Ligue spartakiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ligue spartakiste (en allemand : Spartakusbund), littéralement Ligue Spartacus, est un mouvement politique d’extrême gauche marxiste révolutionnaire, actif en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale et le début de la révolution allemande.

La Ligue spartakiste tire son nom de Spartacus, meneur de la plus grande rébellion d’esclaves de la république romaine. Ses principaux fondateurs sont Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg.

D'abord tendance du Parti social-démocrate d'Allemagne, puis du Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne, la ligue forme ensuite en décembre 1918 le Kommunistische Partei Deutschlands (KPD, Parti communiste d’Allemagne). Sa période la plus active se situe au cours de la révolution allemande de 1918. Ses fondateurs sont tués au cours de la répression d'une insurrection à Berlin en janvier 1919.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht — fils du fondateur du SPD Wilhelm Liebknecht — sont tous deux des membres importants de l’aile gauche du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). Ils créent en 1916, une organisation d'opposition, suite à la décision du SPD de voter les crédits d’une guerre contre l'Empire russe le 1er août 1914. Au-delà de leur opposition à une guerre impérialiste, Luxemburg et Liebknecht soutiennent la nécessité de l’action révolutionnaire, là où la direction du SPD choisit de s’intégrer au processus parlementaire. En avril 1915, le groupe fait paraître une revue, Die Internationale, censurée dès la parution de son premier numéro. Ils font ensuite circuler clandestinement des publications politiques, comme le journal intitulé les Lettres de Spartacus (en allemand : Spartakusbriefen).

Les Spartakistes militent pour l'arrêt de la guerre, et pour le pouvoir aux conseils ouvriers. Liebknecht et Luxemburg sont incarcérés de 1916 à 1918 pour leur rôle dans une manifestation publique contre la guerre[1] à Berlin. La révolution allemande de novembre 1918 renverse l’empereur allemand Guillaume II. Liebknecht déclare une république socialiste en Allemagne depuis le balcon du château impérial de Berlin en novembre 1918 — mais deux heures plus tôt le même jour, Philipp Scheidemann du SPD a lui aussi proclamé la république depuis le palais du Reichstag. En décembre 1918, la Ligue spartakiste crée avec d'autres groupes moins importants, le Parti communiste d'Allemagne (KPD). En janvier 1919, le KPD, associé aux socialistes indépendants, organise des manifestations de rue massives contre le gouvernement de Weimar, emmené par les centristes du SPD et dirigé par le chancelier Friedrich Ebert. Le gouvernement accuse l’opposition de planifier une grève générale et une révolution communiste à Berlin. Le soulèvement est rapidement écrasé par le gouvernement, avec l’aide des corps francs qui combattent aux côtés des forces régulières. Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht sont assassinés alors qu’ils sont retenus prisonniers. Cet assassinat marque la rupture définitive entre SPD et KPD.

Membres importants[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rosa Luxemburg, Karl Liebknecht, À bas la guerre ! À bas le gouvernement !, Éditions de l'Épervier, 2010.

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]