Méton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Méton d'Athènes est un astronome, qui vécut dans la seconde moitié du Ve siècle av. J.-C., originaire de Leuconoé (canton d'Attique, près d'Athènes). On peut lire chez Théophraste une remarque quant à la patrie de Méton qui confirme qu'il était d'Athènes et élève de l'astronome Phaénos d'Athènes[1]

Ses origines[modifier | modifier le code]

Un débat a existé sur la patrie de Méton. Élien parle de lui dans Histoires variées, réaffirmant que Méton est de Leuconoé[2]. Au Ve siècle av. J.-C., le poète Phrynichos le Comique, un contemporain d'Aristophane, dit dans sa pièce Monotropos[3], confirmant que Méton est de Leuconoé. Au IIIe siècle av. J.-C., l'historien Philochore précise que Méton n'a jamais rien construit à Colone et que personne ne peut dire si Méton a réellement construit quelque chose ou rien dans cette ville. Philochore dit également que Méton a élevé un héliotropion (gnomon à repères de solstices) à Athènes, dans l'endroit où se tient tenait l'assemblée, près du mur du Pnyx[4]

Théorie[modifier | modifier le code]

Méton appliqua en 432 av. J.-C. le fameux Cycle métonique, qui a pour base une somme de 235 lunaisons ou 6940 jours, équivalent à 19 années solaires de 365 jours 5/19. Il fut prouvé qu'il était inexact. Théophraste dit explicitement qu'il n'est pas l'inventeur du cycle de 49ans, trouvaille de Phaénos.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Théophraste, Des Signes du temps (en grec ancien Περὶ σημείων : fr. 4 et 5 Diels). Tout ce que l'on sait de Phaénos est qu'il était métèque
  2. Élien, Histoires variées [lire en ligne], XIII : De l'astronome Méton.
  3. où on peut lire Méton de Leuconoé, celui qui amène les sources.
  4. Atthis.