateurs et réformistes européens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Idéologie[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Elections parlementaires[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Sièges Rang Gouvernement
mai 2012
670 957
10,6 %
33 / 300
4e Opposition
juin 2012
462 466
7,5 %
20 / 300
4e Opposition

Elections européennes[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Sièges Rang Groupe
2014
197 536
3,46 %
1 / 21
7e ECR

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venizelos draws battle lines for general elections,‎ 15 March 2012 (lire en ligne)
  2. LAOS questions poor showing in opinion polls,‎ 22 March 2012 (lire en ligne)
  3. a et b Migration woes take centre stage ahead of Greek election,‎ 3 April 2012 (lire en ligne)
  4. http://www.parties-and-elections.de/greece.html
  5. (en) Michael Mannin, Evaluating the Europeanization Effect, Palgrave Macmillan,‎ 2013, p. 210