Martyrs de Gorcum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saints Martyrs de Gorcum
Image illustrative de l'article Martyrs de Gorcum
Représentation du martyr de Gorcum en 1572.
Peinture de Cesare Fracassini (1838-1868) exposée au Vatican.
Religieux, prêtres, laïc et martyrs
Naissance XVIe siècle
Décès 9 juillet 1572 
Brielle (Hollande-Méridionale)
Nationalité Flag of the Netherlands.svg Néerlandais
Vénéré à Église Saint-Nicolas (Bruxelles)
Béatification 14 novembre 1675 à Rome
par Clément X
Canonisation 29 juin 1865 à Rome
par Pie IX
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 9 juillet
Attributs Palme
Les 19 Martyrs de Gorcum
Châsse des reliques de Gorcum
Au centre, tableau représentant la dernière communion des martyrs de Gorcum. Cette œuvre de Stallaert est exposée en face de la châsse.

Les Saints Martyrs de Gorcum sont un groupe de fidèles qui ont souffert le martyre pour la foi catholique dans la ville néerlandaise de Gorinchem, ou Gorcum. Ce sont dix-neuf martyrs, quatre prêtres séculiers, quatorze religieux franciscains et un laïc converti qui ont tous été pendus à Brielle (Pays-Bas) en 1572 par les Gueux de mer conduits par le Liégeois Guillaume II de La Marck, seigneur de Lummen, après avoir subi sévices et mutilations.

Plusieurs de ces religieux étaient originaires du diocèse de Malines, ainsi : Nicolas Janssen, Godefroid Coart, François de Roye, Pierre d’Asse et Jacques La Coupe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans son Historia martyrum Gorcomiensium, publié à Douai en 1603, Guillaume Estius évoque les Martyrs de Gorcum, auxquels il est personnellement lié : il était en effet le neveu de Nicolas Pieck, qui trouva la mort lors du massacre de la nuit des 8 au 9 juillet 1572. Il fut pendu à une poutre du couvent de Sainte-Elisabeth Ten Rugge près de Brielle[1].

Liste des 19 martyrs de Gorcum[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Pieck ° Gorcum, 1534 - † Brielle, 9 juillet 1572[2]
  2. Nicaise van Heeze ° Heeze, 1522 - † Brielle, 9 juillet 1572[3]
  3. Théodore van der Eem ° Amersfoort, 1499 - † Brielle, 9 juillet 1572
  4. Godefroid Coart de Melveren près de Tongres, 1512 - † Brielle, 9 juillet 1572[4]
  5. Jérôme van Weert ° 1522 - † Brielle, 9 juillet 1572[5]
  6. Antoine van Weert ° 1523 - † Brielle, 9 juillet 1572
  7. Antoine van Hoornaar ° Hoornaar - † Brielle, 9 juillet 1572
  8. Corneille van Wijk ° Wijck près d' Anvers, 1548 - † Brielle, 9 juillet 1572
  9. Pierre d'Asse ° Asse, 1530 - † Brielle, 9 juillet 1572[6]
  10. Willehald de Deen ° Danemark, 1482 - † Brielle, 9 juillet 1572[7]
  11. François de Roye ° Bruxelles, 1549 - † Brielle, 9 juillet 1572[8]
  12. Léonard van Veghel ° Bois-le-Duc, 1527 - † Brielle, 9 juillet 1572, curé de Gorcum[9]
  13. André Wouters ° 1542 - † Brielle, 9 juillet 1572, curé de Heinenoord[10]
  14. Godefroid van Duynen ° Gorcum, 1502 - † Brielle, 9 juillet 1572, prêtre séculier [11]
  15. Jacques La Coupe ° Audenarde, 1541 - † Brielle, 9 juillet 1572, Prémontré, vicaire de Monster[12]
  16. Adrien van Hilvarenbeek ° Hilvarenbeek, 1528 - † Brielle, 9 juillet 1572, Prémontré, vicaire de Monster [13]
  17. Jean Lenaerts d'Oosterwijk ° 1504 - † Brielle, 9 juillet 1572, Chanoine régulier de Saint-Augustin [14]
  18. Jean de Cologne, † Brielle, 9 juillet 1572, Dominicain, curé de Hoornaar
  19. Nicolas Janssen, de Weelde, 1532 - † Brielle, 9 juillet 1572[15]

Vénération[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas abrite une magnifique châsse fabriquée en 1868 qui contient des reliques des martyrs de Gorcum offertes à cette église en 1867.

Des pèlerinages et des processions ont eu lieu pendant de nombreuses années à Brielle.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Dans l'abbaye Saint Michel d'Anvers, bas-côté sud, figuraient quatre tableaux de Jan-Erasmus Quellin illustrant ce thème. L'édifice ayant été détruit en 1830, nous ne connaissons deux de ces œuvres grâce à deux dessins préparatoires de la collection Well-Blundel, Walker Art Gallery, Liverpool[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Page 23-Vies des pères, martyrs et autres principaux saints, tirées des actes originaux et monuments les plus authentiques - par Alban Butler, Jean-François Gidescard, Petrus Franscicus Xaverius De Ram - Publié par Goemaere ,1854- Archive de l'université de Gand -numérisé par Google Books
  2. Note : Il étudia à l'université de Louvain, prêtre diosécain
  3. Note : Avait étudié à Louvain. Dominicain
  4. Note : voir aussi Godefroid sur la page consacrée à la famille Coart
  5. Note : Avait étudié en Terre-Sainte
  6. Note : Nom de famille : van der Stagmolen. Exerça différentes tâches dans la communauté
  7. Note : Fransicain réfugié
  8. Note : le plus jeune des pères. Il avait fait ses études à Bruxelles
  9. Note : Il étudia à l'université de Louvain. Prêtre diosécain. Il a 39 ans au moment des faits et est curé de Gorcum depuis 16 ans. Sa résistance à la nouvelle religion se fonde sur les idées de son maître Rudyard Tapper; professeur de théologie et adversaire résolu des idées de la Réforme
  10. Note : Séculier
  11. Note : Il avait étudié à Paris avant son sacerdoce qu'il exerça comme séculier au début dans le nord de la France, puis il se fixa à Gorcum
  12. Note : Prémontré
  13. Note : Il venait d'être désigné comme curé du village de Monster. Prémontré
  14. Note : Chanoine régulier de Saint Augustin
  15. Note: "Poppel" est le nom du village de sa naissance, près de Weelde (Anvers). Il étudia à l'université de Louvain et devient curé de l'autre paroisse de Gorcum
  16. Mantegna to Rubens, catalogue de l'exposition, Liverpool, Londres, 1998-1999, n° 72 & 73.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]