Genêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Genêt (homonymie).
Genêt
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Genêt » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Genêt d'Allemagne, Genista germanica
Genêt d'Allemagne, Genista germanica
Taxons concernés

Parmi la famille des papilionacées : genres :

Les genêts sont des arbustes ou arbrisseaux appartenant à la famille des Fabaceae. Ce nom vernaculaire regroupe en français des plantes appartenant à différents genres : Cytisus, Cytisophyllum, Chamaecytisus, Genista, Spartium.

Ces genres se répartissent en Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord, y compris les îles macaronésiennes.

Beaucoup d'espèces appelées genêt sont aussi appelées cytise.

Les genêts forment des fruits appelés gousses qui se dessèchent à maturité et libèrent les graines.

Cytisus[modifier | modifier le code]

Cytisus est le genre des cytises véritables, mais c'est aussi celui d'un genêt répandu :

Citons aussi :

Cytisophyllum[modifier | modifier le code]

C'est notamment le genre :

Chamaecytisus[modifier | modifier le code]

C'est notamment le genre :

Genista[modifier | modifier le code]

C'est le genre des genêts « véritables ». Citons :

Spartium[modifier | modifier le code]

Ce genre ne contient plus qu'une espèce :

Autres genêts[modifier | modifier le code]

  • Erinacea anthyllis Link et Echinospartum horridum (Vahl) Rothm. sont appelés genêt-hérisson (d'autres espèces le sont aussi).
  • Il ne faut pas confondre les genêts avec les ajoncs, qui ont tous des piquants, et plus de fleurs en saison. Pourtant, certains ajoncs, comme Ulex europaeus L., sont également appelés « genêt épineux ».

Reproduction[modifier | modifier le code]

Attiré par les pétales jaunes du genêt, un insecte se pose sur la fleur qui s'ouvre alors brusquement. Les étamines se détendent, projetant leur pollen sur le corps de l'insecte. Pendant sa visite d'une autre fleur de genêt, des grains de pollen vont tomber sur le pistil. Cette pollinisation d'une fleur à l'autre a lieu chez de nombreuses plantes. Quand les pétales viennent juste de tomber, le pistil est encore petit puis il s'allonge et donne un fruit garni de graines. Le fruit provient toujours d'une fleur. Il contient plusieurs graines. Le pistil est la partie femelle de la fleur. Les étamines donnant les grains de pollen sont la partie mâle de la fleur. Chaque grain de pollen déposé sur le stigmate, partie supérieure du pistil, forme un tube microscopique qui descend jusqu'à l'un des ovules. L'ovule est alors fécondé et se transforme en graine, le pistil devenant un fruit. Cela ne se produit que si le grain de pollen et le pistil sont de la même espèce (si l'on excepte les cas d'hybridations interspécifiques).

Ennemis[modifier | modifier le code]

Les papillons de nuit (hétérocères) suivants (classés par famille) se nourrissent de genêt :

(Voir aussi ces papillons sur le Wiktionnaire)

Le genêt dans l'Histoire[modifier | modifier le code]

La légende raconte qu'en 1128, Geoffroy V, dit « le Bel », comte d'Anjou et du Maine, chevauchait dans une lande près de la ville du Mans, lorsqu'il aperçut une licorne à tête de femme et vêtue d'un manteau d'or au milieu d'un champ de genêts. Bouleversé par cette apparition, il choisit de faire de cette plante son emblème et d'en planter sur ses terres, d'où l'origine du surnom « Plantagenêt », qui est à l'origine d'une dynastie princière particulièrement importante au Moyen Âge, les Plantagenêt, dont les membres furent comtes d'Anjou et du Maine, puis par mariage roi d'Angleterre, ducs de Normandie et finalement ducs d'Aquitaine.

Les noms de famille Genest, Genet, Genetet, Gineste, ou bien encore Ginestet proviennent de l'appellation de cette plante.