Chief Keef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chief Keef (rappeur))
Aller à : navigation, rechercher

Chief Keef

Nom de naissance Keith Cozart
Naissance 15 août 1995 (19 ans)
Chicago , Illinois
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Rap hardcore, gangsta rap, Midwest rap
Années actives Depuis 2011
Labels Glo Gang Entertainment, 1017 Brick Squad
Site officiel www.ChiefKeef.com

Chief Keef, de son vrai nom Keith Cozart, né le 15 août 1995 à Chicago, Illinois, est un rappeur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Placé sous résidence surveillée, Chief Keef poste plusieurs vidéos sur son compte YouTube. Entre fin 2011 et début 2012, ses vidéos reçoivent de plus en plus d'attention après la sortie de plusieurs mixtapes. Sa chanson I Don't Like devient un hit dans sa ville natale de Chicago et attire l'attention du rappeur/producteur Kanye West. Ce dernier crée un remix incluant lui-même, Keef mais aussi les rappeurs Jadakiss, Pusha T et Big Sean.

Durant l'été 2012 Keef est au milieu d'une guerre des enchères. De nombreux labels se bousculent en effet pour signer le jeune rappeur dont YMCMB, CTE World, Sony et d'autres. Finalement, il signe avec Interscope Records, ces derniers lui offrant l'opportunité d'avoir son propre label, connu sous le nom de Glory Boyz Entertainement ou GBE. Les accords conclus entre Cozart et Interscope sont évalués à 6 millions de dollars sur trois albums[réf. souhaitée].

Le premier album studio de Chief Keef, Finally Rich, sort le 18 décembre 2012 et comprend des featurings des rappeurs 50 Cent, Wiz Khalifa, Young Jeezy, Rick Ross, French Montana et Lil Reese.

Le 8 mai 2013, Gucci Mane annonce via Twitter que Keef est signé sur son label, 1017 Brick Squad.

Le succès de Chief Keef a également permis à quelques membres de son entourage comme Lil Reese ou Lil Durk de se faire remarquer, les deux rappeurs ayant obtenu un contrat avec Def Jam[1].

Glory Boyz Entertainement[modifier | modifier le code]

Suite à son contrat signé avec Interscope Records, Keef obtient son propre label officiel appelé Glory Boyz Entertainement (GBE). Le label est donc une filiale d'Interscope depuis 2012 bien qu'il ait été créé en 2011. Plusieurs amis de Keef sont signés sur le label. Les seuls projets sortis à ce jour ne sont que des mixtapes.

Les artistes actuels du label sont[2] : Chief Keef, Lil Reese, Fredo Santana, SD, Ballout, Tadoe, Tray Savage, Gino Marley et Capo

L'un des cousins de Keef, Blood Money, était membre du label avant de se faire assassiner le 9 avril 2014.

Démêlés judiciaires[modifier | modifier le code]

Le 27 janvier 2011, Keith Cozart est arrêté pour fabrication et vente d'héroïne. Il est déclaré coupable et placé en résidence surveillée.

En décembre 2011, alors que Keef quitte la maison de sa grand-mère il est interrogé par un policier. Le jeune rappeur, alors âgé de 16 ans, qui cachait sur lui une arme, décide de s'enfuir. Le policier poursuit Cozart pendant quelques minutes et à plusieurs reprises pendant la course poursuite, Keef pointe son arme vers le policier. Ce dernier riposte en tirant vers Keef mais manque sa cible. Keith Cozart est arrêté quelques mètres plus loin et plus tard inculpé de trois chefs d'accusation graves. Après avoir passé quelque temps dans un établissement pénitentiaire pour mineurs, il est placé de nouveau en résidence surveillée chez sa grand-mère[3].

Le 5 septembre 2012, la police de Chicago suspecte Chief Keef d'avoir un rapport avec la mort d'un autre jeune rappeur de Chicago, Joseph « Lil Jojo » Coleman, tué par balle la veille. Les rumeurs autour de la culpabilité de Keef seraient dues à un tweet suspect posté par le rappeur lui-même, moquant la mort de Coleman : Its sad cuz dat nigga Jojo wanted to be jus like us[4]. Cozart déclara que son compte avait été piraté. La mère du rappeur décédé a plus tard ouvertement affirmé que Chief Keef avait payé pour que son fils soit tué[5].

Le 17 octobre 2012, les procureurs du comté de Cook demandent à un juge de renvoyer le rappeur en détention pour mineurs pour ne pas avoir respecté sa liberté conditionnelle. En effet, le jeune rappeur aurait été interviewé par le site Pitchfork Media dans un champ de tir tenant une arme dans ses mains, alors que sa liberté conditionnelle lui interdisait tout port d'armes[6]. L'audience, plusieurs fois repoussée fut fixé au 15 janvier 2013[7].

Le 15 janvier 2013, Keef est placé en garde en vue. Suite à son audience, il est condamné à deux mois dans un centre de détention pour mineurs et admis comme Pupille de l’État[8]. Le 14 mars, après 60 jours de détention, il est libéré[9].

Le 17 janvier 2013, il est poursuivi par une compagnie de promotion basée à Washington pour avoir manqué un concert le 29 décembre 2012 à Londres. Ni Keef, ni son label ne se sont exprimés sur le sujet et ils ont même ignoré le procès. Chief Keef est alors condamné à payer plus de 230 000 dollars à la compagnie[10].

Le 23 mai 2013, Cozart est arrêté dans un hôtel de luxe à Atlanta pour avoir fumé de la marijuana en public et pour trouble à l'ordre public. Il est libéré dans la journée[11]. Huit jours plus tard, Keef est arrêté pour excès de vitesse, il roulait à 177 km/h, soit deux fois plus que la limite autorisée et pour quantité illégale de passagers dans sa voiture. Il est libéré sous caution[12]. Lors de son procès le 17 juin, il plaide coupable et est condamné à 531 dollars d'amende, 18 mois de liberté conditionnelle et 60 heures de travaux d'intérêt général. Il est également condamné à se présenter à des tests de dépistage de drogue à des dates au hasard[13].

Le 1er septembre 2013, le jeune rappeur est poursuivi en justice pour ne pas avoir payé son loyer pendant plus de deux mois. Selon le propriétaire de la maison de Cozart, ce dernier lui devrait près de 10 000 dollars[14].

Une dizaine de jours plus tard, le 12 septembre, un mandat d'arrêt est émis contre Cozart. En effet, n'ayant pas payé plus de vingt mille dollars de pension alimentaire à la mère de son enfant, il devait se présenter devant le juge, mais le rappeur n'est jamais venu[15].

Le 15 octobre, alors qu'il se présente à l'un de ses tests de dépistage obligatoires, il est contrôlé positif à la marijuana. Étant en liberté conditionnelle, il est condamné à 20 jours de prison[16]. Cependant il est relâché après neuf jours à cause de la surpopulation de la prison du Comté de Cook[17].

Cependant, peu de temps après, le 6 novembre 2013, il est annoncé que le rappeur a raté deux autre tests de dépistage à cause de la marijuana. Le juge du Comté de Cook le condamne cette fois à 90 jours de cure de désintoxication[18].

Controverses[modifier | modifier le code]

Rhymefest et Lupe Fiasco[modifier | modifier le code]

En juin 2012, le rappeur de Chicago, Rhymefest poste sur son blog un post critiquant l'attitude de Chief Keef et décrit celui-ci comme une « bombe » et un « porte parole de l'industrie carcérale ». Ce post critiquait également d'autres rappeurs comme Waka Flocka Flame ou Rick Ross.

En août 2012, un autre rappeur de Chicago, Lupe Fiasco, déclare durant une interview que la culture représentée par Keef lui faisait peur. Il critique l'influence de Chief Keef sur les jeunes des quartiers et la banalisation de la violence exprimée dans ses paroles[19]. Via un tweet, Keef lui répond en l'insultant et le menaçant[20]. Cependant encore une fois, le rappeur déclare que son compte était hacké et que son tweet n'était pas authentique.

Instagram[modifier | modifier le code]

Le 15 septembre 2012, Keef poste sur le réseau social Instagram, une photo de lui recevant une fellation. En conséquence, son compte est banni du réseau[21].

Katy Perry[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 2013, la chanteuse de pop Katy Perry tweete son mécontentement envers le message de la chanson de Keef Hate Bein' Sober. Le rappeur lui répond en l'insultant et la menaçant[22]. Plus tard, les deux artistes se sont excusés et réconciliés sur le réseau social.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2011 : The Glory Road
  • 2011 : Bang
  • 2012 : Back from the Dead
  • 2012 : For Greater Glory Vol. 1 (avec GBE)
  • 2012 : For Greater Glory Vol. 2 (avec GBE)
  • 2012 : For Greater Glory Vol. 2.5 (avec GBE)
  • 2013 : Bang Pt. 2
  • 2013 : Almighty So
  • 2014 : Bang Pt. 3
  • 2014 : Thot Breaker
  • 2014 : Back From the Dead 2
  • 2014 : Big Gucci Sosa (avec Gucci Mane)

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.complex.com/music/2012/04/lil-durk-and-lil-reese-speak-on-signing-to-def-jam
  2. http://gbe300.com/artists/
  3. http://www.dnainfo.com/chicago/20130114/chicago/cops-shot-at-chief-keef-2011-after-teen-rapper-pointed-gun-police-say
  4. http://www.hiphopdx.com/index/news/id.21029/title.chief-keef-laughs-at-death-of-fellow-rapper
  5. http://www.complex.com/music/2012/12/the-25-biggest-hip-hop-fails-of-2012/chief-keef-laughs-at-lil-jojo-death
  6. http://www.hiphopdx.com/index/news/id.22115/title.pitchfork-media-ordered-to-turn-over-video-of-chief-keef-at-gun-range/
  7. http://www.hiphopdx.com/index/news/id.22263/title.chief-keefs-probation-hearing-moved-up-two-weeks
  8. http://www.suntimes.com/news/crime/17637665-418/chief-keef-sentenced-to-60-days-on-probation-violation.html
  9. http://www.hiphopdx.com/index/news/id.23204/title.chief-keef-released-from-juvenile-detention-center
  10. http://www.xxlmag.com/news/2013/08/chief-keef-ordered-to-pay-230000-over-abandoned-london-show/
  11. http://www.upi.com/Entertainment_News/Music/2013/05/21/Rapper-Chief-Keef-arrested-for-disorderly-conduct/UPI-35381369153855/
  12. http://www.xxlmag.com/news/2013/05/chief-keef-charged-with-driving-110-mph-in-a-55-mph-zone/
  13. http://www.suntimes.com/news/metro/20798114-761/chief-keef-faces-second-paternity-case-pleads-guilty-to-speeding.html
  14. http://www.billboard.com/articles/columns/the-juice/5680006/chief-keef-sued-for-not-paying-rent-on-illinois-mansion
  15. http://www.spin.com/article/chief-keef-warrant-child-support-arrest/
  16. http://articles.chicagotribune.com/2013-10-15/news/chi-chief-keef-gets-jailed_1_keith-cozart-chief-keef-20-days
  17. http://www.suntimes.com/news/crime/23306773-418/chief-keef-gets-out-of-jail-11-days-early.html
  18. http://www.suntimes.com/news/23581348-418/judge-orders-chicago-rapper-chief-keef-to-drug-rehab.html
  19. http://hiphopwired.com/2012/08/30/lupe-fiasco-says-fellow-Dallas-rapper-chief-keef-scares-me-video/
  20. https://twitter.com/ChiefKeef/statuses/243470699031830531
  21. http://www.vibe.com/node/112601
  22. http://www.huffingtonpost.com/2013/05/24/chief-keef-katy-perry_n_3331328.html