Eugen Leviné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugène Lévine
Leviné, activiste communiste bavarois.
Leviné, activiste communiste bavarois.
Fonctions
Dirigeant de la République des conseils de Bavière
13 avril 19193 mai 1919
Prédécesseur Ernst Toller
Successeur Johannes Hoffmann (SPD)
Biographie
Date de naissance 10 mai 1883
Lieu de naissance Saint-Pétersbourg
Date de décès 5 juillet 1919
Lieu de décès Munich
Nationalité russe, puis allemande
Parti politique Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), Parti communiste d'Allemagne (KPD).

Eugen Leviné (10 mai 1883, Saint-Pétersbourg5 juillet 1919, Munich) est un révolutionnaire communiste actif en Allemagne, dirigeant de l'éphémère République des conseils de Bavière.

Leviné est né à Saint-Pétersbourg en Russie de parents juifs. Il fut cependant éduqué en Allemagne. En 1905, il retourne en Russie pour participer à l'infructueuse révolution de 1905 contre le tsar. Il est alors proche des socialistes-révolutionnaires. Pour cela, il est exilé en Sibérie. Il parvient finalement à s'échapper et à retourner en Allemagne et étudie à la prestigieuse Université de Heidelberg, où il obtient un doctorat. Il adhère au SPD en 1909. En 1915, il épouse Rose Leviné-Meyer, la fille d'un rabbin de la ville polonaise de Grodek. Ils ont au moins un enfant, un fils nommé Eugène.

Eugen Leviné sert en tant qu'interprète dans l'armée impériale allemande pendant la Première Guerre mondiale. Après la fin de la guerre, il rejoint le Parti communiste d'Allemagne. Puis, il participe à la création d'une république socialiste en Bavière. Mais la république s'effondre rapidement laissant la place à une république des conseils de Bavière d'inspiration conseilliste après l'assassinat de Kurt Eisner, le dirigeant du Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne.

Le gouvernement de la nouvelle république d'Ernst Toller ne dure guère très longtemps à cause de la faiblesse voire l'incompétence des dirigeants et chute six jours à peine après sa formation. Eugen Leviné arrive au pouvoir quand les communistes prennent le contrôle du gouvernement.

Leviné tente de nombreuses réformes révolutionnaires comme donner les appartements les plus luxueux aux sans-abris, et aux ouvriers le contrôle et la propriété des usines. Il programme aussi des réformes du système d'éducation et l'abolition du papier monnaie, lesquelles réformes ne seront jamais appliquées, faute de temps.

Sous les ordres de Leviné, l'« Armée rouge » bavaroise commence à traquer les personnes considérées comme hostiles au nouveau régime et s'en sert comme otages pour prévenir d'une attaque extérieure. Or le président allemand de l'époque Friedrich Ebert ordonne de reprendre le contrôle de la république des Conseils et de réinstaller le gouvernement de Johannes Hoffmann ; l'Armée rouge exécute huit otages le 29 avril.

La Reichswehr accompagnée de la milice des Freikorps (Corps Francs), une force d'environ 39 000 hommes, envahissent la république soviétique et prend Munich le 3 mai 1919. En représailles de l'exécution des otages, les Freikorps capturent et exécutent sans procès 700 hommes et femmes. Leviné est lui-même arrêté et est reconnu coupable d'être impliqué dans l'exécution des huit otages. Il est fusillé dans la prison de Stadelheim.

Sources[modifier | modifier le code]