Langues kwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Kwa'.

Les langues kwa (gyo et gbé) sont parlées au sud-est de la Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin et au sud-ouest du Nigéria. Le terme est attribué à Gottlob Krause (en) en 1885, repris par Diedrich Westermann (en) en 1952 puis Joseph Greenberg en 1963. Le nom dérive du mot «peuple», qui pour toutes ces langues possède une racine commune : kwa.

Bennett & Sterk (1977) soutiennent cependant que le groupe kwa n’est pas une unité linguistique, et proposent une classification à côté des langues yuroboïdes ou igboïdes - théorie qui n’a pas reçu une attention particulière de la part de la communauté très hétérogène des linguistes.

Parmi les langues kwa :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ursula Hintze (1959) Bibliographie der Kwa-Sprachen und der Sprachen der Togo-Restvölker (mit 11 zweifarbigen Sprachenkarten), 1959, Berlin, Akademie-Verlag.
  • (en) John M. Stewart (1989) 'Kwa', dans Bendor-Samuel & Hartell (dirigé par) The Niger-Congo languages, 1989, Lanham, Maryland, États-Unis, The University Press of America.
  • (en) Diedrich Hermann Westermann (1952) Languages of West Africa (Handbook of African Languages Part II), 1952, London/New York/Toronto, Oxford University Press.
  • (en) Patrick R. Bennett & Jan P. Sterk (1977) 'South Central Niger-Congo: A reclassification', 1977, Studies in African Linguistics, 8, 241–273.
  • Georges Hérault (dir.), Atlas des langues kwa de Côte d’Ivoire, Université d'Abidjan, Institut de linguistique appliquée, 1982, 509 p. (ISBN 2-7166-0228-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]