Et moi, et moi, et moi (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Et moi, et moi, et moi

Single de Jacques Dutronc
extrait de l'album Jacques Dutronc (1966)
Face A Et moi, et moi, et moi / J'ai mis un tigre dans ma guitare
Face B Mini, Mini, Mini / Les Gens sont fous, les temps sont flous
Sortie 1966
Durée 2:52
Genre Variété Française
Auteur Jacques Dutronc, Jacques Lanzmann
Label Vogue

Singles de Jacques Dutronc

Et moi, et moi, et moi est le premier disque EP (disque vinyle 4 titres) de Jacques Dutronc, sorti en 1966 chez Vogue. La chanson titre est une satire du mode de vie petit-bourgeois.

À l'origine guitariste solo au sein du groupe El Toro et les Cyclones, Jacques Dutronc passe pour la première fois au chant avec Et moi, et moi, et moi. La chanson était initialement destinée au chanteur Benjamin, mais son interprétation ne satisfait pas son producteur chez Vogue, Jacques Wolfsohn. Le texte est ensuite confié à Hadi Kalafate, le bassiste d'El Toro et les Cyclones. C'est finalement Jacques Dutronc, assistant de Jacques Wolfsohn chez Vogue ainsi que compositeur de la chanson, qui s'avère avoir le ton de voix convenant le mieux[1].


Titres[modifier | modifier le code]

Face A[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Et moi, et moi, et moi 02:55
2. J'ai mis un tigre dans ma guitare 02:21

Face B[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Mini, mini, mini 01:54
2. Les gens sont fous, les temps sont flous 03:03

Jukebox[modifier | modifier le code]

Deux 45 tours jukebox (2 titres) sont tirés de cet EP :

  • Et moi, et moi, et moi
  • Mini-mini-mini

Adaptations étrangères[modifier | modifier le code]

  • Deux versions ont été publiées en Italie en 1967, l'une de Franco Battiato intitulée Il mondo va cosi, l'autre chantée par Gene Guglielmi sous le titre E voi, e voi, e voi.
  • Un enregistrement de la version italienne Il mondo va cosi par Jacques Dutronc figure sur le disque 6 de la compilation L'intégrale les Cactus (2004).
  • Bob Azzam et son orchestre ont repris la chanson dans une version en anglais intitulée The Story of My Life sur l'album New Sounds (1968).
  • Mungo Jerry, le groupe qui a connu un succès mondial avec In the Summertim, a enregistré une version anglaise intitulée Alright, Alright, Alright (1973) qui sera classée n° 3 dans les Charts britanniques.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Et moi, et moi, et moi de Jacques Dutronc », La France En Chansons, sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 28 février 2012)