Cheikha Rabia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cheikha Rabia

Description de cette image, également commentée ci-après

Raï Roots Rock hip-hop

Informations générales
Naissance Relizane
Activité principale Chanteuse
Genre musical Raï
Instruments Tar galal, gasba, tambourine, guitares, drum & bass, electronic
Labels Dinamyte/Tiferete
Site officiel http://dinamyte.com
Composition du groupe
Membres Dinah Douieb Yann Pechin Niktus

Cheikha Rabia, née à Relizane (Oranie), est une chanteuse algérienne de Raï.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cheikha Rabia est la fille d'un coiffeur (un ancien combattant de la première guerre mondiale) et d'une couturière née en Kabylie. Elle commence à chanter à l'âge de 11 ans quand elle découvre le chant des femmes lors de célébrations et fêtes de mariages. Ces chanteuses, appelées « meddehates », interprétaient, devant des assemblées exclusivement féminines des mélodies sur fond de percussions. Elle a dès lors 14 ans et veut apprendre toutes sortes de répertoires, même celui des maîtres flûtistes ou « Cheikh », jusque-là interdit aux femmes. Ces « maîtres » célèbrent la poésie bédouine et improvisent sur l'actualité. Ces chants, agrémentés par l'harmonieuse musicalité de la flûte de bambou, la "gasba" symbolisent le croisement de ces deux profondes traditions, l'une masculine et l'autre féminine, qui donnera plus tard, naissance au raï. « Le nom de Cheikha (maîtresse du chant) est donné à Cheikha Rabia à 18 ans. Une nouvelle musique populaire est née de la rencontre entre le chant et les percussions des meddehates, et celui des flûtes des « cheikh » d'où le nom de Cheikha (« maîtresse chanteuse ») comme l'explique la journaliste Eliane Azoulay[1]. Dès les années 1960, Cheikha Rabia chante dans les cabarets d'Alger où elle rencontre un franc succès face à un public exclusivement masculin.

En 1977, la chanteuse trentenaire émigre vers la France avec son mari et ses huit enfants et démarre une nouvelle carrière. Elle quitte la capitale algérienne pour Paris où elle acquiert et tient un bistrot, rue des Pyrénées, tout en continuant à se produire dans les petits cabarets communautaires de la capitale (de Stalingrad à la Goutte d'or). Après son divorce, une période difficile s'annonce, elle doit se consacrer à l'éducation de ses enfants et elle n'a pas d'autre choix que d'arrêter le chant. Cinq ans plus tard, ces enfants ayant grandi, elle vend son café et recommence à chanter le week-end. Après plusieurs succès discographiques en Algérie, elle enregistre en France un premier album en 1999 chez Virgin : Ana hak, Sa voix rauque est sensible ne permet aucun relâchement : Cheikha Rabia cumule les dates de concerts, alternant les passages dans les festivals de renom comme dans les centres culturels de banlieue, les bistrots ou les salles prestigieuses.

En 2006, Cheilkha Rabia rencontre avec la productrice musicienne Dinah Douïeb avec qui elle enregistre l'album Liberti où l'idée d'une nouvelle structure musicale dans le rai ancien se remarque discrètement. Elle découvre que sa personnalité intéresse les nouvelles générations de musiciens electro et rock. En 2012, à l'âge de soixante dix ans, Cheikha Rabia confie à Dinah Douieb la réalisation musicale de nouveaux titres pour l'enregistrement d'un nouvel album. Dinah Douieb crée le groupe electro rock « Rabia » autour de la chanteuse. Rabia signifie la rage en espagnol et le printemps en arabe et symbolise cette nouvelle musique qui tire son inspiration du rock de Black Sabbath, du funk de James Brown élaborée structurellement de musique électronique. Le groupe comprend la participation du guitar "Hero" Yan Pechin de la productrice guitariste Dinah Douieb et de Niktus bassiste remixer.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Ana Hak (1999)
  • Liberti (2007)
  • Rabia (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Maîtresses du rai », article paru dans Télérama le 10 février 1999)

Styles[modifier | modifier le code]

  • Raï Roots
  • Raï rock
  • Raï electro
  • Raï funk
  • Arabic Rhythm & Blues

Liens externes[modifier | modifier le code]