Brumby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir John Brumby
Brumby
Image illustrative de l'article Brumby

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Drapeau de l'Australie Australie
Caractéristiques
Morphologie Cheval sauvage
Taille Jusqu'à 1,50m
Robe Toutes peuvent être trouvées mais généralement noir ou bai
Pieds solides
Caractère sauvage mais montable
Autre
Utilisation Peu adapté à l'équitation, le brumby peut devenir une monture de promenade une fois éduqué.

Le brumby (pluriel : brumbies) est un type de cheval sauvage issu du phénomène du marronnage en Australie. Il se trouve un peu partout dans ce pays et l'histoire du brumby peut être mise en parallèle à celle du mustang américain.

Étymologie et terminologie[modifier | modifier le code]

Plusieurs origines sont possibles :

  • L'une d'elles viendrait du sergent James Brumby qui relâcha tous ses chevaux avant de quitter sa propriété pour la Tasmanie en 1804.
  • Dans le langage aborigène australien des Pitjara, "baroomby" signifie "sauvage".
  • Ce nom pourrait aussi venir de Baramba, une ancienne station établie vers 1840, puis abandonnée, où les chevaux restèrent sur place.
  • Enfin, ce nom pourrait être issu de "bromach" ou "bromaigh" en irlandais.

En 1880, le nom de « brumby » fut mentionné dans un magazine de Melbourne pour désigner les chevaux retournés à l'état sauvage.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ces chevaux sont les descendants des montures échappées et perdues des colons européens, il s'agit d'un cas de marronnage. Avant l'arrivée des colons, les chevaux n'existent pas en Australie. Les premiers chevaux importés viennent d'Afrique du Sud, puis des races indonésiennes, anglaises, des pur-sang anglais et des chevaux arabes influencent le cheptel australien. Le nombre de chevaux retournés à l'état sauvage s'accroit très rapidement, les colons voient en effet un net avantage à laisser leurs chevaux libres quand ils ne les utilisent pas pour le travail du bétail ou le gardiennage des moutons.

Les brumbies sont considérés comme une nuisance par les éleveurs et les conservateurs de la faune australienne. En effet, ils volent la nourriture du bétail domestique, piétinent les surfaces cultivables et entrent en concurrence avec la faune locale. Les brumbies sont chassés généralement à partir d'hélicoptères qui les survolent à basse altitude pour les effrayer et les précipiter dans des enclos où ils sont abattus à coups de fusil. Leur viande est exportée dans de nombreux pays hippophages, ou sert à fabriquer de la pâtée pour chiens. Le sort des brumbies a souvent fait l'objet de pétitions de la part des défenseurs des animaux. Le gouvernement australien maintient ses quotas et les brumbies en surnombre peuvent être adoptés, comme c'est le cas pour les mustangs.

Description[modifier | modifier le code]

Ce brumby dressé sert de monture de promenade à une septuagénaire.

Puisqu'ils ne forment pas une race en tant que telle, mais plutôt un regroupement de tous les chevaux sauvages australiens, les brumbies peuvent avoir des apparences très diverses. Les robes les plus courantes sont le noir et le bai, mais, comme chez les mustangs, on trouve une large panoplie, du pie, au blanc en passant par le palomino, noir et le bai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]