Georg Ernst Stahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stahl.
Georg Ernst Stahl

Georg Ernst Stahl (22 octobre 1659 - 14 mai 1734), chimiste et médecin allemand, est né à Ansbach (Bavière) et mort à Berlin.

Il étudia la médecine à Iéna. En 1683, il fut chargé de cours et, en 1687, il devint médecin personnel du duc de Saxe-Weimar. Il fut nommé professeur de médecine lors de la création de l’université de Halle en 1693. Il enseigna alors la physiologie, la pathologie, la diététique, la pharmacologie ainsi que la botanique. En 1716, il devint médecin du roi Frédéric-Guillaume Ier de Prusse à Berlin car sa renommée en tant que médecin était très grande.

Il développa la théorie du phlogistique, qui apportait une explication à la combustion et dont les bases furent posées par Johann Joachim Becher. Écrivain prolifique (plus de 200 écrits), il sut développer largement sa théorie du phlogistique. Ses élèves, dont Johann Junker (1683-1759) et Johann Heinrich Pott (1692-1777), reprirent ses théories.

Bien que de nombreuses théories de Stahl aient été écartées, son travail apporta beaucoup au développement de la chimie. Il élimina notamment les conceptions alchimiques traditionnelles et devint le premier chimiste en tant que tel.

Stahl est aussi l'auteur d'une théorie médicale connue sous le nom d'« animisme » selon laquelle l'âme aurait une influence directe sur la santé. Il convient de ne pas confondre cette théorie avec l'animisme dont le sens actuel est plus général.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Oeuvres de Stahl[modifier | modifier le code]

  • Georg Ernst Stahl, Oeuvres médico-philosophiques et pratiques, trad. et comm. T. Blondin, 1859-1864, 5 vol. parus. T. III et IV : Vraie théorie médicale (Theoria medica vera, 1707), 1863.

Etudes sur Stahl[modifier | modifier le code]

  • A. Lemoine, Le vitalisme et l'animisme de Stahl, 1864.
  • J. E. Chancerel, Recherches sur la pensée biologique de Stahl, 1934.
  • Georges Canguilhem, Etudes d'histoire et de philosophie des sciences concernant les vivants et la vie, Vrin, 1968, p. 211-225.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]