Christine Orban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christine Orban

Activités Écrivaine, critique littéraire, dramaturge
Naissance 3 octobre 1957 (57 ans)
Casablanca (Maroc)
Langue d'écriture Français
Distinctions Chevalier de la légion d'honneur, Chevalier des Arts et des lettres, Officier du Wissam Alaouit

Christine Orban, née le 3 octobre 1957 à Casablanca (Maroc), est une romancière, critique littéraire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 3 octobre 1957 à Casablanca, elle est élevée au Maroc, au bord de l'Atlantique. Avec son père, elle va également sillonner l'Afrique. Elle revendique ses deux cultures.

Elle fut championne du Maroc de dressage et de concours complet d'équitation[1]. Malgré une enfance proche de la nature, après le baccalauréat, elle quittera son pays natal pour étudier.

Après des études de droit à la faculté d'Assas et à celle de la Sorbonne, DEA et DESS de droit privé, comme le souhaitait son père, envisage de devenir notaire à l'étude de Me Christiane Letulle-Joly. Mais c'est la psychanalyse — elle fera une analyse didactique — et la littérature qui l'ont toujours attirée. Elle publie son premier roman Les petites filles ne meurent jamais en 1986[2].

Première exposition de collages à la Galerie Laurent Teillet et Laurent de Puybaudet, rue Mazarine, en décembre 1988 avec Jean Chalon.

Elle fait partie des écrivains choisis par le ministère français de l'Éducation nationale. Elle donne des cours dans des Zep où ses livres sont étudiés.

Elle fait passer le grand oral de Sciences-po pour les Zones d'éducation prioritaire.

Elle est présidente du prix littéraire marocain de la Mamounia.

Membre du jury du prix Littérature et Musique dont le président est Jérôme Garcin et du prix littéraire du Premier roman de femmes au Montalembert.

Ses livres ont été traduits en anglais (Random House), italien, russe, allemand, chinois, arabe, grec.

Elle collabore à Paris Match.

Elle a présenté son coup de cœur littéraire sur LCI et dans l'émission Ça balance à Paris.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la veuve de Louis Rheims[1].

Elle est mariée à l'éditeur Olivier Orban[3], avec qui elle a deux fils : Roman et Milan[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les petites filles ne meurent jamais, sous le nom de Christine Rheims, JC Lattès, 1986.
  • Le Fil de soi, éd. Olivier Orban, 1988.
  • Une année amoureuse dans la vie de Virginia Woolf, éd. Olivier Orban, 1990.
  • La Femme adultère, Flammarion, 1991.
  • Une Folie amoureuse, en collaboration avec Olivier Orban, Grasset, 1990.
  • Le Collectionneur, Albin Michel, 1994.
  • L'Âme Sœur, Albin Michel, 1998.
  • L'Attente, Albin Michel, 1999.
  • Ungaro, éd. Assouline, 1999.
  • J'étais l'origine du monde, Albin Michel, 2000.
  • Fringues, Albin Michel, 2002.
  • Le Silence des hommes, Albin Michel, 2003.
  • La Mélancolie du dimanche, Albin Michel, 2004[5].
  • Deux fois par semaine, Albin Michel, 2005.
  • One day my sister disappeared - a Memoir-Random House, 2005.
  • Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi, Albin Michel, 2007.
  • N'oublie pas d'être heureuse, Albin Michel, 2009[6].
  • La vie m'a dit..., Albin Michel, 2009.
  • Le Collectionneur théâtre, Albin Michel, 2010.
  • Le Pays de l'absence, Albin Michel, 2011.
  • 52 cadavres exquis de Christine Orban, Yann Queffélec, Didier Van Cauwelaert, Tatiana de Rosnay, Harold Cobert, Daniel Picouly et Irène Frain, création Play Bac, 2011.
  • Virginia et Vita, Albin Michel, 2012[7].
  • Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur, Albin Michel, 2014.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Christine Orban a signé le texte d'une chanson intitulée « Je ne suis pas celle » pour l'album D'elles, de Céline Dion[8].

Christine Orban a adapté, avec son mari Olivier Orban, son roman Le Collectionneur pour le Théâtre national de Nice avec une mise en scène de Daniel Benoin.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la légion d'Honneur.
  • Chevalier des Arts et des Lettres.
  • Officier du Wisam Alaouite.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • « Meurtres au Pays du cauchemar », VSD, 2012.
  • « Le sacrifice de Joséphine », série Les amants de l'histoire, Le Parisien, 2013.
  • « Vous voulez dire que je suis snob ? », série Conversation impossible : un entretien entre Christine Orban et Virginia Woolf, Vanity Fair, 2014.
  • « Moi, Caroline actrice entre rêve et réalité », série de l'été du Figaro Madame, juillet 2011.

Entretiens[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]