Colombe de Verreaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Colombe de Verreaux (Leptotila verreauxi) est une espèce d'oiseaux de la famille des Columbidae.

Répartition[modifier | modifier le code]

C'est une grande colombe des régions tropicales du Nouveau Monde que l'on trouve depuis l'extrême sud du Texas aux États-Unis, au Mexique et en Amérique centrale jusqu'à l'ouest du Pérou et au centre de l'Argentine. Elle se reproduit également sur les îles au large des côtes au nord de l'Amérique du Sud, comme Trinité-et-Tobago et les Antilles néerlandaises.

Habitat[modifier | modifier le code]

La Colombe de Verreaux habite les zones de broussailles, les bois et les forêts.

Nidification[modifier | modifier le code]

Elle construit un nid de grosses branches dans un arbre et y pond deux œufs blancs. L'incubation est d'environ 14 jours et l'envol se fait au bout de 15 autres jours.

Description[modifier | modifier le code]

Elle mesure environ 28 cm de long et pèse aux alentours de 155 g. Les individus adultes de la plupart des sous-espèces ont une teinte grise de la couronne à la nuque, un front d'un gris pâle ou blanchâtre et une gorge blanchâtre. L'anneau oculaire est généralement rouge mais il est bleu dans la plus grande partie de l'Amazone et le nord de l'Amérique du Sud. Le dos et les ailes sont gris-brun, le ventre est blanchâtre ombré de rose, de gris ou de jaune sur la poitrine. Le dessous des ailes est roux. La face inférieure de sa longue queue pointue est blanche, mais cela n'est visible que de dessous ou en vol. Le bec est noir, les pattes sont rouge et l'iris est de couleur jaune.

La Colombe de Verreaux ressemble étroitement à la Colombe à front gris, Leptotila rufaxilla, qui préfère habiter les forêts humides. La principale distinction entre les deux espèces est la partie antérieure de la couronne qui est d'un gris moins contrasté que celui de la partie postérieure chez la première que chez la Colombe à front gris. Dans la zone de chevauchement, la Colombe de Verreaux a généralement un anneau autour de l'œil bleu (et non pas rouge) mais cela n'est pas fiable dans certaines régions du Brésil, d'Argentine, de Bolivie, du Paraguay et d'Uruguay, où il est généralement rouge chez les deux espèces .

Comportement[modifier | modifier le code]

La Colombe de Verreaux est généralement considérée comme vivant isolément ou par paires et est plutôt méfiante. Son vol est rapide et direct, avec les battements réguliers et des claquements d'ailes caractéristiques des pigeons en général.

La nourriture de cette espèce est faite principalement de graines recherchées sur le sol mais il y a aussi des insectes comme les papillons. L'appel est un profond ooo wooooo caverneux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom scientifique de cet oiseau commémore les naturalistes français Jules et Edouard Verreaux.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (11 juil. 2010)[1][modifier | modifier le code]

  • Leptotila verreauxi angelica
  • Leptotila verreauxi decipiens
  • Leptotila verreauxi fulviventris
  • Leptotila verreauxi verreauxi

Selon Alan P. Peterson[modifier | modifier le code]

  • Leptotila verreauxi angelica Bangs & Penard,TE 1922 zones côtières du Texas et Mexique
  • Leptotila verreauxi approximans Cory 1917
  • Leptotila verreauxi bangsi Dickey & Van Rossem 1926
  • Leptotila verreauxi brasiliensis (Bonaparte) 1856 bassin de l'Amazone du nord du fleuve
  • Leptotila verreauxi capitalis Nelson 1898
  • Leptotila verreauxi chalcauchenia Sclater,PL & Salvin 1870
  • Leptotila verreauxi decipiens (Salvadori) 1871 une grande partie du centre de l'Amérique du Sud
  • Leptotila verreauxi decolor Salvin 1895 ouest des Andes en Colombie au nord du Pérou
  • Leptotila verreauxi fulviventris Lawrence 1882
  • Leptotila verreauxi hernandezi Romero-Zambrano & Morales-Sanchez 1981
  • Leptotila verreauxi nuttingi Ridgway 1915
  • Leptotila verreauxi tobagensis Hellmayr & Seilern 1915
  • Leptotila verreauxi verreauxi Bonaparte 1855 du Nicaragua au Venezuela
  • Leptotila verreauxi zapluta Peters,JL 1937

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Prin J. & G. (1997) Encyclopédie des Colombidés. Editions Prin, Ingré, 551 p.