Gare de Bessancourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bessancourt
Image illustrative de l'article Gare de Bessancourt
Le bâtiment-voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Bessancourt
Adresse Place de la Gare
95550 Bessancourt
Coordonnées géographiques 49° 02′ 09″ N 2° 12′ 35″ E / 49.03576, 2.209752 ()49° 02′ 09″ Nord 2° 12′ 35″ Est / 49.03576, 2.209752 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services TransilienLigne H du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Ermont-Eaubonne à Valmondois
Quais 2 quais latéraux
encadrant 2 voies
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Correspondances

La gare de Bessancourt est une gare ferroviaire française de la ligne d'Ermont - Eaubonne à Valmondois, située dans la commune de Bessancourt (département du Val-d'Oise).

C'est une gare SNCF desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Nord (ligne H).

La gare[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Nord (ligne H).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne Paris - Lille fut ouverte le 20 juin 1846 par la Compagnie des chemins de fer du Nord. Cette ligne passait alors par la vallée de Montmorency avant de bifurquer vers le Nord-Est à Saint-Ouen-l'Aumône et de suivre la vallée de l'Oise. L'itinéraire actuel plus direct, par la plaine de France et Chantilly, n'a été mis en service qu'en 1859, n'accordant plus dès lors qu'un rôle de desserte secondaire à cet ancien itinéraire. La jonction Ermont - Valmondois via Saint-Leu-la-Forêt est ouverte en 1876, d'abord à voie unique, puis est doublée en 1889.

Sur le réseau Nord, l'électrification arrive sur la ligne Paris - Lille via Creil le 9 décembre 1958 puis sur les lignes Paris - Bruxelles via Compiègne et Paris - Mitry - Crépy-en-Valois en 1963[1].

La modernisation de l'itinéraire Paris-Nord - Pontoise est alors lancée avec pour but d'améliorer les performances de cette ligne dont la fréquentation est en hausse constante avec l'urbanisation croissante de la banlieue Nord et de faire disparaître les locomotives à vapeur 141 TC tractant les robustes mais spartiates voitures de type Nord à la fin de 1970. En avril/mai 1969, la traction électrique est en service sur Paris - Pontoise et Pontoise - Creil accompagnée de la signalisation par block automatique lumineux. Puis finalement, c'est au tour de l'antenne Ermont - EaubonneValmondois en décembre 1970 d'être électrifiée[2].

Le nombre de voyageurs quotidiens se situait entre 500 et 2 500 en 2002[3].

En 2012, 1 120 voyageurs ont pris le train dans cette gare chaque jour ouvré de la semaine[4].

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Collardey, Les Trains de Banlieue Tome II, pages 57 et 66.
  2. La Vie du Rail magazine du 28 juin 1970 - Électrification de la gare de Montsoult-Maffliers.
  3. Stif - Atlas des transports publics en Île-de-France
  4. [PDF]« Délibération n° 2012/301, séance du 10 octobre 2012 », sur le site du STIF (consulté le 25 août 2013) : « Déploiement de nouveaux afficheurs Infogare TFT/TLED ligne H, Volet information voyageurs : Identifiant PQI 181 », p. 15. Le STIF définit le nombre de montants pour une gare comme le nombre de voyageurs y prenant le train les jours ouvrés et hors période de vacances scolaires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Persan - Beaumont Frépillon Transilien Ligne H du Transilien Taverny Paris-Nord