Follis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Follis de l'empereur Galère

Le follis (pluriel : folles) est une pièce de bronze introduite dans l'Empire romain vers 294, lors de la réforme monétaire de Dioclétien.

Description[modifier | modifier le code]

D'un poids d'environ dix grammes, elle contenait 4 % d'argent, généralement sous la forme d'un placage. Le mot follis désignait à l'époque un sac, généralement fait de cuir, utilisé à l'époque pour contenir une quantité donnée de pièces (d'où dérive le terme biologique follicule, littéralement "petit sac").

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque de Constantin, le follis était de plus petite taille, et ne contenait presque plus d'argent ; d'autres frappes de monnaies de bronze ont eu lieu à l'époque, mais les historiens et les numismates débattent encore de leur dénomination exacte. Par similitude avec l'as de bronze des siècles précédents, on parle donc d'AE1, AE2, AE3 et AE4 pour désigner les différents types de monnaie de bronze frappés sous Constantin et ses successeurs, par ordre décroissant de diamètre (AE1 mesurant 27 mm et AE4 15 mm).

Follis de l'empereur Constantin VII et de l'impératrice Zoé

En 498, la réforme monétaire d'Anastase réintroduisit l'usage du follis, sous la forme d'une pièce de bronze. Il continua d'être en usage dans l'Empire byzantin, sa valeur étant d'1/24 de kération (monnaie de compte), soit 1/288 de nomisma.

Le follis a donné en arabe le fals et le fils (pluriel fulûs), avec la variante dialectale fels ; le pluriel est à l'origine du flouze argotique.