Débit de tabac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Débit de tabac en Espagne.

Un débit de tabac est un établissement commercial spécialisé dans la vente au détail de différents type de tabacs prêts à la consommation : cigarettes, cigares, tabac à rouler, etc. Ce type de commerce est souvent couplé avec celui d'une maison de la presse.

Au Québec, il sera plutôt fait référence à une tabagie[1].

Législation des débits de tabac[modifier | modifier le code]

En Allemagne[modifier | modifier le code]

Distributeur automatique de cigarettes au coin d'une rue de la ville de Hilchenbach, en Allemagne.

La vente de tabac en Allemagne se fait majoritairement par l'intermédiaire de distributeurs automatiques de cigarettes[2].

En France[modifier | modifier le code]

« Carotte » signalant un point de vente de tabac en France.

Le vente au détail de tabac est réservée, en France, à l'administration (en l'occurrence celle de douanes) qui exerce ce monopole par l'intermédiaire de débitants (ayant le titre de préposés), liés à l'administration par un contrat de gérance de trois ans renouvelable par tacite reconduction[3].

Depuis 1906, les débits de tabac sont tenus d'arborer en façade une enseigne standardisée, la « carotte »[4], représentation stylisée des carottes de tabac du XVIe siècle.

Au Québec[modifier | modifier le code]

L'ensemble de l'industrie du tabac au Québec fait partie du secteur privé ; elle est régie par la Loi sur le tabac[5]. Celle-ci a été considérablement modifiée et durcie en 2006 par ce qui est communément appelé la loi anti-tabac[6]. Les produits doivent être vendus exclusivement à des clients de 18 ans et plus et la vente de tabac n'est pas l'exclusivité des tabagies puisque les produits du tabac sont en vente libre dans les dépanneurs et les marchés d'alimentations. Ce n'est que depuis les années 1990 qu'one ne peut plus s'en procurer en pharmacie[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Publicité pour la vente de tabac tiré de l'Almanach Chronique de Jersey, 1892.

Situation des débits de tabac[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

La France comptait, au 1er janvier 2012, 26 897 commerces de tabac actifs (hors Corse), constitués à 58 % de bar-tabac (avec ou sans presse) et situés pour 46 % d'entre eux dans des communes de moins de 3 500 habitants. Ces commerces ont réalisé, en 2011, un chiffre d'affaires de 31 milliards d’euros[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]