Anti-Terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Anti-Terre dans le livre Mary Acworth -Dante and the Early Astronomers 1913

L'Anti-Terre (également appelée Contre-Terre, par traduction de l'anglais) est un objet céleste hypothétique, dont on sait aujourd'hui qu'il ne peut exister.

La théorie de l'Anti-Terre (Antichthon ou encore Orca) a été pour la première fois formulée par les Pythagoriciens. Elle suggérait qu'il existait une planète diamétralement opposée par rapport au Soleil, et donc invisible à nos yeux.

Dans le système solaire de Newton[modifier | modifier le code]

La vision moderne du système solaire est faite d'un Soleil non pas centre mais un des deux foyers d'orbites elliptiques de planètes (en affinant encore, le point fixe n'est pas le centre du Soleil mais le centre de masse du système solaire). De plus, la seconde loi de Kepler montre que le rayon vecteur allant du Soleil à la planète balaie des aires égales en des durées égales à tout stade de l'orbite. En conséquence, si la Terre et l'Anti-Terre étaient sur la même orbite, l'Anti-Terre ne pourrait rester en permanence à l'opposé de la Terre par rapport au Soleil.

Ainsi, quand la Terre est au périphélie, l'Anti-Terre doit être à l'aphélie. Or, suivant la loi de Kepler, la vitesse de la Terre sur son orbite est alors maximale, et celle de l'Anti-Terre, minimale. Les deux planètes deviennent mutuellement visibles (le schéma ne respecte pas l'échelle entre distance et taille : la taille du Soleil est bien trop faible pour cacher les planètes quand l'opposition n'est plus parfaite).

Aphélie Périhélie Terre Soleil

En fait, pour être réellement cachée par le Soleil, l'Anti-Terre ne devrait pas se trouver sur la même orbite, mais sur une orbite symétrique (le second foyer de cette orbite serait le symétrique du second foyer de l'orbite de la Terre — dans les deux cas le premier foyer est le Soleil). Mais cette situation n'est pas vraisemblable. D'une part l'Anti-Terre aurait été vue par les sondes lancées dans le Système solaire, et même bien avant, aurait été mise en évidence par ses effets gravitationnels sur les autres planètes. Ensuite, ce n'est tout simplement pas comme cela que s'organisent les planètes : lors de leur formation, elles éliminent tout objet concurrent à une même distance du Soleil ; la cohabitation symétrique de deux planètes est exclue.

Point de Lagrange[modifier | modifier le code]

Article détaillé : point de Lagrange.

Dans un système en équilibre comme le système Terre-Soleil, il existe des points particuliers nommés en l'honneur de Joseph-Louis Lagrange tels qu'un objet se trouvant à un de ces points y resterait en équilibre, à cause de la configuration particulière des forces de gravité des deux objets majeurs.

La position d'une éventuelle anti-Terre correspond au point de Lagrange L3 : sur l'axe des deux corps, et presque au point symétrique de la Terre par rapport au Soleil parce que la Terre est peu massive devant le Soleil.

Mais ce point de Lagrange est instable : la moindre perturbation suffit à faire sortir le corps de sa position d'équilibre. Pire encore, symétriquement, si l'objet était de masse comparable à celle de la Terre, c'est la Terre elle-même qui serait elle aussi en orbite instable...

La mécanique newtonienne suffit à démontrer l'impossibilité d'une anti-Terre : deux planètes comparables ne peuvent pas rester en orbite autour du soleil à l'opposé l'une de l'autre.

L'anti-Terre dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

  • Antiterra ou Demonia est le théâtre du roman Ada ou l'Ardeur de Vladimir Nabokov. Bien que la géographie et l'histoire de ce monde soient en grande part similaires à celle de la Terre, l'Amérique du Nord, sur Antiterra, a été largement colonisée par les Russes et les Français, tandis que l'Europe et l'Afrique sont entièrement sous la domination de l'Empire britannique. Van Veen, l'un des deux personnages principaux du roman, choisit un temps de se consacrer à l'étude des croyances et hallucinations portant sur un monde parallèle nommé Terra.
  • Le roman La planète ignorée de René Guillot décrit une anti-Terre.
  • L'anti-Terre est le lieu où se trouvent les Cités obscures, dans la bande dessinée du même nom de François Schuiten et Benoît Peeters. Ses habitants connaissent l’existence de la Terre, alors que les Terriens ne connaissent pas l'existence de l’anti-Terre.
  • Dans l'univers Marvel Comics, le Maître de l'évolution a fabriqué une Contre-Terre. Le Beyonder déplaça cette planète hors du système solaire, et elle fut détruite lors de la crise du gant de l'infini.
  • La planète Gor imaginée par l'Américain John Norman est une anti-Terre.
  • Le film Danger, planète inconnue parle d'un astronaute se trouvant propulsé sur une anti-Terre. Le concept allant encore plus loin, puisque tout est inversé (Terre miroir) : si les mêmes personnes existent sur les deux Terres, les droitiers deviennent gaucher et inversement, le courant électrique est inversé (?) détruisant les appareils de l'astronaute, ...
  • Dans le jeu vidéo RuneScape, les joueurs peuvent parfois être propulsés dans un monde appelé ScapeRune pour y effectuer diverses tâches comme décuire du poisson, ou se retrouver dans une prison qui, dans le monde de RuneScape, est une salle de jeu. Ceci est très proche du concept d'une Anti-Terre.
  • Dans une de ses notes, Boulet imagine l'existence d'une forme d'anti-Terre. Il y suppose l'existence d'une forme de vie extra-terrestre se cachant des terriens par crainte de leur réaction s'ils les découvraient.