Anion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un anion (du grec ana- : « en haut » et iôn : « qui va ») est un ion qui, ayant gagné un ou plusieurs électron(s), porte une ou plusieurs charge(s) électrique(s) négative(s) : par exemple, l’ion chlorure Cl est l’atome de chlore ayant gagné un électron. A l’inverse, un cation contient moins d'électrons que de protons.

On l’appelle ainsi car lors d’une électrolyse, cet ion est attiré par l’électrode positive nommée anode, de la même façon que les pôles de charges opposées des aimants s'attirent.

Comportement des anions dans l'eau libre[modifier | modifier le code]

En raison de la forte polarité de sa molécule, l’eau est un excellent solvant des ions.
Le seul anion présent dans l’eau pure est l’ion hydroxyde (OH), issu de l’autoprotolyse.

L’anion peut-être monoatomique tel l’ion chlorure (Cl), ou polyatomique, tel l’ion nitrite (NO2).

Il peut être inorganique, tel le carbonate (CO32–), l’hydrogénocarbonate ou bicarbonate (HCO3), le sulfate (SO42–), le nitrate (NO3), le dihydrogénophosphate (H2PO4), l’hydrogénophosphate (HPO42–) et le phosphate (PO43–), ou organique, comme l’ion acétate (CH3COO).

S'il s'agit d'un non-métal, l'atome « préférera » gagner un électron plutôt que d'en perdre un. Il est aussi vrai que si l'atome est dans la catégorie des métaux, il « préférera » en perdre, plutôt que d'en gagner. Plus l'attraction du noyau sur les électrons est forte, moins l'atome « souhaitera » laisser partir ces électrons. La seule exception est l'hydrogène, puisqu'il n'y a en son noyau qu'un seul proton, il n'y a aucune attraction dominante. Donc, il peut aussi bien perdre son électron que d'en gagner un autre. Plus d'information est disponible dans Atome et Hydrogène.

Comportement des anions dans l'eau capillaire[modifier | modifier le code]

Dans le sol ou les roches poreuses, les anions dans l'eau capillaire changent de comportement. Les théories classiques de convection-dispersion des solutés dans le sol utilisées jusque dans les années 1990, ne décrivent pas le vrai comportement des anions dans le sol.

Dans l'eau du sol, ou dans l'eau de nappe par exemple présente dans la craie, on a depuis plusieurs décennies constaté que la vitesse moyenne de transport des anions dissous dans l'eau peut être très supérieure à celle des molécules d'eau qui accompagne.
Ce phénomène est aussi connu sous le nom d'exclusion anionique[1]. Il est attribué à une répulsion électrostatique induite par la charge négative des surfaces solides ; Cette force pousse les anions dans les centres des pores de la matière où leur vitesse est alors plus rapide. Elle est décrite par une théorie dite « diffusive double-layer theory ». Ainsi a-t-on expérimentalement montré (1990/91) (sur des sols littoraux irriguées) que les ions chlorure et sulfate circulaient environ deux fois plus vite dans le sol que la vitesse à laquelle circule l'eau (ici radiomarquée par du tritium) dans laquelle ils sont dissous, et environ 30 fois plus vite dans tout ou partie d'une roche poreuse lors de cette étude (soit bien plus que les valeurs prévues par les anciens modèles de diffusion moléculaire dans un milieu poreux)[2]. L'exclusion anionique peut ainsi contredire des modèles uniquement basés sur l'hydrodynamisme, la concentration de la solution et ​​la vitesse d'écoulement[3]. C'est un phénomène à prendre en compte dans les cas de sols perdant des anions[4] ou vulnérables à la salinisation.

Liste d'anions[modifier | modifier le code]

Nom Formule
Anions monoatomiques
Bromure Br
Chlorure Cl
Fluorure F
Hydrure H
Iodure I
Nitrure N3−
Oxyde O2−
Sulfure S2−
Oxo-anions
Arséniate AsO43−
Arsénite AsO33−
Borate BO33−
Bromate BrO3
Carbonate CO32−
Chlorate ClO3
Chlorite ClO2
Chromate CrO42-
Dichromate Cr2O72−
Dihydrogénophosphate H2PO4
Hydrogéno-oxalate HC2O4
Hydrogénocarbonate HCO3
Hydrogénophosphate HPO42−
Hydrogénosulfate HSO4
Hydrogénosulfite HSO3
Hypobromite BrO
Hypochlorite ClO
Iodate IO3
Nitrate NO3
Nitrite NO2
Oxalate C2O42−
Perchlorate ClO4
Permanganate MnO4
Phosphate PO43−
Phosphite PO33−
Sulfate SO42−
Sulfite SO32−
Thiosulfate S2O32−
Nom Formule
Anions issus d'acides organiques
Acétate CH3COO
Formiate HCO2
Autres Anions
Aluminate Al(OH)3
Amidure NH2
Cyanate OCN
Cyanure CN
Diphosphate P2O74-
Hydrogénosulfure HS
Hydroxyde OH
Peroxyde O22−
Peroxodisulfate S2O82−
Superoxyde O2
Thiocyanate SCN

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bresler, Eshel, Anion exclusion and coupling effects in nonsteady transport through unsaturated soils. I. Theory ; Soil Science Society of America Proceedings (1973), 37(5), 663-9 CODEN: SSSAA8; ISSN: 0038-0776. English.
  2. H. Gvirtzman & S. M. Gorelick, Dispersion and advection in unsaturated porous media enhanced by anion exclusion ; Nature 352, 793 - 795 (29 August 1991); doi:10.1038/352793a0 (Résumé)
  3. Mokady, Raphael S.; Ravina, Israela; Zaslavsky, D. Israel, Movement of salt in saturated soil columns Journal of Chemistry (1968), 6(3), 159-65 CODEN: ISJCAT; ISSN: 0021-2148. English. (Résumé)
  4. Smith, S. J., Relative rate of chloride movement in leaching of surface soils ; Soil Science (1972), 114(4), 259-63 CODEN: SOSCAK; ISSN: 0038-075X. English. (résumé)