Boulès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boulès
(Bulès)
Rivière le Boulés vue de Bouleternère.
Rivière le Boulés vue de Bouleternère.
Caractéristiques
Longueur 34,5 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur la Têt
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Cours
Source tour de Batère
· Localisation Saint-Marsal
· Altitude 1 300 m
· Coordonnées 42° 30′ 34″ N 2° 34′ 35″ E / 42.5095, 2.5763 (Source - Boulès)  
Confluence la Têt
· Localisation Millas
· Altitude 91 m
· Coordonnées 42° 41′ 38″ N 2° 42′ 29″ E / 42.694, 2.7081 (Confluence - Boulès)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Barnadais, Batane, Boulet
· Rive droite Grimenelli, Bouletou
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissements Céret, Prades, Perpignan
Cantons Arles-sur-Tech, Vinça, Thuir, Millas
Régions traversées Languedoc-Roussillon
Principales villes Millas

Sources : SANDRE, Géoportail

Le Boulès est une rivière française des Pyrénées-Orientales en région Languedoc-Roussillon et un affluent du fleuve la Têt.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 34,5 km de longueur[1], le Boulès prend sa source dans les Pyrénées à la tour de Batère (Pyrénées-Orientales) dans les Aspres, à 1 300 m d'altitude, sur la commune de Saint-Marsal[2].

Il conflue dans la Têt en aval de Millas, donc à l'est de cette commune et à 91 m d'altitude[2].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Pyrénées-Orientales (66), le Boulès traverse onze communes[1] et quatre cantons :

Soit en termes de cantons, le Boulès prend source dans le canton d'Arles-sur-Tech, traverse le canton de Vinça, canton de Thuir, conflue dans le canton de Millas, le tout dans les arrondissement de Céret, l'arrondissement de Prades, et arrondissement de Perpignan.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Boulès a sept affluents[1] :

  • le ruisseau le Bouletou ou Correc del Boulet, (rg), 3,7 km sur la seule commune de La Bastide.
  • le ruisseau de Batane, (rg), 3,6 km sur les deux communes de La Bastide et Boule-d'Amont.
  • le Correc dels Barnadais, (rg), 4 km, sur les deux communes de Boule-d'Amont, et Prunet-et-Belpuig.
  • le Bouletou, (rd), 5,2 km sur les deux communes de Prunet-et-Belpuig, Caixas avec un affluent :
    • le Correc del Teil, (rd), 1,1 km sur la seule commune de Caixas.
  • le ruisseau de la Corbère, (rg) 3,5 km sur les deux communes de Boule-d'Amont et Casefabre.
  • le Correc Gros, (rg) 2,5 km sur la seule commune de Boule-d'Amont.
  • le Grimenelli, ou rivière de Sant Miquel de Llotes[3], (rd), 8,6 km sur les quatre communes de Casefabre, Caixas, Saint-Michel-de-Llotes, Ille-sur-Tet avec trois affluents :
    • le ruisseau de Las Figueras, (rg), 1,1 km sur les deux communes de Casefabre et Caixas.
    • le ruisseau des Graus, (rg), 1,4 km sur les trois communes de Casefabre, Caixas, Saint-Michel-de-Llotes.
    • Correc dels Verns, (rg), 3 km sur les deux communes de Casefabre et Saint-Michel-de-Llotes.

Le rang de Strahler est donc de trois (3).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Boulès traverse une seule zone hydrographique 'La Têt du ravin de las Cazas inclus à la Comelade inclus' (Y046) de 1 188 km2 de superficie.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom catalan est El Bulès[3].

Le Boulès est mentionné au Xe siècle sous le nom de flumen Bula. L'origine du nom est sans doute dans la racine pré-latine Bul-Vol, employée pour les torrents ravinés, aux berges escarpées ou éboulées. La forme Bulès n'apparaît probablement pas avant le XVIe siècle[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bolès (Y0460600) » (consulté le 22 avril 2014)
  2. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 22 avril 2014)
  3. a, b et c Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra,‎ 1990, 796 p.