Gare de Crépy-en-Valois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crépy-en-Valois
Image illustrative de l'article Gare de Crépy-en-Valois
Le bâtiment voyageurs en 2013.
Localisation
Pays France
Ville Crépy-en-Valois
Adresse Place de la Gare
60800 Crépy-en-Valois
Coordonnées géographiques 49° 13′ 52″ N 2° 53′ 12″ E / 49.231029, 2.88653 ()49° 13′ 52″ Nord 2° 53′ 12″ Est / 49.231029, 2.88653 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Paris-Nord (ligne K)
TER Picardie
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) La Plaine à Hirson et Anor (frontière)
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont deux centraux)
Zone Tarification Île-de-France non applicable
Altitude 99 m
Correspondances
Bus Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Crépy-en-Valois

Géolocalisation sur la carte : Picardie

(Voir situation sur carte : Picardie)
Crépy-en-Valois

La gare de Crépy-en-Valois est une gare ferroviaire française de la ligne de La Plaine à Hirson et Anor (frontière), située sur le territoire de la commune de Crépy-en-Valois dans le département de l'Oise, en région Picardie.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Picardie et Transilien.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 99 m d'altitude, la gare de Crépy-en-Valois est située au point kilométrique (PK) 60,719 de la ligne de La Plaine à Hirson et Anor (frontière), entre les gares d'Ormoy-Villers et de Vaumoise. C'est une ancienne gare de bifurcation, aboutissement de la ligne de Chantilly - Gouvieux à Crépy-en-Valois (fermée).

Elle est équipée de trois quais, dont deux centraux : le quai « 1 », pour la voie « 1 », d'une longueur utile de 368 m ; le quai central « 2/4 », pour les voies « 2 » et « 4 », qui dispose pour chacune d'une longueur utile de 368 m ; le quai central « 6/8 », pour les voies « 6 » et « 8 », qui dispose pour chacune d'une longueur utile de 368 m et 245 m[1].

Les voies de la gare en direction de Paris
Les voies de la gare en direction de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les installations marchandises de la gare, vers 1906
Vue générale de la gare, vers la même époque, avec l'usine Clair

La gare de Crépy-en-Valois devient un nœud ferroviaire avec l'ouverture complète au service public de la ligne de Chantilly - Gouvieux à Crépy-en-Valois par Senlis en . Le , s'y ajoute le raccordement de Duvy greffé sur la ligne de Senlis, et connectant Crépy à la ligne d'Ormoy-Villers à Boves. Les trains de voyageurs relient Créy à Compiègne, avec correspondance pour Estrées-Saint-Denis en gare de Verberie. Quant aux trains de marchandises de cette ligne, ils ne passent pas par Crépy pour la plupart. Finalement, en septembre 1894, avec l'ouverture de la ligne d'Ormoy-Villers à Mareuil-sur-Ourcq, les trains de voyageurs de cette ligne ont également comme origine et terminus la gare de Crépy, alors que la desserte marchandises s'opère directement par Ormoy-Villers[2].

Le service voyageurs sur les trois relations secondaires est supprimé le dans le cadre de la « coordination » avec les autocaristes privés ayant fait concurrence aux transports ferroviaires[3]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des trains marchandises-voyageurs sont toutefois mis en place quotidiennement vers Estrées et Mareuil[2]. Le , le service voyageurs de la ligne de Senlis est repris à titre expérimental avec deux autocars sur rails Floirat X 8001 et X 8002, mais en dépit d'un certain succès, les trains sont de nouveau supprimés à compter de l'horaire d'été 1949[4]. Reste alors le trafic de marchandises vers Senlis, qui se maintient jusqu'en janvier 1990[5], mais l'électrification de la ligne d'Ormoy-Villers à Boves[2] et de la ligne de La Plaine à Crépy-en-Valois en septembre 1963[6] entraîne le détournement de la ligne sur Ormoy-Villers. En effet, étant donné qu'elle passait en dessus des voies de la ligne de Verberie et que le pont était trop bas pour faire passer la caténaire, la construction d'un raccordement vers Ormoy-Villers a paru plus économique. Deux ans plus tard, le raccordement de Duvy, déjà pratiquement inutilisé depuis la fin du service voyageurs et mis à voie unique en 1959, est neutralisé[2]. Depuis, Crépy-en-Valois est redevenu une simple gare de passage.

En complément à l'électrification de La Plaine à la bifurcation de Rivecourt (sur la ligne de Creil à Jeumont), la courte section d'Ormoy-Villers à Crépy-en-Valois est donc également électrifiée pour les trains de banlieue. Les locomotives à vapeur cèdent la place aux BB 16500 du dépôt de La Chapelle, mais elles remorquent des rames formées de voitures de banlieue Nord des années 1930. Plus tard, ces compositions seront remplacées par des rames inox de banlieue (RIB) et des automotrices Z 6100[6].

Jusqu'en 1991, la ligne de Paris-Nord à Crépy est entièrement située au sein du périmètre de tarification de banlieue, et la carte orange s'applique donc. Puis le périmètre de banlieue est adapté aux limites administratives de la région Île-de-France, et toutes les sections de ligne situées dans l'Oise en sont exclues[6]. Celle qui est devenue la ligne K du Transilien reste toutefois gérée par le Syndicat des transports d'Île-de-France en totalité, pour le compte de la région Picardie en ce qui concerne la section de Dammartin - Juilly - Saint-Mard à Crépy.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[7] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours.

Un souterrain permet le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Crépy-en-Valois est desservie[7] par des trains TER Picardie, express et omnibus, qui effectuent des missions entre les gares : de Crépy-en-Valois et de Laon ; de Paris-Nord et de Laon. C'est également une gare terminus du réseau Transilien desservie par Paris-Nord (ligne K). En 2009, la fréquentation de la gare était de 4049 voyageurs par jour (montées et descentes)[8].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules y est aménagé[7].

La gare routière en face de la gare est notamment desservie par le réseau de bus Marne et Morin (ligne 22), par des lignes interurbaines du Conseil général de l'Oise vers Compiègne, Senlis et Nanteuil-le-Haudouin et par la ligne régionale « Picardie - Roissy » vers Roissypôle.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 7.1 - liste des quais, 2012 p. 22/89 lire (consulté le 25 décembre 2011).
  2. a, b, c et d José Banaudo, Trains oubliés : 4. l'État, le Nord, les Ceintures, Menton, Éditions du Cabri,‎ 1982, 223 p. (ISBN 2903310246), p. 145-152.
  3. Marc Gayda, André Jacquot, Patricia Laederich et Pierre Laederich, Histoire du réseau ferroviaire français, Valignat (03), Editions de l’Ormet,‎ 1996, 194 p. (ISBN 2-906575-22-4), p. 154-156 et 187.
  4. Pierre-Henri Émangard, Bernard Collardey et Pierre Zembri, Des omnibus aux TER (1949-2002), Paris, La Vie du Rail,‎ 2002, 466 p. (ISBN 2-902 808-83-6), p. 19-21.
  5. Paul-Henri Bellot et Didier Leroy, Paris-Nord et sa banlieue, Paris, La Vie du Rail,‎ 2009, 176 p. (ISBN 2915034990), p. 14.
  6. a, b et c Cf. Bernard Collardey, Les Trains de Banlieue. Tome II. De 1938 à 1999, Ed. La Vie du Rail, Paris 1997, ISBN 2-902808-76-3, p. 294.
  7. a, b et c Site SNCF TER Picardie, Informations pratiques sur les gares : Gare de Crépy-en-Valois lire (consulté le 25 décembre 2011).
  8. Train Picardie - Résumé de la ligne Paris - Laon
  9. Site Fret SNCF : la gare de Crépy-en-Valois

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Nord Ormoy-Villers
ou Nanteuil-le-Haudouin
Transilien Ligne K du Transilien Terminus Terminus
Paris-Nord Ormoy-Villers
ou Dammartin-Juilly-Saint-Mard
TER Picardie Villers-Cotterets Laon
Terminus Terminus TER Picardie Vaumoise
ou Villers-Cotterets
Laon