Boncourt (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boncourt.
Boncourt
Blason de Boncourt
Héraldique
Image illustrative de l'article Boncourt (Jura)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Jura
District Porrentruy
communes limitrophes
(voir carte)
Buix,Villars-le-Sec(F), Saint-Dizier-l'Évêque(F), Lebetain(F), Delle(F), Florimont(F), Courcelles(F)
Maire André Goffinet
Code postal 2926
N° OFS 6774
Démographie
Gentilé Les Tchaits-coutchies[1]
Population 1 297 hab. (31 décembre 2010)
Densité 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 00″ N 7° 01′ 00″ E / 47.5, 7.01666666667 ()47° 30′ 00″ Nord 7° 01′ 00″ Est / 47.5, 7.01666666667 ()  
Altitude 373 m
Superficie 901 ha = 9,01 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Boncourt

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Boncourt

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Boncourt
Liens
Site web www.boncourt.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Boncourt est une commune suisse située à la frontière entre la France et la Suisse, dans le canton du Jura, dans le district de Porrentruy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boncourt se trouve à 10 km à vol d’oiseau au nord-ouest de Porrentruy dans la partie nord de l'Ajoie, à la frontière avec la France. Le village se situe à 377 mètres d’altitude dans la vallée de l'Allaine, qui sépare le Neu Bois (546 mètres d’altitude) et le Mont Renaud (506 mètres d’altitude).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les recherches archéologiques ont révélé l’existence d’un ancien camp romain au Crêt-de-Châtillon, une colline située au village.

Boncourt est mentionné pour la première fois en 1140, sous le nom de Bononis Curia.

En 1674, le château est incendié. Il n’en reste qu’un donjon, baptisé la Tour de Milandre.

Le village a durant longtemps été partagé entre deux souverains : les sujets du bailliage de Delle sont jugés à Porrentruy pour les délits commis en Ajoie, ceux du bailliage d'Ajoie passent devant les tribunaux de Delle pour les infractions commises dans cette seigneurie. Le 5 août 1782, le prince-évêque Frédéric de Wangen signe avec Louis XVI une convention d'échange. La France abandonne la totalité du village de Boncourt à l’Evêché de Bâle, en échange de la seigneurie de Chauvilier, sur le Doubs.

De 1793 à 1815, Boncourt a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. Suite à une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune a été attribuée au canton de Berne, comme toutes celles du District de Porrentruy.

Depuis le 1er janvier 1979, Boncourt fait partie du canton du Jura.

Économie[modifier | modifier le code]

Jusqu’au XIXe siècle, l’élevage du bétail, la production de fromage et les cultures agricoles constituaient l’unique activité économique de la commune. En 1814, Martin Burrus fonda une manufacture de tabacs et cigares. Rachetée par le groupe BAT, la maison F.J. Burrus SA a toujours été le plus gros employeur de la commune. En novembre 2010, le groupe Swatch a annoncé son implantation sur la zone Actiparc située sur l'autoroute A16 au passage de la frontière.

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saints-Pierre-et-Paul.
  • Le château de La Cour
  • Vestiges comme la tour de Milandre et les grottes de Milandre.
  • Église Saints-Pierre-et-Paul, restaurée en 1768.
  • Statue de Nicolas de Flüe.
  • Chapelle de Notre-Dame.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Il y a de nombreuses installations sportives comme :
    • la piscine des Hémionnés ;
    • les terrains de football, Stade Léon Burrus ;
    • la salle de gymnastique pour le sport et le sentier des Faînes ;
    • les terrains de tennis.
  • Le Basket-club Boncourt est double champion Suisse, vainqueur de la Coupe de Suisse, double vainqueur de la Coupe de la Ligue. Le club a participé en 2006-07 à sa 4e Fiba cup (Coupe d'Europe).
  • Deux clubs de football, US Boncourt et le FC Boncourt 05.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

  • Ligne ferroviaire Porrentruy - Boncourt
  • Ligne ferroviaire Delle - Boncourt rouverte le 10 décembre 2006
  • Autoroute A16 (Bienne-Boncourt) Sortie d'autoroute 1 (Boncourt)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'école jurassienne et le patois (Lexique patois, lettre H) »
  2. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. Germain Bregnard, «Les sculpteurs Breton de Boncourt», in Actes SJE, 1989, 129-155

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]