Ernest Doudart de Lagrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernest Doudart de Lagrée

Ernest Marie Louis de Gonzague Doudart de Lagrée, né le 31 mars 1823[1] à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère) et mort le 12 mars 1868 à Tong-Tchouen, dans le Yunnan, est un marin et explorateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École polytechnique en 1842, aspirant de 1re classe en 1845, lieutenant de vaisseau en 1854, il fait la guerre de Crimée et est décoré de la Légion d'honneur à cette occasion. En 1862, il part pour la Cochinchine, et conclut le traité qui attribue à la France un protectorat sur le Cambodge le 5 juillet 1863 à Saïgon.

Doudart de Lagrée, à gauche du casque colonial, lors de l'exploration d'Angor.

Doudart de Lagrée revient en France en 1864, avant de repartir avec le grade de capitaine de frégate en 1866 pour une expédition scientifique sur le Mékong, avec, pour second, le lieutenant Francis Garnier ; l'expédition comprend Clovis Thorel, chargé de la partie botanique, le lieutenant Louis Delaporte, Louis de Carné, le docteur Lucien Joubert et le photographe Emile Gsell. Elle remonte le fleuve, traversant des forêts impénétrables et explorant, notamment, le site d'Angkor en 1866, puis elle remonte vers l'actuel Laos et le Tonkin, mais, le capitaine Doudart de Lagrée meurt de maladie en 1868, dans les hautes montagnes du Yunnan, avant la fin de l'expédition qui s'achève sous le commandement de son second en juin 1868 à Shanghai. Deux portraits de cet intrépide dauphinois, l’un en jeune marin et l’autre en homme mûr portant la mention "l'explorateur", apparaissent dans un album de photos de la famille Rozier de Linage, implantée en Dauphiné depuis le début du XIVe siècle, avec laquelle son père s'était lié. La photo d’homme mûr illustre parfaitement le rôle de diplomate qu’il fut amené à jouer officiellement auprès du roi du Cambodge[1].

Ernest Doudart de Lagrée était également entomologiste. Sa collection d'insectes exotiques a été léguée au Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Navires[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à plusieurs bâtiments de la Marine nationale :

Monument dédié[modifier | modifier le code]

Monument dédié à Ernest Doudart de Lagrée à Saint-Vincent-de-Mercuze

Un monument est dédié à Ernest Doudart de Lagrée. Il est inauguré par le président Félix Faure et le maire de Grenoble Stéphane Jay le 5 août 1897 au square des Postes à Grenoble (actuel square Docteur-Martin). Lors du réaménagement de ce square en 1968, il est transféré à Saint-Vincent-de-Mercuze, sa ville natale, où il est toujours visible aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Isère, 9NUM1/5E467/4, vue102/153, acte 5 ; le patronyme Doudart n'est acté qu'à compter d'un jugement de 1861, établissant que ce dernier s'écrit en quatre mots 'Doudart de La Grée', voir la mention marginale sur l'acte de naissance de son frère Eugène Casimir Paul, 9NUM1/5E467/4, vue 47/153, acte 4.
  2. Un historique détaillé peut être consulté à cette adresse.

Liens externes[modifier | modifier le code]