Bull Terrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bull Terrier
{{#if:
Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Silhouette Chien musclé, ramassé. Tête ovoïde (courbée).
Taille non imposée.
Poil ras, sans sous poil
Robe bringé, rouge, tricolore ou blanc. Pour les chiens colorés, la couleur doit prédominer sur le blanc et pour les chiens blancs, les taches sont acceptées mais uniquement sur la tête.
Yeux étroits, en forme de triangle de couleur noir (ou très foncé).
Oreilles droites
Queue courte, portée horizontalement.
Caractère têtu, très joueur, demande une éducation ferme. Il est très attaché à son maître et reste un peu exclusif vis-à-vis de lui ce qui fait qu'il peut parfois se montrer jaloux. Très câlin, il ne s'entend pas forcément très bien avec ses congénères mais une bonne sociabilisation arrangera le problème. En revanche, il s'entend très bien avec les chats et les enfants de la famille.[réf. nécessaire]
Nomenclature FCI
  • groupe 3
    • section 3
      • no 11

Le Bull Terrier (ou English Bull Terrier) est un chien d’origine anglaise, appartenant au 3e groupe des races de chien de la Fédération cynologique internationale, le groupe des Terriers et non celui des molosses .

Bull Terrier Tricolore

Créé à l'origine comme chien de combat, il est aujourd'hui davantage apprécié comme chien de compagnie. C'est la seule race de chien à tête ovoïde ce qui lui confère un attrait esthétique particulier.

Il existe deux races distinctes : le Bull Terrier Standard et le Bull Terrier Miniature, ce dernier ne devant pas excéder 35,5 cm au garrot.

Bull terrier blanc

Ses origines[modifier | modifier le code]

Le Bull Terrier fut créé en Angleterre, au XVIIIe siècle, par le croisement entre le Bulldog-Anglais et le white english terrier, un chien de chasse de type lévrier, aujourd'hui disparu, s'apparentant au greyhound. Du sang de dalmatien et de staffordshire bull terrier ont aussi été utilisés pour des "retrempes" afin d'obtenir certaines caractéristiques d'élégance et de couleurs de robes.

Il commença sa carrière comme chien de combat. En effet, il a durant un temps combattu des animaux sauvages ou domestiques, ours, taureaux ou équidés. En 1835, suite au développement du nombre de ces combats, le Parlement britannique a interdit les combats entre animaux, ce qui a marqué le déclin de cette race. Cependant, des rencontres clandestines existaient toujours, n'opposant plus que des chiens entre eux, mais le bull terrier actuel n'est plus utilisé depuis longtemps pour les combats car la sélection de cette race n'est plus faite dans ce sens depuis la fin du 18e siècle. Le Bull Terrier aurait même pu disparaître après la Première Guerre mondiale, suite à toute une série de péripéties (animaux atteints de surdité, interdiction de la coupe des oreilles en 1895, dépigmentation de certains sujets...). [réf. nécessaire]

Si la race est connue dès le début du XIXe siècle, le standard n'autorisera les sujets colorés qu'en 1920 pour apporter du sang neuf aux chiens blancs dont beaucoup naissaient sourds. Le Bull Terrier n'a été reconnu qu’en 1835 en Angleterre, et en 1943 en France.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Femelle rouge et blanche
Bull terrier bringé et blanc

Son espérance de vie est d'environ 13 ans. Il n'y a pas de limite de poids ou de taille[1]. Le Bull terrier est un chien musclé, puissant.

Corps : Bien arrondi avec des côtes bien cintrées ; du garrot à la région sternale, la hauteur de la poitrine est grande, de sorte que celle-ci est plus près du sol que le ventre. Dos : Court et fort. La ligne du dessus est horizontale derrière le garrot. Elle forme une courbe ou arcure légère sur le rein. Rein : Large et bien musclé. Poitrine : Vu de face, le poitrail est large. Ligne du dessous : De la région sternale au ventre, elle s’incurve gracieusement vers le haut.

Santé[modifier | modifier le code]

  • La surdité, qui peut être bilatérale ou unilatérale, est un défaut héréditaire, c'est une tare qui se transmet génétiquement, c'est pourquoi les parents et les chiots doivent subir un test de dépistage appelé PEA (Potentiels Evoqué Auditifs )
  • Les problèmes articulaires avec la dysplasie de la hanche et la luxation de la rotule (assez courante mais facilement détectable par simple palpation).
  • Les problèmes de peau sont encore assez courants surtout chez les chiens blancs. Ils peuvent aller de l’allergie (de causes diverses et variées) à la pyodermite, démodécie ou encore la Dermatite atopique.
  • Les problèmes cardiaques lui viennent de son ancêtre le BullDog. Les trois pathologies les plus courantes sont : le souffle au cœur, la dysplasie de la valve mitrale et la sténose sous aortique. Ces problèmes peuvent être détectés par écho doppler.
  • Les problèmes rénaux, bien qu'encore mal connus, sont souvent très graves, par exemple la néphropathie familiale. Souvent, cela écourte considérablement l’espérance de vie du chien. Une échographie rénale peut déceler ces problèmes.
  • Les Bull Terrier miniatures souffrent en plus d'une maladie autosomale récessive : la luxation du cristallin. C'est une maladie héréditaire qui touche les yeux: un chien atteint sera aveugle avant l'âge de ses 9 ans. Un test ADN est disponible depuis septembre 2009 et le résultat est valable à vie.

Caractère et éducation[modifier | modifier le code]

Le Bull Terrier actuel ne présente plus les caractéristiques pour lesquelles il a été créé au XVIIIe siècle ; plus de 60 ans de sélection rigoureuse par les éleveurs l'ont rendu bien plus apte à la vie domestique et en ont fait un admirable chien de compagnie. Il peut être brusque à cause de sa puissante musculature et son physique compact, mais il est très jovial avec les gens, spécialement avec les enfants quand une éducation stricte a été faite en ce sens. Malgré tous ses bons côtés, le bull terrier reste un chien puissant, à ne réserver de préférence qu'aux passionnés de cette race, ayant de bonnes connaissances et aptitudes en éducation canine.

De ses ancêtres terriers, il a gardé ce caractère têtu tellement représentatif de la race. Le Bull Terrier est un chien très sociable, il voue une admiration sans borne à son maître, aux membres de la famille. Cet attachement s'applique aux humains en général, ce qui en fait un bien piètre gardien, mais néanmoins il reste utilisable comme chien d'attaque.

Dynamique et joueur, il a besoin de vraies promenades et de séances de jeu pour s'épanouir et se dépenser. La solitude, l'ennui et l'inactivité lui sont difficilement supportables et le rendent destructeur. Il est fortement conseillé de l'amener en club d'éducation le plus tôt possible afin de le sociabiliser et de transformer les séances de travail en amusement. Le bull terrier peut être éduqué pour l'« agility » (sport canin).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Standard du Bull Terrier sur le site de la Commission d'élevage du Bull terrier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Baxter, film français de Jérôme Boivin ayant un Bull Terrier comme personnage principal
  • Grimmy, bande dessinée de l'Américain Mike Peters ayant un Bull Terrier comme personnage principal
  • Frankenweenie, court métrage de Tim Burton mettant en scène un Bull Terrier
  • Les Têtes Brulées série TV dans lequel la mascotte de l'escadrille, "barback" (Meatball en VO) est un Bull Terrier femelle blanc
  • Patton (1970, film de Franklin Schaffner avec Georges C. Scott) Willie, bull terrier blanc du Général Patton, fut l'un des rares chiens à porter autour du cou la médaille réglementaire d'identification. Il accompagna son maître en 1944 en France, Belgique et Allemagne.

Lien externe[modifier | modifier le code]