Émile Gsell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gsell.

Émile Gsell

Naissance 1838
Sainte-Marie-aux-Mines
Décès 1879
Nationalité française
Activités Photographe, explorateur
Récompenses Médaille du Mérite de l'Exposition universelle de 1873

Émile Gsell (1838-1879) est un photographe français né dans le Haut-Rhin à Sainte-Marie-aux-Mines. Il participa à plusieurs missions d'exploration en Asie du Sud-Est dont la première, l'expédition française du Mékong dirigée par Ernest Doudart de Lagrée et Francis Garnier, au cours de laquelle il fut le premier à effectuer de nombreux clichés du temple d'Angkor.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'imprimeur sur toile, il s'initie à la photographie lors de son service militaire en Cochinchine et est alors remarqué pour la qualité de ses photographies par Ernest Doudart de Lagrée, responsable de la Commission d'exploration du Mékong. Doudart fait travailler Gsell à partir de 1866 à l'exploration photographique du temple abandonné d'Angkor. Cette expédition se déroule de juin à octobre 1866 et se révèle très fructueuse, apportant à Émile Gsell une certaine notoriété.

Il s'installe ensuite à Saïgon, où il ouvre un atelier photographique ainsi qu'une boutique où il expose ses photos d'Angkor et de la civilisation Khmère. Gselle est récompensé par la médaille du Mérite de l'Exposition universelle de 1873 à Vienne et fait ensuite de très nombreuses photographies de Saïgon et de sa région. Ses photos dessinent la vie quotidienne et l'atmosphère qui y règne, avec ses populations aux richesses et origines très variées. Il est reconnu pour son art de saisir la vie quotidienne, les métiers, les coutumes.

En 1875 Émile Gsell fait un voyage à Hanoï, puis il remonte le Fleuve Rouge sur une canonnière. Il prend à ces occasions de nombreuses photographies qu'il expose ensuite à Saïgon dans sa boutique.

Touché par les fièvres des régions insalubres qu'il traverse, il tombe malade et meurt en 1879. Ses photographies continuent par la suite d'être vendues dans sa boutique.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Lefébure (dir.), Explorateurs photographes. Territoires inconnus. 1850-1930, La Découverte, 2003