Claude Jeancolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude Jeancolas

alt=Description de l'image Claude Jeancolas.jpg.
Activités Journaliste, Écrivain, Historien
Naissance 1949

Claude Jeancolas, né en 1949, est écrivain, historien d’art et journaliste. Il s’est surtout illustré par la publication de 19 ouvrages sur Arthur Rimbaud, certainement l’auteur le plus prolifique sur le sujet et qui défend une vision originale, très humaine du poète, porteur de nos rêves, sujet à nos doutes, confronté à l’échec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a passé toute son enfance et son adolescence à Nancy. À 16 ans, bac en poche il gagne Paris pour poursuivre ses études en classe préparatoire aux grandes écoles. Il intègre l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP). Il est aussi diplômé de la Business School de University of Texas, où il poursuit ses études, auteur alors d’une thèse sur la gestion de la presse américaine. Il est aussi visiting scholar dans diverses universités américaines dont UCLA, Stanford University, University of California (Berkeley), San Francisco State University, School of Journalism (Columbia Missouri), Columbia University (New-York)… Dès lors il partagera son temps entre la presse et l’écriture.

L’homme de presse[modifier | modifier le code]

Il débuta comme chef du service d’analyse financière de l’hebdomadaire Entreprise, puis il créa deux revues de management : Enseignement et gestion et la Revue Française de Gestion. Il prit ensuite la direction du mensuel d’avant-garde Mode international. Quelques années plus tard il dirigeait les revues Collections, Décoration, et Mariages. Il rejoignit Votre Beauté, revue qu’avait dirigé en ses débuts, François Mitterrand. Il rejoignit ensuite le groupe Hachette aujourd’hui Lagardère comme éditeur international de Elle (quatre éditions créées dans le monde) et Elle Décoration (14 éditions créées dans le monde). Il y créa aussi Cousteau Junior et Max. Il a été directeur des revues Marie Claire Maison et Home à Milan jusquen 2012. Désormais conseiller indépendant.

L’historien d’art[modifier | modifier le code]

Cet intérêt pour l’art naquit de sa rencontre avec le sculpteur Moirignot en 1969, dont il devint un familier, puis le tuteur à la fin de sa vie et dont il est aujourd’hui l’exécuteur testamentaire. Il publia en 1987 une importante monographie sur le sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux. Devaient suivre des études approfondies sur l’histoire de la sculpture et du dessin français. Plus récemment il publia des ouvrages de fonds sur les Nabis et les Fauves, c’est-à-dire ces écoles qui au tournant du siècle firent, après les Impressionniste, basculer l’art dans la modernité.

Le fou de Rimbaud[modifier | modifier le code]

C’est sous ce titre que Raphaël Sorin dans L'Express le présenta lors de la sortie en 1991 de son Dictionnaire Rimbaud. Une vocation tardive pourtant : à la suite d'un éditorial dans la revue Max qu’il dirigeait et où il avait repris une citation d’Arthur à son professeur Izambard, « Vous finirez comme un satisfait qui n'a rien fait, n'ayant rien voulu faire de votre vie », il reçut tant de courrier qu’il décida d’approfondir le sujet. Il y est toujours, publiant régulièrement ses découvertes. Sa vision de Rimbaud est très éloignée des clichés habituels du poète maudit. Pour lui, le poète est trop intelligent (le meilleur de sa classe) pour être incohérent. Ses poèmes ont toujours un sens, une logique, une mission. Rimbaud est un volontaire, obstiné. Il s’abandonne totalement à la poésie car il est certain qu’elle peut changer la vie. La Saison en enfer qui est une quête du salut, est aussi un essai d’écriture d’une nouvelle bible des temps modernes. La poésie n’est donc pas un but mais un moyen, un outil au service d’un idéal très spirituel et humaniste. Aussi quand il se trouve persuadé de son inefficacité, car elle est trop lente à ses espérances, il la rejette et passe à autre chose. La vision de Claude Jeancolas est très humaine et son Rimbaud avec ses rêves, ses doutes, ses colères, ses découragements et ses échecs se trouve proche des lecteurs ce qui explique le succès des publications de ce biographe auprès du grand public. Il a aussi, dans une biographie magistrale de Vitalie Rimbaud, réhabilité cette mère si décriée, démontrant l’amour fou qui l’attachait à ce fils préféré et en sens inverse la nécessité de cette mère pour que Rimbaud fut le génie que l’on connaît.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Principales publications :

1985
  • Moirignot. Éditions du St Gothard. Paris
1987
  • Carpeaux peintre et sculpteur. Edita. Lausanne
1991
  • La Sculpture italienne du XXe siècle. Éditions Van Wilder. Paris
  • Les Voyages de Rimbaud. Balland. Paris
  • Le Dictionnaire Rimbaud. Balland. Paris
1993
  • La Sculpture française. Fabbri. Milan
1995
  • Le Dessin en France de la renaissance au XXe siècle. Rizzoli. Milan.
1996
  • L’œuvre intégrale manuscrite de Rimbaud. Textuel. Paris
1997
  • Le Don du père. Flammarion. Paris
  • Les Lettres manuscrites de Rimbaud. Textuel. Paris
1998
  • Lettres et poèmes de Rimbaud. L’auberge verte. Paris
  • Une saison en enfer de Rimbaud. Hachette. Paris
  • Passion Rimbaud. Textuel. Paris
1999
  • Poésies de Rimbaud. Éditions mille et une nuits. Paris
  • Rimbaud, la biographie. Flammarion. Paris
  • Venise et ses peintres. Une histoire intime. Éditions Van Wilder. Paris
  • L’Afrique de Rimbaud. Textuel. Paris
2000
  • Rimbaud, l’œuvre. Textuel. Paris
2002
  • La Peinture des Nabis. Éditions fvw. Paris
2004
  • Vitalie Rimbaud, pour l’amour d’un fils. biographie. Flammarion
  • Rimbaud après Rimbaud, anthologie. Textuel. Paris
2005
  • Rimbaud, l'œuvre, la vie. Éditions France Loisirs
2006
  • Les Fauves, couleurs et lumières. Éditions FVW. Paris
  • Moirignot, la vie, l’œuvre, le catalogue raisonné. Éditions FVW. Paris
2007
  • Le regard bleu d’Arthur Rimbaud. Éditions FVW. Paris
2008 en collaboration
  • Fierté de fer avec Joël Alessandra et Idriss Youssouf Elmi. Éditions Paquet. Genève
  • L’aube du monde avec Thibaut et Pascal Villecroix, Amina Saïd Chiré - FVW. Paris
2008
  • Le Retour à Tadjoura – l'Afrique secrète de Jean-François Deniau – FVW. Paris
2010
  • Rimbaudmania. L'éternité d'une icône. Éditions Textuel. Paris

2012

  • Les Manuscrits de Rimbaud. Textuel. Paris
  • Le Nouveau dictionnaire Rimbaud. FVW édition. Paris

2014

  • Rimbaud l'Africain. Textuel. Paris
  • Le Groupe des Batignolles. FVW édition . Paris

Plusieurs de ces ouvrages ont été traduits en allemand, coréen, japonais et anglais.