Bleu brillant FCF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bleu brillant FCF
Bleu brillant FCF
Bleu brillant FCF
Identification
Nom IUPAC Sel disodique de l’acideα-[(N-éthyl-sulfo-3-benzylamino)-4-phényl]-α-(N-éthyl-sulfo-3-benzylamino-4)-cyclohexadiène-2,5-ylidène) toluènesulfonique-2
Synonymes

C.I. Acid Blue 9
C.I. Food Blue 2

No CAS 25305-78-6 (acide)
2650-18-2 (NH4)
3844-45-9 (2Na)
71701-18-3 (K)
15792-67-3 (Al)
No EINECS 220-168-0 (NH4)
223-339-8 (2Na)
No E E133 (2Na)[1]
SMILES
InChI
Apparence Poudre ou granules bleu-rouge, solution aqueuse bleue[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C37H34N2Na2O9S3  [Isomères]
Masse molaire[2] 792,848 ± 0,05 g/mol
C 56,05 %, H 4,32 %, N 3,53 %, Na 5,8 %, O 18,16 %, S 12,13 %,
Propriétés optiques
Spectre d’absorption Absorption maximale dans l’eau à environ 630 nm[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn



Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[3]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le bleu brillant FCF est un composé chimique (triarylméthane) de couleur bleu-foncé.

Composition[modifier | modifier le code]

Le bleu brillant FCF est essentiellement constitué de sel disodique de l’acide α-[(N-éthyl-sulfo-3-benzylamino)-4-phényl]-α-(N-éthyl-sulfo-3-benzylamino-4)-cyclohexadiène-2,5-ylidène) toluènesulfonique-2 et de son isomère, ainsi que de matières colorantes accessoires.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Acid blue 9
  • Cl 42090
  • E133
  • C-Blau 21[4]
  • Erioglaucin A[5]

Applications[modifier | modifier le code]

Utilisation alimentaire[modifier | modifier le code]

Du curaçao, coloré au E133.

Il est utilisé en agroalimentaire comme colorant alimentaire (numéro E133). En europe, ce colorant peut être employé seul ou en combinaison dans les denrées alimentaires, son niveau autorisé dépend de l'application[6]. Les sels de calcium et de potassium sont également autorisés[1].

Il est notamment utilisé dans les confiseries "langue bleue" : c'est lui qui colore la langue du consommateur en bleu vif .Également utilisé dans le curaçao . Son utilisation y est controversée[7].

Un excès fait uriner bleu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d [PDF] Commission des Communautés européennes (1995) Directive 95/45/CE établissant des critères de pureté spécifiques pour les colorants pouvant être utilisés dans les denrées alimentaires JO L 226 du 22.9.1995, p. 1-42
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 3 : Inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 22 août 2009)
  4. « CI 42090 », Cosmetic Analysis Est. 2008-2011
  5. « Acid Blue 9 », TCI EUROPE N.V
  6. [PDF] MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg COLORANTS DANS LES DENREES ALIMENTAIRES Recueil de Législation A — No 20, p794-852
  7. « Les sucettes "tache langue" : pas si cool que ça ! », sur etab.ac-montpellier.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]