Cheb Akil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Akil

Nom de naissance Akil Abdelkader
Naissance
Khemis Miliana, Algérie
Décès (à 38 ans)
Tanger, Maroc
Activité principale ACI
Genre musical Raï
Instruments

Darbouka, boîte à rythmes, trompette,

synthétiseur
Années actives 1987 à 2013

Cheb Akil, de son vrai nom Akil Abdelkader, né le à Khemis Miliana en Algérie et mort le à Tanger au Maroc, est un chanteur et compositeur algérien de raï.

Biographie[modifier | modifier le code]

Akil est né le 27 juin 1974. Il avait été remarqué très jeune par Abdelkader Cassidy, qui lança les artistes raï des années 1980 et 1990 qui lui donnera sa chance en lui faisant graver tout un album de reprises[1]. Il obtient une notoriété grâce à sa voix chaude et nuancée ainsi que son excellente maîtrise du synthé. Il sort son premier album à l'âge de 13 ans où il reprend des chansons de ses idoles Cheb Khaled, Cheb Mami et Cheb Hasni.

En 1989, Cheb Akil se distingue avec le titre Ne me quitte pas Omri qui sera repris par Cheb Bilal. Ce dernier classe Cheb Akil parmi ses chanteurs favoris. Le titre Tahasdou oula T'ghirou s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires et lui ouvrira les portes de la notoriété. Ce gros succès maghrébin faisait de lui une star du rai et son talent n'en est plus confirmé par ses nouvelles compositions, comme Malade Mental. Notamment connu pour sa bonté et sa modestie, il a même enregistré la chanson ''lkhobz wlma'' avec une de ses fans Naarimane.

Victime d’un grave accident de la route, Cheb Akil a succombé à ses blessures à l’hôpital, pendant la nuit du 13 au à Tanger au Maroc[2], où il devait faire un concert, le soir même à la salle du Millénium.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Discographie: Cheb Akil

Notes et références[modifier | modifier le code]