Prisonnier politique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Prisonnier d'opinion.

Un prisonnier politique est un individu emprisonné pour des motifs politiques.

Il existe encore de nombreux pays ou les délits d'opinion ou de croyance font l'objet d'un emprisonnement.

France[modifier | modifier le code]

En France jusqu'à l'avènement des la Troisième république le délit d'opinion politique est réprimé. À partir de la Troisième République la situation s'est pacifiée. Le délit d'opinion et de croyance n'existe plus. Mais la liste des condamnés pour raison politique est longue jusqu'au début de la Ve République. les derniers détenus politiques sont ceux de l'OAS, même si la question pourrait être posée pour Action directe, ils ne sont pas reconnus comme tels. La guerre d'Algérie va conduire les chefs du FLN en prison Ben Bella en particulier La seconde guerre mondiale verra les résistants communistes et gaullistes, emprisonnés, souvent torturés puis déportés en camps de concentration. A la Libération, les collaborateurs et les dignitaires de Vichy dont le Maréchal Pétain vont être condamnés. Sous la Troisième République ce fut les déportés d'abord les communards dont la pétroleuse Louise Michel puis les anarchistes[1], le capitaine Dreyfus enfin dans les camps du sud de la France notamment à Gurs les républicains espagnols.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Il y en a autant qu'au Royaume-Uni.

Italie[modifier | modifier le code]

Russie tsariste[modifier | modifier le code]

URSS (1917-1991)[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Viet-Nam[modifier | modifier le code]

Cuba[modifier | modifier le code]

Corée du Nord[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Pakistan[modifier | modifier le code]

Iran[modifier | modifier le code]

Israël[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3565

Voir aussi[modifier | modifier le code]