Dimitri Moor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dimitri Stakhievich Orlov (en russe : Дмитрий Стахиевич Орлов), connu sous son pseudonyme Dimitri Moor, est un illustrateur, un graphiste, un affichiste et un professeur russe né le 22 octobre 1883 à Novotcherkassk dans l'Empire russe et décédé le 24 octobre 1946 à Moscou, en Union soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ingénieur des mines, il fit des études de mathématiques, de physique et de droit à l'Université de Moscou, ville où ses parents s'étaient installés en 1898. Au cours de ses études, il rejoignit de jeunes révolutionnaires avec lesquels il participa à la préparation de l'insurrection armée de décembre 1905.

Il débuta dans la vie active comme typographe dans une imprimerie à Mamontovskoe dans la banlieue de Moscou, laquelle devint une entreprise d'État après 1917, expérience qui allait lui fournir un bagage culturel bien utile pour mettre en œuvre ses créations ultérieures. En 1907, bien qu'il n'ait pas eu de formation artistique, ses esquisses de ministres tsaristes attirèrent l'attention du directeur du journal satirique du soir Alarm qui décida de les publier. C'est à cette occasion qu'il abandonna le pseudonyme « Dor » pour prendre celui de « Moor » en hommage au héros principal, le comte Maximilien de Moor, de la pièce Les brigands de Friedrich von Schiller et aussi pour ne pas être confondu avec un homonyme qui n'acceptait pas cette source de confusion. D'autres journaux satiriques comme Le mot russe, Le matin de la Russie, firent appel à son talent influencé par les caricatures style jugendstil de Heine Thomas Theodor, illustrateur du Simplicissimus (revue), qu'il avait étudiées. Il travailla en amateur de 1908 à 1917 au Réveil où ses satires surpassèrent semble-t-il celles du Satyricon de Saint-Pétersbourg.

En 1910, il entra dans l'atelier de l'artiste Petr Ivanovich Kelin1 pour y étudier. En 1912, il dessina une série de caricatures d'artistes et de personnalités publiques costumées ; suivirent des affiches publicitaires pour des concerts, des films muets tels que Le voleur, Brûlé par le soleil, Litiges. En 1918, il participa à l'exposition Cercle d'Art « Environnement » et conçut les décorations de la fête organisée à Moscou pour la célébration du 1er anniversaire de la Révolution d'Octobre. En 1919, il exposa pour la 3e fois et débuta sa collaboration avec les Izvestia pour y réaliser des illustrations. La même année il participa à la création de Rosta Windows, l'agence télégraphique russe où pendant la guerre civile il créa plus de 50 affiches politiques tout en assurant la fonction d'agitateur politique dans les trains. Ses illustrations étaient souvent bicolores, noir et rouge: le noir pour les capitalistes et les vêtements des prêtres, le rouge pour les drapeaux et les vêtements des révolutionnaires. En 1920 il y eut une grande famine dans le bassin de la Volga: à cette occasion il réalisa une célèbre affiche, [1], qui pourrait constituer un idéogramme de la faim tant elle est dépouillée à l'instar des victimes du fléau. Cette œuvre placée à l'entrée des lieux de culte devait faciliter l'acceptation par les fidèles la confiscation des richesses de l'église orthodoxe en faveur des sinistrés. La même année il entra à la Pravda où il resta jusqu'en 1930. Toujours en 1920, il entra aux Ateliers supérieurs d'art et de technique, Vkhoutemas, où il resta jusqu'en 1930 pour y enseigner le graphisme. En 1922 ce fut deux autres célèbres magazines qui l'engagèrent: le Krokodil, un magazine satirique, et une revue destinée aux soldats L'armée rouge pour des illustrations. De 1924 à 1925 il travailla au magazine Dans la machine et de 1923 à 1928, il fut directeur artistique du magazine Athée, [2], [3], [4], [5] qui devint très populaire, au point qu'en URSS on pouvait en trouver un exemplaire dans chaque librairie, dans chaque bibliothèque, dans chaque village. Cette revue eut aussi du succès à l'étranger malgré les obstacles qu'inventèrent ses détracteurs. En 1925, les lecteurs du magazine fondèrent la Société des athées militants qui rassembla en 1925, 3 millions d'adhérents dans un pays où la religiosité était profondément ancrée dans les mentalités, le patrimoine et les structures sociales. Encore en 1925, il participa à une exposition au salon international d'Art et des Arts décoratifs à Paris puis en 1926 à une première exposition de graphismes et l'année suivante à une exposition d'affiches révolutionnaires à Berlin. De 1928 à 1932 il fut membre du groupe octobre. En 1930, il participa à deux expositions: une sur des thèmes révolutionnaires soviétiques et l'autre avec des graphismes, des affiches, des dessins et des livres à Dantzig. Simultanément il rentra au ministère de la lithographie à l'institut polygraphique de Moscou où il resta jusqu'en 1932. De 1932 à 1933 il fut partie prenante dans une exposition d'affiches, de graphismes, d'illustrations de livres pour enfants et de photographies à Chicago.

Toutes ces responsabilités, ces activités dans les grands médias de l'époque, les journaux et les magazines, sa fonction d'enseignant, lui valurent d'être élu au présidium de l'académie nationale des arts de l'affiche en 1931 et la même année de recevoir le titre honorifique des travailleurs d'Art. En 1935, il fut honoré par la ville de Moscou.

De 1939 à 1943, il fut enseignant à l'Institut Sourikov, Institut d'Art d'État à Moscou, section affiche (en 1933), où il eut pour élèves Aminadav Moiseevich Kanevsky, Vitaliy Nikolaevich Goriaev, Aleksei Alekseevich Kororekin, Fiodor Pavlovitch Reshetnikov, les Koukryniksy, Boris Ivanovich Prorokov,…

Alors que de 1920 à 1930, accaparé par son travail de propagande anti-religieuse, il n'avait guère produit d'affiches politiques, la Grande guerre patriotique relança son activité dans ce domaine pour dénoncer l'atroce barbarie de l'occupant nazi.

Il écrivit plusieurs articles sur l'élaboration de la ligne soviétique dans l'art de l'affiche et de la caricature et vingt et un ans après sa disparition, son autobiographie Moi, un bolchévique fut publiée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1913
  • Illustrations pour le livre Chiki, Chiki la pie, livre pour enfants
  • 1914
  • Kozma harponne les allemands. Lithographie. Musée d'histoire de Moscou. [6]
  • 1915
  • Soupe épaisse du diable. Lithographie. Musée d'histoire de Moscou. [7]
  • 1918
  • Naguère il y avait peu de travailleurs et beaucoup d'oisifs ; maintenant, celui qui ne travaille pas ne mange pas. Affiche. [8]
  • 1919
  • En première ligne contre Wrangel. [9]
  • La Russie soviétique est assiégée. Tout le monde à la Défense !. Lithographie en couleur. 70 X 92 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [10]
  • Ceux qui sont contre les soviétiques. [11]
  • Debout ! Nous n'abandonnerons pas Petrograd. Lithographie en couleurs. 70 X 104 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [12]
  • Serment solennel : celui que l'on doit faire en entrant dans la RKKA, l'Armée rouge des ouvriers et des paysans. Lithographie en couleur. [13]
  • Tribunal populaire. Lithographie. [14]
  • Le Tsar et les régiments de l'Armée rouge. Lithographie en couleur. 54 X 72 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [15]
  • Mort à l'impérialisme mondial. Lithographie en couleurs. 70 X 106 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [16]
  • L'ennemi est aux portes ! Il apporte l'esclavage, la faim et la mort ! Il faut détruire la vermine noire ! Tout le monde à son poste de défenseur ! En avant !. Lithographie en couleurs, 70 X 106 cm. RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [17]
  • Prolétaires de tous les pays, unissez-vous. [18]
  • Soldat verse ton sang pour les travailleurs et les paysans de la Révolution. Ils se privent du nécessaire jusqu'à leur chemise. Protège les. Lithographie. 53 X 76 cm. [19]
  • 1920
  • Cosaques vous n'avez qu'une seule voie : travailler pour la Russie. Lithographie. 66 X 50 cm. [20]
  • Déserteur, serre moi la main. Lithographie. 52,5 X 67 cm. [21]
  • Les prêtres soutiennent les capitalistes et se mettent en travers du chemin des travailleurs. Écartez les !. [22]
  • Tout ce que vous donnez sera remis en état et ira à l'armée rouge. 36 X 54 cm.
  • Le mystère du Christ. [23]
  • La bataille décisive. [24]
  • Un capitaliste sournois arrêté aux portes de l'URSS. Aquarelle, encre et crayon sur carton. 26,6 X 23,4 cm. [25]
  • Une journée rouge se lève. Encre, crayon et aquarelle sur papier. 29,2 X 20,9 cm. [26]
  • Le capitalisme et le militarisme allemands sont de grands copains. Encre, crayon et pastel sur carton. [27]
  • Sans titre. Encre sur carton. 25,4 X 30,4 cm. [28]
  • Cosaques ils vont vous contraindre à commettre un acte terrible contre les travailleurs; cosaques retournez votre cheval pour affronter le véritable ennemi, le parasite !. Lithographie. 68,5 X 49,5 cm. [29]
  • Les capitalistes vont déménager votre outil de travail et l'installer là où la main d'œuvre est bon marché ce qui va entraîner un chômage élevé. Encre et crayon sur carton. [30]
  • Cosaques : vous avez battu tsars et boyards, maintenant battez le général Piotr Nikolaïevitch Wrangel, [31]
  • Le 1er mai fête du travail. [32]
  • Le 1er mai est la journée de Subbotnik de toute la Russie. [33]
  • Un cadeau-Rouge pour un maître blanc (propriétaire polonais). Lithographie en couleur. 54 X 70 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [34]
  • À l'aube de la révolution mondiale. Lithographie en couleur. Bibliothèque Lenine à Moscou. [35]
  • Un navet soviétique. Monsieur Capital se penche sur le navet et dit : « Je vais sortir de telle manière que personne ne me voie ». Le navet est une allusion à un conte pour enfants du folklore russe. [36]
  • T’es-tu porté volontaire ?. Lithographie bicolore. 70 X 106 cm. Moscou, RVSR édition Littérature (Département de la gestion politique). [37]
  • Le chat peut manger l'oiseau qui chante trop tôt. lithographie en couleur. 52 «»X 70 cm. Moscou, RVSR édition littérature (Département de la gestion politique), [38]
  • Wrangel est encore vivant, il faut l'achever sans pitié !. lithographie en couleur. 72 X 54 cm. Moscou, Bibliothèque Lenine, [39]
  • Octobre 1917 - Octobre 1920. Vive Octobre Rouge universel. Lithographie bicolore. 69 X 106,6 cm. Moscou, collection privée. [40]
  • Juillet : Bienvenue, Camarades ! Vive la 3e internationale. Lithographie en couleur. [41]
Cosaque, avec qui êtes-tu, eux ou nous ?
  • Cosaque, avec qui êtes-tu, eux ou nous ?. Lithographie en couleurs. 70 X 106 cm. Moscou, RVSR édition littérature (Département de la gestion politique). [42]
  • Le capitalisme dévore tout. Encre et aquarelle sur papier. [43]
  • Avant, un à la charrue et sept avec une cuillère et maintenant celui qui ne travaille pas ne mange pas. Lithographie. 45,7 X 33 cm. [44]
  • Camarades, on fêtera Octobre Rouge avec le fusil et le marteau. [45]
  • Le soldat rouge n'est pas fourni en chaussures et en vêtements. 83 X 57 cm. [46]
  • Le plus ancien des Dieux !. Lithographie. 70 X 52 cm. [47]
  • 1921
  • Le chemin sanglant de la lutte est terminé. Lithographie. 34,2 X 105,4 cm. [48]
  • Au secours !. Lithographie. 107 X 71 cm. Moscou, Bibliothèque Lenine. [49]
  • Pour les peuples du caucase Lithographie en couleur. Moscou, RVSR édition littérature (Département de la gestion politique). Collection privée, Moscou. [50]
  • Noël, une fête pour les riches. Lithographie en couleur. 108 X 72 cm. Moscou, «Gosizdat», maison d'édition d'état. [51]
  • Soyez sur vos gardes. [52]
  • 1921-1922 : L'affiche du livre Histoire du monde. [53]
  • 1922
  • La famine étrangle la Russie. [54]
  • 1924
  • Illustrations pour Mutinerie de Alexandre Serafimovitch
  • 1929
  • L'émulation socialiste. [55]
  • Illustrations pour La Puissance de la terre de Gleb Ouspenski
  • Illustrations pour La dispute, un poème d'Heinrich Heine
  • 1930
  • Les corbeaux préparent un raid préventif sur l'URSS. [56]
  • Illustrations pour Joyeuses histoires de l'histoire sainte de A. Loginov
  • 1931
  • Gloire au 1er mai. L'URSS montre la voie du communisme. 114 X 118 cm. 4 panneaux de 72 X 59 cm chacun légendés par un poème de Demian Bedny. [57]
  • Le pain est notre pouvoir. Lithographie. 69 X 101 cm. [58]
  • Illustrations pour Qui sont-ils ?. Le monde capitaliste en 100 portraits politiques dont John Pierpont Morgan, Henry Ford, Nelson Rockefeller, Andrew Mellon édité à Moscou par Krestianskaya gazeta, [59]
  • 1932
  • Liberté pour les prisonniers de Scottboro !. Lithographie. 102,8 X 73 cm. [60]
  • Illustrations pour Fortune avec Diego Rivera, [61]
  • Nous avons démasqué les plans anti-soviétiques des capitalistes et de l'église. 100 X 69 cm.
  • 1934
  • L'armée rouge garde les porcs capitalistes dans leur enclos. Encre sur carton. 21,5 X 34,9 cm. [62]
  • 1937
  • Camarade nous avons besoin de toi ! As-tu signé pour aider notre mère patrie. Lithographie. 103,5 X 67,9 cm [63]
  • 1938
  • Illustrations pour Rouslan et Lioudmilla, poème d'Alexandre Pouchkine
  • Illustrations pour Le feu d'Henri Barbusse
  • Longue vie à notre peuple, invincible armée rouge. [64]
  • 1940
  • Illustrations pour Bon de Vladimir Maïakovski
  • Porcs nazis arrêtés aux portes du Kremlin par l'Armée rouge. Encre, crayon et aquarelle sur carton. 26 X 23,5 cm. [65]
  • 1941
  • Que faites-vous pour le front ?. [66]
  • Rappelez-vous leur visage pour quatre potences. [67]
  • 1943
  • L'animal est blessé. Nous allons en finir avec la bête nazie. Lithographie. 66 X 50 cm. [68]
  • 1944
  • Illustrations pour La parole du menteur (?) de Vladimir Maïakovski
  • Illustrations pour Le dit de la campagne d'Igor
  • Illustrations pour Un triomphe du style
  • Œuvres dont la date n'a pas été trouvée :
  • caricature de Ribakov. 37 X 28 cm
  • Camarades musulmans ! Sous la bannière verte du prophète vous êtes allés à la conquête de vos steppes, de vos aouls car les ennemis du peuple ont pris vos champs. Maintenant sous l'étendard rouge de la révolution conduite par les travailleurs et les paysans, sous l'étoile de l'Armée de tous les opprimés qui étaient réduits en esclavage, d'Est en Ouest, du nord au Sud, unissons-nous. En selle camarades ! À tous les régiments du VSEOBUCH. Lithographie en couleur. [69]
  • L'URSS un des pays les plus grands du monde. [70]
  • Staline : « Ainsi les plans quinquennaux ont montré que la classe ouvrière est aussi compétente pour la construction d'un monde nouveau que pour la destruction de l'ancien ». 109,5 X 69 cm. [71]
  • Gloire au vainqueur : le soldat de l'armée rouge. 71,5 X 54 cm. [72]
  • Construire le santé publique est la cause commune des travailleurs. [73]
  • Travailleurs, rejoignez la Croix-Rouge !. [74]
  • Seule l'Armée rouge va vous donner du pain. Collection du musée d'histoire d'Oulianovsk. [75]
  • À gaucheContre la classe des exploiteurs, à droite L'internationale des travailleurs en anglais et en russe. [76]
  • Eradiquer la tuberculose. [77]
  • Les enfants et le monument. [78]
  • L'école Goebbels. Gouache, encre, craie et papier mâché pour le masque. [79]
  • Il n'aime pas. Gouache, encre, craie, papier mâché pour le masque. [80]
  • Hitler, le cannibale. Gouache, encre, craie, papier mâché pour le masque. [81]
  • Surchargé avec trois, ne prenez pas les deux autres. [82]
  • Le Christ est ressuscité. Lithographie. 71 X 103 cm. [83]

Notes[modifier | modifier le code]

  • 1 : Il apparaît aussi avec un autre nom : Petro Kälin


Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Posters/Museum of RUSSIAN POSTER. Soviet Vintage posters… [84]
  • ARTinvestment.RU.English/Artists/Krokhonyatkin, Petr…[85]
  • Page Wikipédia en Russe avec utilisation des liens externes de la page
  • Vues et Re-vues: Soviet affiches politiques et Dessins|Dates… [86]
  • Dmitri MOOR (Russie, 1883-1946) Trois dessins pour [87]
  • Dmitri Moor: Biographie, œuvres d'art, des résultats d'enchères et de vente [88]
  • Dmitri Moor, [89]
  • http://www.davno.ru/posters/artists/moor/, [90]
  • À propos de la collecte: [91]
  • Images du patrimoine, [92]